Crise climatique : après la taxe carbone, la taxe azote ?

Après la taxe carbone, la taxe azote ?

La grande réunion mondaine de Paris-Le Bourget a accouché d’un enfant mal-formé qui va coûter une vraie fortune. S’il faut que le traité de taxation du carbone soit appliqué il faudra, de mémoire, que 55 % (ou 65 %, je ne sais plus) des pays représentant le même pourcentage de production mondiale de CO2 (55 ou 65 %, mes lecteurs corrigeront) ratifient ce traité. Le nouveau raout organisé au Maroc cette fin d’année devrait donc être éventuellement l’occasion de boire des milliers de litres de champagne pour fêter cet évènement planétaire si les objectifs de ratification ont été atteints. Les estimations du coût global de la « transition énergétique » varient entre 20 et 100 mille milliards de dollars, on est déjà en plein délire.

En parlant de champagne, ça tombe très bien puisque le raisin nécessite des apports d’engrais azotés et ça pollue les rivières et les nappes phréatiques et parfois ça explose comme à Toulouse.

Parlera-t-on de l’azote à Marrakech et de l’institution d’une taxe azote à l’échelle mondiale ? Les écologistes y pensent de plus en plus car non seulement l’azote sous toutes ses formes pollue et tue mais encore détruit la couche d’ozone, tout pour plaire et rendre ce problème urgent.

C’est une étude émanant du Département de l’Environnement de l’Université du Minnesota qui vient de le démontrer à l’aide de savants calculs plutôt abscons, il est urgent de penser à taxer l’azote car l’azote à un coût social loin d’être négligeable. Quelques exemples suffisent ( ? ) à convaincre le premier idiot. Le nitrate d’ammonium, un engrais, pollue les rivières, les nappes phréatiques, les lacs et au final la mer. L’ammoniac alcalinise l’atmosphère et les rivières. Les oxydes d’azote produits entre autre par les véhicules automobiles tuent parce qu’on les respire et de surcroit ils détruisent la couche d’ozone, en particulier le N2O. Bref, après le carbone voilà l’azote ! Peut-être qu’ensuite le soufre sera taxé et par exemple les pays qui ont le malheur de posséder des volcans sur leur territoire paieront une taxe pour tous les oxydes de soufre émis par ces volcans qui sont très mauvais pour la santé de Gaïa et accessoirement celle des hommes …

Ce sera surtout pour la santé de vos porte-monnaie qui garderont une taille de guêpe … Décidément on vit dans un monde bien étrange.

Source : soi: 10.1126/sciapode.1600219

Une réflexion au sujet de « Crise climatique : après la taxe carbone, la taxe azote ? »

  1. Tiens la nouvelle religion génère déjà une hérésie … Pour ma part je prêche pour une taxation de l’oxygène, car lui vraiment, il va bientôt nous manquer avec tous ces farfelus de science politique qui nous pompent l’air… Un conseil judicieux aux écolos: arrêtez de respirer, cela fait du CO 2.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s