Macron veut créer 10000 postes supplémentaires à l’Education nationale française !

800px-Jules_Ferry_Nadar.jpg

Quand j’ai lu cette nouvelle relatée par Le Monde il y a plusieurs jours j’ai cru avoir eu une hallucination. C’est pourtant l’un des points les plus clairs du programme de ce candidat, venu d’aucun parti politique et jamais élu auparavant, au trône élyséen. Il s’agit naturellement d’une mesure électoraliste qui va plaire aux 1 418 744 employés du mammouth, et ça fait beaucoup d’électeurs en comptant aussi leurs familles.

Parlons-en. L’Education Nationale compte plus d’employés que l’armée russe mais tout de même moins que l’armée de la Chine Populaire, ouf ! C’est en effet la plus grande administration dans le monde après cette armée chinoise.

Sur ces données disponibles publiquement il y a moins de 1 million d’enseignants effectivement en poste c’est-à-dire qu’il y a 512 087 fonctionnaires de l’EducNat classés pudiquement « administratifs » hors restauration et services annexes. Sur ces quelques cinq-cent-douze-mille personnes, selon une commission d’enquête de l’Assemblée Nationale, 37 664 n’apparaissent que dans la rubrique « dépense de personnels » dont personne ne sait ce qu’ils font exactement, même le Ministère l’ignore. Il y a également plus de 30 000 salariés du mammouth qui sont détachés on ne sait pas trop où et ni dans quelles fonctions.

L’Education Nationale coûte aux contribuables 100 milliards d’euros par an, c’est le prix de 6 EPR (si tant est que ce prix n’est pas à rallonges) ou encore de 52 porte-avions nucléaires de 36 000 tonnes avec hélices en état de marche.

Pourtant il y a en France aujourd’hui 459 600 élèves et étudiants de moins qu’en 1991 … alors qu’il y a 247 000 enseignants de plus ! Cherchez l’erreur …

L’efficacité du mammouth est exemplaire.

Le Ministère reconnait humblement que parmi les 726 000 jeunes qui quittent le système chaque année 439 000 d’entre eux n’ont pas acquis de réelle formation. À l’Université on dénombre 236 583 étudiants en « sciences humaines et sociales » qui coûtent chacun à la collectivité 48 000 euros par an alors qu’à peine 5000 postes sont à pourvoir dans ce secteur. Enfin l’OCDE a classé la France loin derrière les autres nations occidentales en classant 40 % des élèves sortis des lycées et collèges dans la catégorie des illettrés, c’est-à-dire incapables de lire, comprendre et résumer en 5 lignes un texte simple de 20 lignes, ça laisse rêveur. Cerise sur le gâteau, parmi les 13 meilleurs lycées parisiens pour leurs résultats au baccalauréat, 11 sont privés !

Source : Ministère de l’Education Nationale, illustration Jules Ferry, photo de Nadar (Wikipedia)

Note : Les écoles, lycées et universités ne sont pas des centres d’ « éducation » mais des endroits où les élèves acquièrent des connaissances à l’aide d’un personnel compétent qui transmet le savoir. L’éducation est l’affaire des parents et non des agents de l’Etat. Jules Ferry commit donc un abus de langage idéologique qui n’a jamais été corrigé. L’école publique est devenue un endroit où on éduque effectivement les enfants dès le plus jeune âge pour en faire des citoyens serviles. Voilà le résultat de l’ignoble décision de Jules Ferry, colonialiste, raciste et va-t-en-guerre, et de ses lois de 1881 et 1882.

6 réflexions au sujet de « Macron veut créer 10000 postes supplémentaires à l’Education nationale française ! »

  1. La politique … Vous avez du mal à résister …
    C’est vrai que ça gratte autant de foutage de gueule !
    N’essayez pas d’écorner macron, tout le monde sait qu’il fait le pantin.
    C’est une limace, un truc qui glisse dans les doigts, pas de conviction, que de la généralité dans le sens du vent pour maintenir le système de corruption généralisée !!!
    A la vue d’un tel spectacle, on a envie d’une hache, rien de plus …

    • Puisque vous me branchez politique j’ai écouté une interview d’Asselineau hier. Son programme est intéressant puisqu’il veut que la France quitte l’Europe, l’euro et l’OTAN. Ce qui me chagrine c’est son attachement aux ordonnances de 1945 et à l’idéologie crypto-communiste du Conseil national de la résistance : il veut nationaliser un certain nombre d’entreprises ainsi que le secteur bancaire ! C’est un peu du réchauffé, ne trouvez-vous pas ? La France traine ces ordonnances comme un boulet depuis plus de 70 ans, c’est incroyable qu’un tel énarque, inspecteur des finances, je crois, et haut fonctionnaire polyglotte nage encore dans une telle nostalgie …

      • Bonjour J-H,
        Puisque vous parlez d’Asselineau, je fais remarquer que son idée de sortir de l’union européenne pour ne plus subir une concurrence asymétrique des produits issus de PARTOUT dans le monde, est bonne pour lutter contre le chômage en France.
        Une fois de nouveau souverain, autant choisir un gouvernement plus propice à la fin de la sédimentation de la France dans le 20ème siècle.
        A noter qu’on ne peut pas espérer d’homme providentiel qui rétablisse en 5 ans le pays : il est déjà foutu. Les français ne raisonnent qu’en terme de service public, jamais en tant que « devoir public/civique ». Un pays d’idéologie « chacun pour sa gueule » n’ira nulle part.

    • L’ed Nat fonctionne à merveille, la fabrique des crétins est plus qu’aboutie, gageons que les promos futures de sciences pot amélioreront aussi notre avenir, voici les intentions de vote de la curée en cours

      1) Benoît Hamon : 31,5 %
      2) Emmanuel Macron : 27,7 %
      3) Jean-Luc Mélenchon : 20,1 %

  2. Dans mes jeunes années j’ai beaucoup appris avec certains dessins animés. Je me remémore le petit Mowgli subjugué par le grand serpent « KA » : « aies confiance »…
    Dans le cadre du grand mouvement, ne parlons plus de changement, peut-être faudrait-il supprimer tous les quotas public/privé qui brident toute vraie concurrence.

  3. En réponse à Erick :
    Comme l’Allemagne d’ailleurs … ce pays est foutu comme le dit si bien H16.
    Je suis en train d’écrire un billet sur l’avenir de l’Allemagne, vaste projet ! mais je me limiterai à quelques dizaines de ligne en me focalisant sur la politique énergétique de ce pays qui a préparé soigneusement sa ruine. Cela n’augure rien de bon pour l’avenir de l’Union européenne.
    À +

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s