L’Europe ? Un ensemble de pays zombies

Le président sortant américain a encore sévi dans le mensonge en minant la route de son successeur à plusieurs reprises ces derniers jours. Tout prix Nobel de la Paix qu’il est – à sa place je ne serais pas très fier de cette distinction usurpée – il ose encore mentir pour la énième fois, lui qui a baigné dans cette pratique digne d’un régime nazi car en politique, en particulier en ce qui concerne la politique américaine, seul le mensonge est devenu l’alternative pour poursuivre un agenda agressif tous azimuts.

La pratique du mensonge à la Maison-Blanche pour servir les intérêts hégémoniques des USA ne date pas d’hier ni d’avant-hier. Le premier des grossiers mensonges fut l’incident du Golfe du Tonkin (2 et 4 août 1964) monté de toute pièce par les services secrets américains pour justifier, en pleine guerre froide, l’entrée en guerre des USA au Vietnam. Il fut précédé de triste mémoire par le coup d’état organisé en Iran en 1953 pour destituer le premier ministre Mohammad Mosaddegh qui avait été démocratiquement élu à la tête du gouvernement iranien mais qui eut l’audace de nationaliser l’Anglo-iranian Oil Company. Mosaddegh fut remplacé avec l’aide de la CIA et des services secrets anglais par une marionnette d’opérette, le Shah Reza Pahlavi, le roi dynastique d’Iran en quelque sorte, soutenu par les Anglais et les Américains, dont tous les médias occidentaux relatèrent alors sur ordre de la CIA les moindres faits et gestes dans la presse people de l’époque. Ce fut l’une des premières plus grandes magouilles de la CIA de la seconde moitié du XXe siècle. Les résultats de cette très sombre histoire qui aboutit au final au régime religieux d’aujourd’hui alimentent encore le ressentiment des USA à l’égard de l’Iran quand le pays se radicalisa sous l’impulsion du pouvoir religieux car il est difficile de faire amende honorable quand on a soi-même organisé le crime …

En 1970 Salvador Allende fut démocratiquement élu président du Chili. Il adopta une politique qui déplut au plus haut point aux intérêts économiques et politiques américains. Encore une fois la CIA, afin de préserver l’accès aux mines de cuivre chiliennes, fomenta un coup d’état à la suite d’un blocus économique et financier qui mit à mal le pays pour installer une dictature à la solde des USA. Le mensonge organisé par la Maison-Blanche était en l’espèce qu’un régime socialiste était malsain pour le Chili. Dans le pré-carré des Américains, on pourrait encore mentionner le Honduras, le Guatemala, Panama … à quoi bon ? Dans tous les cas les scénarios furent du même genre comme ce fut le cas récemment à Hong-Kong quand la CIA finança des agitateurs dénonçant l’hégémonie de Pékin sur ce territoire au statut spécial dans le seul but de créer une sorte d’abcès pouvant par contagion s’étendre dans toute la Chine.

La stratégie du mensonge s’est accélérée depuis le 11 septembre 2001 avec l’effondrement (organisé à l’avance ?) des tours jumelles du World Trade Center. Les « coupables » étaient tous d’origine saoudienne mais ce fut l’Afghanistan qui fut déclaré responsable des attentats, un mensonge par trop grossier pour préserver les intérêts économiques des USA en Arabie Saoudite. Inutile d’en dire plus ! Puis ce furent les armes de destruction massive – Saddam Hussein disposait-il de milliers de bombes nucléaires ? – qui constituaient une menace pour l’humanité toute entière. Ce fut la guerre d’Irak basée uniquement sur un mensonge comme les canonnières du Golfe du Tonkin … une pure invention de la CIA.

Personne n’ignore, à moins d’être aveuglément un supporter du prix Nobel de la Paix, Barack Obama, que la Maison-Blanche n’a eu de cesse d’abonder dans les mensonges à répétition en ce qui concerne la Libye dirigée par un tyran sanguinaire mangeur d’enfants, la Syrie sous la coupe d’un dictateur n’hésitant pas à exterminer ses propres concitoyens avec des gaz de combat, encore des mensonges, et enfin l’Ukraine à la solde de Moscou, un pays où il était urgent de mettre de l’ordre en organisant un coup d’état et la mise en place d’un gouvernement fasciste (cf Pinochet au Chili) pour que l’armée américaine puisse s’installer impunément près de la frontière russe. Le dernier mensonge américain en date en Ukraine est le vol MH17 suivi de près par l’ « annexion » de la Crimée par la Russie avec les conséquences que personne ne peut ignorer : le retour de la guerre froide et les menaces qui planent sur l’ensemble de l’humanité.

