Le patrimoine officiel d’Emmanuel Macron

Ce document est disponible, j’insiste, à tout citoyen curieux qui voudrait obtenir des renseignements sur le patrimoine déclaré en toute honnêteté à l’HATVP. La mise en page de ce billet laisse à désirer car je n’ai fait que le copier et coller un peu par paresse. Pas de billet daté du 4 mars 2017

Haute Autorité pour la transparence de la vie publique 

98-102 rue de Richelieu- CS 80202

75082 Paris Cedex 02 14 février 2017

 

 

Madame la Présidente,

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) que vous présidez est une autorité administrative indépendante (AAI) chargée d’une mission de service public : promouvoir la probité et l’exemplarité des responsables publics.

Selon votre site internet : « tout citoyen peut adresser à la Haute Autorité des observations sur les déclarations »

C’est en tant que citoyens que nous avons l’honneur de porter à votre connaissance nos observations quant à la déclaration de revenus et de patrimoine faite par M. Emmanuel MACRON le 24 octobre 2014 (voir PJ) suite à sa nomination comme ministre de l’Economie le 26 août 2014.

Il en ressort que :

1. Ses revenus 2010-2013 ont été de 3 010 996 A savoir : a/ Des salaires à hauteur de 1 022 583

356 095 de salaires en 2010 (Rothschild) 403 557 de salaires en 2011 (Rothschild) 100 811 de rémunération 2012 (Présidence de la République) 162 120 de rémunération 2013 (Présidence de la République)

b/ Des « bénéfice industriels et commerciaux » à hauteur de 1 426 831

706 310 de bénéfice industriels et commerciaux en 2011 (Rothschild)

720 521 de bénéfice industriels et commerciaux en 2012 (Rothschild)

c/ Des revenus de capitaux mobiliers à hauteur de 561 582

291 286 de revenus de capitaux mobiliers en 2011

270 296 de revenus de capitaux mobiliers en 2012

Total des revenus: 3 010 996 2. Sa fortune déclarée en 2014, lorsqu’il fut nommé ministre, était de 156 160.43 A savoir : a/ des liquidités à hauteur de 195 097.75

86 344.84 pour un contrat d’Assurance vie souscrit le 25/4/11 53 192.19 sur son compte courant chez le Crédit Mutuel, le seul déclaré. 52 467.85 placée dans un PEA 3 092. 62 sur son compte d’associé chez Rothschild.

Haute Autorité pour la transparence de la vie publique 98-102 rue de Richelieu- CS 80202

75082 Paris Cedex 02 14 février 2017

b/ des investissements à hauteur de 1 015 330,62 20.92 pour 1 action Lagardère 74 309.70 de « valeurs en bourse et placements divers » 935 000 (valeur estimée pour son appartement acquis en juin 2007 au prix de 890 000 ) 6 000 (valeur estimée pour sa voiture achetée en 2005)

c / des dettes à hauteur de 1 054 267.32

– 295 689.79 restant dû sur prêt du Crédit Mutuel pour travaux résidence secondaire

– 558 577.53 restant dû sur prêt du Crédit Mutuel pour achat résidence secondaire

– 200 000 restant dû sur un prêt particulier sur 10 ans obtenue en 2007 (550 000 ) et remboursable 55 000 / an)

Fortune nette totale : + 156 160.43

Observations / Questions:

Nous nous interrogeons dès lors sur la sincérité du patrimoine déclaré. En effet,

a/ Comment peut-il se faire qu’après avoir eu en 2010-2013 des revenus supérieurs à 3 000 000 sa fortune déclarée en 2014 n’ait été que de 156 160 ?

b/ Comment peut-il se faire qu’il n’ait eu en 2014 que 56 254,41 sur son compte courant alors que plus de 3 000 000 y avaient été crédités durant les trois années précédentes ?

Et où est passée la différence, sachant que, sur la période 2010-2013, il n’a pas utilisé ses liquidités pour investir substantiellement dans l’immobilier ou en Bourse, ni pour rembourser ses emprunts, à l’exception de son emprunt privé remboursé à hauteur de 220 000 (4 x 55 000 ) ?

c/ Enfin, où est passé le portefeuille lui ayant permis de toucher 561 582 de revenus mobiliers en 2011- 2012, car il n’apparaît pas dans sa déclaration de patrimoine ? A noter que pour pouvoir générer de tels revenus, il se devait d’être au moins de 3 000 000 (sur la base d’une rentabilité moyenne de 10 %) ?

