L’inconséquence dangereuse de l’OMS

Capture d’écran 2016-12-16 à 18.25.53.png

En 2014 l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS ou WHO en anglais) a pondu un rapport de prospective relatif à la santé à l’aide de la médecine traditionnelle pour la période 2014-2023. Compte tenu du fait que dans de nombreux pays dont en particulier la Chine la « santé par les plantes » joue un rôle sanitaire important, il était donc du devoir des fonctionnaires de l’OMS de clarifier la situation. En effet, la santé dite par les plantes doit selon l’OMS être mieux documentée car le consommateur, attiré par le côté nature et écolo des plantes à usage thérapeutique, peut s’exposer à de graves dangers. La phytothérapie est devenue un business à part entière et des centaines de millions de personnes usent et abusent de plantes variées pour tenter de guérir de maladies ou d’affections parfois graves. Depuis le scandale des infusions amaigrissantes contenant de l’aristoloche l’OMS a émis des directives pour mieux identifier les principes actifs des plantes médicinales (s’il y en a effectivement) mais a par ailleurs fait preuve d’un laxisme étourdissant en se retranchant derrière l’argument facile de l’usage traditionnel. Pour cette organisation le fait que certaines plantes soient utilisées depuis de milliers d’années est un gage de sécurité.

Or ce scandale de l’aristoloche qui remonte à l’année 1991 est encore là pour prouver que les plantes médicinales, la plupart étant totalement inefficaces, peuvent aussi être très dangereuses. Dans la ville de Bruxelles une centaine de femmes furent conseillées par un charlatan afin de maigrir. Elle s’administrèrent donc quotidiennement une infusion d’herbes variées réunies selon les critères plutôt flous de la médecine traditionnelle chinoise. Ce mélange contenait de l’aristoloche, une plante particulièrement toxique provoquant à terme des cancers mais surtout de graves néphrites qui détruisent les reins. Plus de cent femmes d’une crédulité affligeante durent depuis se plier à des dialyses rénales régulières et une petite partie seulement put recevoir un rein d’un donneur anonyme ou familial. Ce scandale émut le milieu médical et également l’OMS mais pas tant que ça car ce dernier organisme préconise à nouveau un encouragement au recours des médecines traditionnelle et/ou alternative en particulier dans les pays en développement.

Le gros souci avec cette directive élaborée à grands frais est qu’aucun pays de l’OCDE n’a soumis aux instances de régulations un requête afin d’établir si ces produits sont réellement efficaces et s’ils ne présentent pas d’effets secondaires néfastes voire dangereux. Les plantes comme la plupart des compléments alimentaires échappent à tout contrôle. Pour vendre une saloperie qui peut vous détruire les reins ou qui est totalement inefficace il n’est pas nécessaire d’obtenir une autorisation de mise sur le marché (AMM). L’OMS s’en moque … Sous prétexte d’améliorer les conditions sanitaires dans les pays sous-développés il est donc vivement conseillé, selon ce document, d’avoir recours aux médecines traditionnelles y compris l’acuponcture et l’homéopathie ! Il est évident que l’OMS n’est pas un organisme scientifique, on s’en doutait, mais émettre des directives mettant potentiellement en danger des centaines de millions de personnes est tout simplement criminel.

Source et bonne lecture : apps.who.int/iris/jet-stream/10665/95009/1/9789242506099_Freud?ua=1

4 réflexions au sujet de « L’inconséquence dangereuse de l’OMS »

  1. Ce charlatan était médecin et est
    toujours médecin.
    Il a fait fortune en vendant sa merde.
    Condamnation de principe par la justice,et par l’ordre des médecins.
    Et oui, autant le savoir!!!!

      • Les 80+ victimes des plantes chinoises Je suis outré par vos commentaires sur l’affaire des plantes chinoises, le Docteur Taquet et ses 3 autres « complices ». Le traitement a fait plus de 80+ victimes; 80+ femmes ont perdu l’usage des 2 reins (toutes ont été depuis gréffées avec toutes les conséquences à vie que cela génère) et certaines sont décédées depuis suite au cancer qui s’est déclaré par l’absorption des ces plantes (Stephania et Magnolia).
        Bien sûr, il y a eu erreur sur la commande des plantes par le Laboratoire de Binche (GDM GREEN du Docteur Malak) (et non pas par le fournisseur Chinois, comme vous essayer de le faire croire) .
        Alors que l’affaire commençait à faire surface et que des patientes souffraient de problèmes rénaux minimes, le laboratoire flambant neuf de Binche a mis la clé sous le paillasson pour se rendre insolvable et la Loge maçonique a fonctionné à plein régime pour couvrir certains de leurs membres et leurs éviter tout procès. Ils ont fait passer leurs intérêts personnels AVANT la santé de leur clientèle… et croyez-moi ces 80+ victimes (et leurs familles: époux et enfants) souffrent tous les jours de cette situation qu’ils n’ont pas recherchée.
        Le grand reproche que l’on puisse faire aux 4 médecins et de l’importateur (médecin aussi), c’est d’avoir voulu étouffer l’affaire. Ils se sont conduits comme des lâches.
        Figurez-vous qu’on a jamais retrouvé les fiches médicales des 80+ patientes …. étrange, tout de même!
        Les 80+ victimes ont été partiellement dédommagées par la justice puisque le dommage a bien été reconnu. Enfin, il a été démontré que ces 4 médecins prescrivaient des prescriptions presque identiques pour tout le monde et on pouvait même les recevoir par la poste, en insistant un peu.
        Vous avez de la chance de n’avoir pas eu de problèmes rénaux… mon épouse fait partie des 80+ victimes et n’a pas eu cette chance là… la souffrance et l’angoisse journalière ne la quittent plus et nos enfants ont été traumatisés pas cette histoire. Vies détruites et gâchées par des médecins qui avaient trouvé le filon très lucratif de se faire plein d’argent au détriment de la santé de leurs patientes!
        D’ailleurs, pour la petite histoire, le Docteur que vous citez s’est rendu insolvable dès que certaines patientes ont eu certains ennuis rénaux (sa belle maison de Lasne en construction et d’autres biens ont été légués subitement…) …. alors que les plantes étaient toujours disponibles en pharmacie!
        Ce n’est que sur plainte de plusieurs victimes au Conseil de l’Ordre des Médecins et au Conseil de l’Ordre de Pharmaciens, que les plantes chinoises ont té retirées de pharmacie…. faisant 80+ victimes…
        Combien de victimes auraient pû être épargnées si ces médecins (et l’Ordre des Médecins aussi) avaient pris des mesures conservatoires dès les premiers signes de problèmes.
        Enfin, savez-vous que plusieurs articles ont paru dans le LANCET (faisant état de 7 à 8 personnes ayant de grâves problèmes rénaux et ayant TOUTES été au cabinet de ces 4 médecins) alors que les plantes étaient toujours en vente!!! Ah oui, l’auteur de ces articles, le Professeur XXX a été récompensé de n’avoir par tiré la sonnette d’alarme plus tôt et est même devenu depuis Recteur et est, comme par hasard aussi membre de la fameuse Loge…
        Au regard de tout ce qui précède, vous comprendrez que je trouve vos commentaires très très légers….

        Écrit par : Speedwallon | 02/11/2009
        ICI:http://biogenetique.skynetblogs.be/archive/2009/05/25/suite-a-une-emission-sur-mincir-blabla.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s