Quid de l’usage de drones dans des théâtres d’opérations militaires importés et créés de toute pièce par la Maison-Blanche, que ce soit en Irak, en Afghanistan, au Yémen, en Somalie, au Soudan ou encore en Syrie ? Obama, qui a encouragé l’usage de drones car ils évitent à l’armée américaine de s’impliquer directement sur le terrain, n’est-il pas un criminel, ces drones ont exterminé des centaines de milliers de civils. Aucune convention internationale interdit l’usage des drones et pour cause toute tentative en ce sens serait contrecarrée par les USA.

Le dernier et le plus grossier des mensonges de la Maison-Blanche est le hacking du processus électoral américain par la Russie. Depuis les révélations par Wikileaks des messages électroniques de Podesta et d’Hillary Clinton (une menteuse notoire) la Russie est accusée directement et frontalement par la CIA. Avec l’assentiment d’Obama qui en a profité pour renforcer les sanctions à l’encontre de la Russie … Cette fois c’est tellement grossier qu’il faut seulement espérer qu’on décernera le prix international du mensonge à Obama, probablement le pire de tous les présidents américains qui aura laissé à la postérité et à l’histoire la plus sombre image de l’Amérique depuis l’extermination systématique des Indiens par les généraux Sherman, Sheridan et consorts ! Et pourtant tous les gouvernements européens continuent à soutenir les USA. Faut-il qu’ils soient devenus de véritables zombies, à commencer par Madame Merkel, servilement suivie par Hollande, mais aussi par Junker et la presque totalité des chefs de gouvernement européens ?

Billet inspiré du blog de Mish Shedlock

Zombie : mort-vivant dans le folklore traditionnel haïtien

6 réflexions au sujet de « L’Europe ? Un ensemble de pays zombies »

  1. Bonjour,
    Les gouvernements européens ne sont pas des zombies : ils travaillent tous pour la valise de billets annuelle de la CIA, ils sont simplement achetés parce qu’à vendre.
    La valise diplomatique est devenue un container de quintaux de billets verts destinés à la corruption de l’Europe.
    Des centaines de documents de Wikileaks traitent de ce sujet, c’est le secret de polichinelle à Washington.
    Les vrais zombies, ce sont les électeurs au cerveau lavé qui hissent cette pourriture jusqu’au au pouvoir, juste parce que la TV le leur ordonne.
    Souvenons nous de ce que disait le grand Charles : « On a les gouvernements qu’on peut, parfois ceux qu’on mérite, souvent ceux qui nous ressemblent. »

  2. Complètement en accord sur le fond. La puissante « Amérique », puisque les Etats Unis ont bien marqué ainsi de façon sémantique leur domination, est loin d’être exemplaire. Elle illustre bien la fable de notre maître La Fontaine « selon que vous serez puissants … ». Un seul détail, il ne faut pas tomber dans le même excès pour les combattre : des centaines de milliers de « crimes » par des drones c’est franchement faux, des milliers plus probablement.

    • Il n’existe aucune statistique sur les dommages appelés pudiquement collatéraux que ce soit en Afghanistan, en Irak, en Syrie ou encore en Somalie. Je rappelle que la seule guerre d’Irak a occasionné « officiellement » plus de deux millions de morts …

      • Je ne conteste nullement les millions de morts innocents assassinés par ce pays guerrier… Mais lecteur exigeant je lis quand même que des centaines de milliers de morts l’ont été par des drones. C’est évidemment exagéré.

  3. Si on commence à compter les cadavres depuis le début de l’extermination des Indiens d’Amérique, la Corée, le Cambodge, le Laos, le Vietnam, etc… jusqu’à maintenant, en utilisant les sources approximatives disponibles sur Internet, on peut calculer que les ricains ont allègrement passé le cap des 100 millions de « victimes collatérales ». Ils n’ont donc rien à envier à Staline, ni à Mao.
    Et, qui sait, la liste n’est peut-être pas close…

  4. Totalement d’accord avec cette énumération de méfaits. Et en Afrique ? Mobutu agent de la CIA est resté au pouvoir absolu de 1965 à 1997. Usé par le pouvoir il a été lâché par la CIA qui l’a remplacé par Kagamé, qui règne sans partage sur le Rwanda et qui déstabilise le Kivu, car cette région recèle un trésor très convoité, le coltan, tant est si bien qu’une usine de traitement sera installée au Rwanda (qui n’a pas de coltan) On peut encore ajouter 6 millions de morts, sans compter les viols organisés, les tortures, mutilations que subit cette population et pourtant l’ONU est présente avec la plus forte participation. L’ONU est vraiment un machin comme disait le Grand de Gaulle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s