Les cosmétiques et les vêtements « halal » ça existe !

Capture d’écran 2017-01-02 à 10.48.06.png

En cherchant des sujets d’inspiration pour mon blog il m’arrive parfois de faire des découvertes inattendues. Par exemple le sujet de ce billet est la régulation très stricte imposée aux sociétés fabricant des cosmétiques. BASF n’est pas seulement un chimiste, son département cosmétiques est agréé « halal » depuis 4 ans et sa ligne de produits certifiée par un Docteur en théologie islamique de l’Université de Koweit City et s’enorgueillit de 145 produits différents répondant tous à des normes très strictes afin de pouvoir accéder aux marchés très lucratifs du Moyen-Orient mais aussi d’Indonésie et du Pakistan. De même que le WWF appose son logo sur les emballages de papier hygiénique moyennant une redevance du fabricant, BASF joint à ses produits un certificat dûment signé par l’un des représentant de la société Halal Quality Control qui inspectent dans toute l’Europe les processus de fabrication de ces produits. Il ne faut pas y inclure de substances dites « impures » y compris dans les détergents pour nettoyer les sols et pas seulement le savon liquide pour les mains ou les gels-douche.

Les produits cosmétiques halal représentent en effet un pactole pour les sociétés certifiées puisque le chiffre d’affaires a atteint en 2016 la coquette somme de 27 milliards de dollars et c’est facile à comprendre, la planète compte aujourd’hui 1,6 milliards de musulmans dont une partie dispose d’un fort pouvoir d’achat … Ceci explique cela. Mais la certification halal ne concerne pas seulement la nourriture, les boissons et les produits cosmétiques, la firme japonaise Uniqlo commercialise une ligne de mode créée par le modiste Hana Tajima dont tous les produits utilisés pour teindre le tissu sont certifiés halal ! Marks & Spencer s’est aussi lancé dans cette mode en commercialisant un burkini halal (illustration) … Quick Burger qui appartient maintenant au groupe français Bertrand propose des hamburgers halal dans les quartiers urbains à forte population musulmane.

Capture d’écran 2017-01-02 à 10.53.52.png

Les vernis à ongles, selon les préceptes des théologiens musulmans, doivent être poreux à l’oxygène et ne pas repousser l’eau car ce serait contrecarrer l’effet salutaire des ablutions lors des prières (illustration Maya, ci-dessus) mais d’une manière générale les grandes compagnies impliquées dans ce genre de business « halal » se gardent de faire une publicité ouverte afin de ne pas effaroucher les consommateurs qui pourraient alors fuir leurs lignes de produits en particulier aux USA.

Source : Bloomberg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s