Nouvelles de Tokyo

Nouvelles de Tokyo

Au mois d’avril dernier, comme à mon habitude, j’étais à Tokyo et j’observais dans le train ou dans la rue des milliers de jeunes diplômés des universités et des écoles d’ingénieurs tous habillés de la même façon. Les jeunes hommes en pantalon sombre, chemise blanche et cravate sombre et les filles en tailleur noir et chaussures noires, les cheveux noués au dessus de la nuque, une sorte de tenue standard que beaucoup d’entre eux porteraient toute leur vie peut-être.

Mon fils m’a dit hier que la situation de l’emploi au Japon est toujours la même. Il y a 3,5 % de la population en âge de travailler qui a choisi d’être au chômage malgré la faiblesse des aides de l’Etat et parmi tous les jeunes diplômés de l’année 2016, seulement 3 % d’entre eux n’ont pas trouvé d’emploi. Il faut préciser que l’année scolaire comme l’année fiscale d’ailleurs se termine au Japon le 31 mars. Ces 3 % laissés sur le carreau sont retournés pour la plupart à l’université pour y parfaire une formation complémentaire.

Durant l’année fiscale 2015-2016 la plupart des salaires ont augmenté sous forme de primes semestrielles. Cette augmentation reflète aussi la pression exercée sur les employés car pour de nombreuses professions il y a une pénurie criante de main-d’oeuvre. Pour une demande d’emploi il y a 1,3 poste proposé. En d’autres termes 23 % des postes proposés sur le marché de l’emploi ne sont pas pourvus, ce qui est considérable. Dans certains secteurs de l’activité comme la construction, la situation est presque critique. Des seniors ayant déjà goûté aux joies de la retraite sont embauchés à prix d’or pour travailler sur des chantiers de construction et il y en a à tous les coins de rue dans la ville de Tokyo, d’immenses buildings ou des petites maisons d’habitation. Le quartier de Ginza, le plus luxueux du monde, est en complète réfection. Le grand tremblement de terre du Kanto du 11 mars 2011 a eu assurément des retombées positives en ce qui concerne la construction car de nombreux immeubles vétustes ont été rasés pour faire place à d’imposantes constructions respectant de nouvelles normes de sécurité sismique très contraignantes. Mais les Japonais sont déjà des spécialistes en la matière.

Oh, je sais, certains diront qu’il n’y a qu’à se souvenir de ce qui s’est passé à la centrale électrique de Fukushima … Ce n’est pas le tremblement qui a été la cause de l’accident mais le tsunami géant qui en fut la conséquence. Une station sur deux de la ligne de train Yamanote, la plus fréquentée de Tokyo metropolitan est en réfection. Il faut dire qu’elles étaient assez vétustes … Et puis il y a l’approches des jeux olympiques qui est un facteur stimulant malgré le fait que la mairesse de Tokyo métropolitain rechigne à ouvrir les cordons de la bourse. Des disciplines olympiques seront tout simplement délocalisées afin de réaliser des économies sur les investissements qui ne serviront intensément que durant deux semaines et qui ne seront jamais amortis.

Le moral des ménages s’améliore et un indicateur le prouve : les immatriculations de voitures neuves ont progressé de 3,7 % en septembre. Tout ne va pas si mal que ça au Japon malgré ce qu’en pensent les commentateurs économiques européens que je ne nommerai pas. À propos de l’emploi, la situation japonaise doit faire pâlir d’envie les dirigeants européens. J’entend déjà mes lecteurs dire que oui, mais il y a beaucoup d’emplois au Japon qui sont inutiles et pourraient être avantageusement remplacés par des robots ou encore que les hôtesses dans les ascenseurs c’est parfaitement ridicule … Sauf que pour les robots, le Japon est à l’avant-garde depuis longtemps et pour les hôtesses d’ascenseurs il s’agit le plus souvent d’étudiantes qui se font un peu d’argent de poche. Il n’y a pas de sot métier !

4 réflexions au sujet de « Nouvelles de Tokyo »

  1. Bonjour,
    Ça embaucherais pas des blancs dans l’aéronautique des fois ? ou autre chose d’ailleurs ?
    La France j’en ai fait mon sous.
    Rigide comme je les vois, sans diplomes, ça doit être impossible. Les anglo saxons sont plus ouverts le dessus il me semble.

    Est ce une fausse impression ?

  2. La marche à suivre pour travailler au Japon :
    1 parler anglais et/ou japonais
    2 se faire embaucher par une boite française et se faire muter au Japon
    Sans contrat de travail, difficile d’obtenir un visa

  3. Ce qui reste très étrange, c’est que de tout temps le plein emploi (< 5%) a toujours provoqué des tensions sur les salaires et immanquablement provoqué de l'inflation.

    Ajoutez à cela la politique monétaire de la Boj, qui dilue la valeur du yen pour un pays qui importe tout, là aussi génératrice d'inflation.

    Et malgré cela, l'inflation est passé de zéro à un timide .7 cette année.

    Les rénovation que vous voyez sont la conséquence des QE à répétition.

    Importations et exportations sont en négatif de puis un bon moment, et ces chiffres ne peuvent pas être pipeautés.

    Les taux de chômage affichés me font vaguement penser à ceux des US, inférieur à 5 bien que plus de 100 millions d'américains en age de travailler reste à la maison, sans doute pour le plaisir

    • Le meilleur baromètre du chômage est justement le taux d’embauche des jeunes diplômés, au Japon du moins.
      Tout le monde sait que les statistiques du chômage aux USA sont trafiquées comme en France d’ailleurs …
      Quant à la dette du Japon elle englobe toutes les dettes des entreprises contrôlées ou subventionnées par l’Etat comme par exemple la JR, ce qui est loin d’être le cas pour la France avec les fameux hors-bilan institués par Chirac/Juppé. Enfin, le Japon dispose de réserves de devises astronomiques, ce qui n’est pas non plus le cas de la France, de l’Espagne ou de l’Italie … Sans oublier de mentionner la dette des pays étrangers détenue par le Japon : ce pays est l’un des plus gros créditeurs de la France !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s