Nouvelles des Canaries

Capture d’écran 2016-11-17 à 12.12.51.png

Air Europa et et Iberia ont décidé il y a quelques mois de ne plus acheminer par avion des animaux de laboratoires, en particulier des souris et des rats, de peur que s’ils s’échappent car ils pourraient compromettre la sécurité des aéronefs. Selon le « Diaro de Avisos », un quotidien local (voir le lien) des négociations sont en cours au niveau du gouvernement de Madrid à la demande du gouvernement des provinces de l’archipel des Canaries pour que les compagnies aériennes reviennent sur leur décision stupide car il n’y a jamais eu de cas de par le monde de souris s’étant échappé de leur cage en cours de transport et ayant endommagé des circuits électriques.

La recherche biomédicale et biologique en général est fortement impactée par cette décision. Par exemple des programmes de recherche de haut niveau effectués à l’Université de la Laguna et à l’Hôpital Universitaire de la même Université en rhumatologie qui requièrent des souris transgéniques en provenance des USA sont à l’arrêt. Ce n’est qu’un exemple parmi 30 autres projets de recherche. La situation devient critique dans certains laboratoires car les solutions alternatives sont coûteuses et beaucoup plus lentes comme par exemple l’acheminement par bateau ou en effectuant des détours via Lisbonne. Une autre solution envisagée est de faire appel à la compagnie Air France qui dessert l’aéroport sud de Tenerife depuis Paris mais pas quotidiennement ce qui entraine des frais de gardiennage supplémentaires.

Le Docteur Teresa Giraldez qui dirige un programme de recherche sur les maladies neurodégénératives à l’Université de La Laguna à Tenerife en liaison avec l’hôpital considère qu’elle ne peut pas courir le risque que des animaux très coûteux en provenance des USA soient bloqués à l’aéroport de Madrid Barajas (illustration terminal 4). Certains animaux génétiquement modifiés coûtent en effet parfois plus de 10000 dollars par couple.

Capture d’écran 2016-11-17 à 16.50.11.png

Les mouvements de protection des animaux sont naturellement à l’origine des décisions absurdes des compagnies aériennes. Avec les écolos de tous poils (sans jeu de mots) c’est sûr que toute recherche médicale sera à terme compromise sinon impossible … pour le plus grand bien de l’humanité !

Sources : http://diariodeavisos.elespanol.com/2016/11/aviacion-civil-negocia-aerolineas-transportar-las-islas-animales-laboratorio/

http://elpais.com/elpais/2016/10/25/ciencia/1477392195_420271.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s