Buvons du lait ! C’est excellent pour la santé.

Capture d’écran 2017-01-02 à 19.41.01.png

Dans la série des modes alimentaires toutes aussi extravagantes les unes que les autres le lait semble être une horreur néfaste chez les adeptes du style de vie « naturel ». Il est tout simplement banni car il est malsain pour la santé dès l’instant où l’enfant a quitté la mamelle maternelle. Les adeptes de la diététique « tendance » proscrivent toute nourriture industrielle, bannissent les sucres raffinés, réduisent l’usage de l’alcool et prônent les légumes et les fruits ainsi que les céréales dites complètes riches en fibres. Beaucoup de ces mystiques d’un nouveau genre vont jusqu’à s’abstenir de tout aliment contenant du gluten, des produits lactés, des ingrédients provenant du soja et même du sodium : plus de sel marin mais du chlorure de potassium, vraiment n’importe quoi ! À propos du soja, suivez mon regard, étant donné que 95 % des graines de soja dans le monde proviennent de plantes génétiquement modifiées alors le soja sous toutes ses formes doit être tout simplement proscrit, je pense en particulier à la mayonnaise industrielle qui contient fatalement de la lécithine de soja pour remplacer le jaune d’oeuf …

Bref, il faut manger des produits frais, viande et légumes, à peine cuits et au mieux il est préférable d’être exclusivement végétalien, c’est bénéfique pour la santé ! On n’a pas encore vu d’êtres humains devenir des ruminants et capables de brouter de l’herbe … La nutrition est basée sur la science et non pas sur l’opinion répandue dans les médias par des sortes de gourous fondant leur notoriété sur de la fausse science.

Mais revenons au lait. Dans les pays où la consommation de lait et de produits lactés a toujours été élevée comme en Europe, les cas d’intolérance au lactose sont relativement rares puisque à peine 5 % de la population souffre réellement de l’incapacité à prendre en charge le lactose. Le lactose est un disaccharide constitué d’une molécule de galactose et d’une molécule de glucose et il est coupé en ses constituants à l’aide d’un enzyme appelé bêta-galactosidase dont la synthèse est normalement induite par la consommation de lait et excrété par l’épithélium intestinal. Le lactose peut représenter jusqu’à 8 % de la matière sèche totale du lait et il est facile de comprendre pour cette raison que l’intolérance au lactose soit désagréable. Depuis des temps immémoriaux l’homme s’est rendu compte que le lait fermenté comme le kéfir était beaucoup mieux toléré que le lait cru (ou cuit) car les ferments lactiques, des bactéries et non pas des levures, se nourrissent préférentiellement de lactose et c’est le cas également des yaourts.

La plupart des Européens et des Nord-américains descendants des Européens tolèrent le lait et c’est un avantage car le lait contient une panoplie très riche en nutriments, vitamines et sels minéraux, un nourrisson ne grandit-il pas avec exclusivement du lait comme aliment ? Si certains pseudo-spécialistes de la nutrition prétendent que les êtres humains ne sont pas adaptés pour digérer le lait c’est tout simplement faux ! Il suffit de constater les effets bénéfiques du lait quand dans des pays où la consommation de lait ne fait pas partie des traditions comme la Chine ou encore le Japon le nombre de personnes souffrant de problèmes squelettiques est considérablement plus élevé que dans les pays européens en raison de la pauvreté de l’apport en calcium des aliments non lactés en dépit de leur teneur en calcium élevée car ce calcium présent dans le lait est plus facilement assimilable et aucun autre aliment ne peut sur ce point remplacer le lait et les produits lactés.

Peut-être qu’étant adultes nous n’avons plus besoin de lait mais il faut reconnaître que les atouts du lait pour la santé sont irremplaçables … et cette fois on peut en abuser. Comme le préconisait en 1954 Pierre Mandès-France il serait tout à fait judicieux de réintroduire le lait dans les écoles plutôt que d’encourager les enfants à s’intoxiquer avec des sodas ultra-riches en sucres qui en font de futurs diabétiques obèses …

Sources : diverses

7 réflexions au sujet de « Buvons du lait ! C’est excellent pour la santé. »

      • Moi je n’ai pas bu beaucoup de lait et j’ai fini fonctionnaire (j’aurais, dit-on, même pu faire douanier! car les fonctionnaires fonctionnent. Ce ne sont donc pas des veaux),
        Plus sérieusement, x articles indiquent que le lait de vache c’est pas le top pour les humains, lait trop riche. En ce sens le lait de chèvre serait plus adapté. (? je ne suis pas spécialiste du problème). L’excès de laitage provoquent des soucis à la prostate aussi. Aller, une petite Grolsch en apéritif.

    • J’ai mentionné dans un article de mon blog la consommation de produits sans gluten qui est hors de proportion avec la réalité du nombre de personnes souffrant effectivement d’une intolérance au gluten reconnue par le corps médical. Quant à l’intolérance au lactose, elle est du même ordre de grandeur – environ 5 % de la population en Europe. Si vous avez des références scientifiques à me communiquer sur les ATI des céréales je suis preneur !

  1. A savoir: on peut totalement se passer de lait à partir de l’âge de 4 ans.
    Dès l’adolescence, le corps humain ne fixe plus le calcium issu du lait.
    Une consommation excessive de lait crée une acidification du corps (comme pour la viande rouge, d’ailleurs) et favorise une ostéoporose.
    Moralité: vous pouvez consommer du lait si ça vous chante. Mais comme en toute chose, evitez les excès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s