Petite histoire familiale

Petite histoire familiale

Il y a dix ans ma fille et mon gendre faisaient construire leur nouvelle maison dans la banlieue sud de Paris et ils m’avaient généreusement accueilli chez eux car je venais d’entrer dans une période d’errements ne sachant pas trop où m’établir. Finalement j’optais pour Tenerife lorsque l’hiver s’annonça. Mon histoire n’est pas celle de ma venue dans cette île où je me trouve finalement très bien car le paramètre qui me convainquit fut surtout le climat et les températures douces tout au cours de l’année. J’ignorais d’ailleurs que cet endroit était un petit paradis fiscal avec un coût de la vie bien inférieur à celui que l’on pourrait endurer dans un petit village de France.

Au cours du printemps ma fille me demanda si je voulais me charger de la peinture de sa maison et je répondis spontanément oui car j’avais grandement besoin de m’occuper manuellement, c’est bien plus tard que je commencerais à écrire mon blog. Cette maison où des corps de métier s’activaient encore n’est pas une petite chaumière mais une vaste maison très confortable pour un ménage avec 4 enfants et y accueillir des amis. Pour venir à bout de la peinture de tous les plafonds et de tous les murs il me fallut plus de trois mois de travail six jours sur sept, de 8 heures du matin à 7 heures du soir. Puis une fois les pots de peinture et de crépi intérieur fermés et les pinceaux et autres rouleaux nettoyés ma fille me demanda de l’aider à poser des suspensions, des appliques et bien d’autres menus travaux parfois difficiles à réaliser.

Ma présence sur le chantier stimula les corps de métier, menuisiers, électriciens, plombiers et carreleurs ce qui eut pour résultat de permettre à toute la famille de s’installer dans cette demeure bien avant la rentrée des classes. Je me fis quelques amis parmi ces artisans d’une excellence professionnelle impeccable, pour la plupart portugais. Au passage ma fille et mon gendre économisèrent plus de 20 000 euros avec ces travaux de peinture qu’ils ne firent pas réaliser par une entreprise. Par pudeur je n’ai jamais demandé à ma fille quelle avait été la somme exacte que je lui avais fait économiser.

Fallait-il qu’elle aille déclarer au fisc qu’elle avait employé son père – à titre gracieux je le précise – pour réaliser ces travaux, ce qui avait privé une entreprise de ce chantier ? Quelques mois auparavant j’avais fait quelques petits travaux chez des amis à Nogent-sur-Marne qui m’ont largement rétribué en m’offrant « À la recherche du temps perdu » dans l’édition la Pléiade. Fallait-il que ces amis déclarent mes travaux au fisc ?Lorsque je réalisais ces travaux de peinture jamais aucun inspecteur du travail n’est venu mettre son nez crochu sur le chantier : étant déjà retraité j’aurais pu être poursuivi pour travail « au noir » … Dans un pays comme la France où la justice n’est pas indépendante mais à l’évidence au service du monde politique et du monde syndical afin qu’ils portent des coups bas à leurs opposants, je ne peux que me réjouir de vivre en Espagne, pays où le pouvoir judiciaire est strictement indépendant du pouvoir politique et férocement jaloux de cette indépendance.

 

Une réflexion au sujet de « Petite histoire familiale »

  1. Il y a 6 ou 7 ans, une cliente se faisaient aider par son père et son frère pour la construction de sa maison, plus exactement le second oeuvre. Son frère ayant déjà un boulot, il venait seulement le week end, ce qui dérangeât un voisin fidèle a la tradition française.

    Accusée de travail dissimulé par l’administration alertée grace au bon voisin, elle a dû régler une note tout sauf cocasse…

    Seul le frère avait été retenu comme travailleur noir, allez comprendre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s