Autres nouvelles du Japon

DSCF5350.JPG

Depuis une semaine ma belle-fille rentre du bureau bien après 9 heures du soir et il lui est même arrivé de rejoindre le domicile familial à 22h35, et pourtant son employeur est une société européenne (dont je tairai le nom par discrétion). J’ai bien noté l’heure, et mon petit-fils qui attend comme chaque soir sa mère pour aller dormir manifestait avec un certain énervement son mécontentement. Ce genre de situation est relativement courant au Japon. Certains « salary-men » n’ont plus de vie de famille, il leur arrive de dormir sur leur lieu de travail et travailler également le dimanche pour faire face au surcroit de tâches à effectuer car la pénurie de main-d’oeuvre a créé une situation presque intenable … C’est d’ailleurs le sujet de la dépêche d’agence suivante.

Un Japonais actif sur cinq risque la mort par surmenage

Un cinquième des Japonais qui travaillent risquent de mourir de surmenage, selon un rapport gouvernemental. Ce phénomène est caractéristique de la société nippone.

Des centaines de décès liés au surmenage, par crise cardiaque, accident vasculaire cérébral ou suicide, sont enregistrés chaque année au Japon, ainsi que de nombreux problèmes de santé graves. Ce problème est à l’origine de nombreuses poursuites judiciaires.

Le rapport fait partie du premier livre blanc sur le +karoshi+, la mort par épuisement au travail, un document approuvé vendredi par le cabinet du Premier ministre, Shinzo Abe.

L’image populaire du salarié japonais trimant de très longues heures pour son employeur avant de prendre le dernier train pour rentrer chez lui est certes en train de changer. Toutefois, beaucoup de Japonais continuent à passer au bureau beaucoup plus d’heures que leurs homologues dans les autres économies modernes.

Selon le rapport, 22,7% des firmes japonaises interrogées entre décembre 2015 et janvier 2016 ont déclaré que certains de leurs employés faisaient plus de 80 heures supplémentaires chaque mois – 80 étant officiellement le seuil à partir duquel le risque de mourir de surmenage est considéré comme sérieux.

L’étude indique aussi que 21,3% des employés japonais travaillent 49 heures ou plus par semaine en moyenne, contre 16,4% des employés aux Etats-Unis, 12,5% en Grande-Bretagne et 10,4% en France.

Le rapport rapporte aussi que les employés japonais ont fait état de niveaux élevés de stress liés à leur travail. Des responsables ont appelé les sociétés japonaises à améliorer les conditions de travail.

ats / 08.10.2016 07h52

Illustration : Tokyo vue de la Takao Mountain

3 réflexions au sujet de « Autres nouvelles du Japon »

  1. Les Japonais font partie de ceux qui travaillent le plus au monde et ils font aussi partie des gens les plus intelligents de la planète ( en moyenne).En Europe la tendance est inverse ( moins de travail et moins d’intelligence en moyenne).

      • J’ai bien écrit  » en moyenne « .
        Dans le monde il y a bien plus de morts liés à la bêtise et à la feignantise que de morts au Japon liés à l’excès de travail. Les Japonais ont la plus longue espérance de vie en bonne santé ( encore une fois en moyenne) Il y a des taux de suicide élevés dans certaines organisations qui travaillent bien peu ( France télécom entre autres) et qui est dû au harcelement et à la dictature des petits chefs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s