Et si son portefeuille a été liquidé en 2012, juste avant qu’il n’arrive à l’Élysée, où est alors passé le produit de la vente, puisqu’il n’est manifestement pas arrivé sur son compte au Crédit Mutuel, le seul déclaré ?

Il nous serait agréable que vous nous fassiez savoir si nos interrogations sont ou non fondées, sachant qu’

« omettre de déclarer une partie substantielle de son patrimoine ou en fournir une évaluation mensongère est un délit pénal ».

Dans l’attente des réponses que vous voudrez bien apporter à nos interrogations, nous vous prions d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de notre profond respect.

Paul Mumbach Candidat des maires en colère à la présidentielle Maire de Dannemarie (68), Président des maires ruraux du Haut-Rhin 25 rue de Cernay, 68210 Dannemarie / Mail: paul.mumbach@dannemarie.fr

Jean-Philippe Allenbach

Président du Mouvement Franche-Comté 3 Place du 8 septembre, 25000 Besançon / Mail: pfed.allen@gmail.com

Serge Grass

Président de l’Union Civique des Contribuables Citoyens (U3C) 77 Grande rue, 25360 Nancray / Mail: sg44@free.fr

7 réflexions au sujet de « Le patrimoine officiel d’Emmanuel Macron »

  1. Ou bien c’est un panier percé et c’est inquiétant ou bien c’est un tricheur et il a planqué son fric ailleurs pour ne pas payer d’impôts ( il n’avait déjà pas payé dans les temps l’ISF quand il était chez Rotshild) .Fillon avait pêché ( moralité) tout en restant dans la légalité ( la seule chose qui devrait intéresser la justice).la justice du mur des cons ne trouvera rien à redire car Macron est dans le camp du bien et de ceux qui pensent comme il faut.

  2. Il a suffit au jeune Macron d’apporter toutes ses liquidités au capital du’ une société en participation financière (soparfi) qui devient dès lors un patrimoine professionnel que fait pas l’objet de déclaration de patrimoine privé.
    C’est un mécanisme très standard, très courant, légal, accessible à tous bien que coûteux à mettre en place et à entretenir.
    Rien d’anormal là-dedans : en cherchant un petit peu sur Google le rédacteur de la lette aurait pu trouver quelques autres mécanismes simples et légaux pour arriver au même résultat.
    Ce qu explique les étonnantes déclaration de patrimoine de nos elus.

    • Effectivement, mais il n’y aurait pas beaucoup à gratter pour en discuter le côté moral. Comme pour Fillon, rien d’illégal mais pas très moral.
      Extrait Wikipedie :
      Les SOPARFI sont des « Sociétés de participations financières » dont le statut fiscal a été créé le 24 décembre 1990 par un règlement Grand-Ducal relatif aux dispositions fiscales des sociétés mères et filiales (Mémorial A no 82 du 31/12/1990).

      La Soparfi est un type de holding luxembourgeoise dont la vocation est la détention de participations dans des sociétés filiales, européennes notamment (non cotées ou cotées).

      La Soparfi bénéficie des avantages de la Directive mère-fille (no 2003/123/CE du 23 décembre 2003) : cela signifie qu’elle peut encaisser les dividendes distribués par ses filiales, sans retenue à la source dans le pays où elles sont localisées.

      Par contre, lorsqu’elle distribue des dividendes à ses actionnaires une retenue à la source de 15 % est d’application sauf si les actionnaires sont des personnes physiques résidentes ou des personnes morales européennes.

      • Même si c’est légal cela montre l’intention de ne pas contribuer par des impôts à la fonction publique du pays ( comme son maitre Hollande d’ailleurs) et à la volonté de cacher une certaine réalité. Il faudrait aussi qu’il arrête de prendre les gens pour des andouilles en prétendant que ce sont les dons particuliers qui ont permis de couvrir les frais de campagne.Il y a bien des conflits d’intérêts dont la justice se moque.

      • Pour connaître les soparfi de l’intérieur, je vous assure que ce qu’en dit Wikipedia est erroné. Les bénéfices remontés d’une filiale européenne, dont française, sont intégralement taxes en France de plein droit. Au titre de la convention fiscale entre nos deux pays, il ne sont pas taxés à nouveau au Luxembourg.
        Les bénéfices réalisés au Luxembourg même sont effectivement taxés à 15% (c’est le taux de l’impôt sur les sociétés).
        Dans les deux cas il s’agit d’impôt sur les sociétés et pas de « retenue à la source ».
        Bref, il se dit et s’écrit un peu n’importe quoi sur les holdings luxembourgeois, et les médias français ne font rien pour éclaircir le sujet…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s