Crise climatique : la versatilité du monde politique est étonnante !

Capture d’écran 2016-09-15 à 16.54.20.png

Nicolas Sarkozy vient enfin de sortir de son silence en se déclarant franchement climato-sceptique. Devant un parterre d’entrepreneurs il a déclaré (prose reprise par mes soins sans en changer le sens) : « Le climat a changé pendant des millions d’années, le Sahara est devenu un désert et ce n’est pas à cause de l’ère industrielle. Vous devez être arrogant pour croire que ce sont les hommes qui ont changé le climat « . L’ancien président considère que le monde devrait plutôt se concentrer sur d’autres problèmes beaucoup préoccupants comme les mouvements de population et l’accroissement du nombre d’êtres humains sur la planète. Le réchauffement global n’a pas l’importance qu’on lui prête.

Au passage, pour lancer une petite pique en direction des socialistes, Sarkozy a déploré tout le remue-ménage organisé par le pouvoir actuel pour la COP21 afin que cette grande réunion soit un succès pour le gouvernement français au pouvoir et accessoirement pour la planète Terre.

Intéressant retournement de tendance, lui qui, quand il était encore au pouvoir avait fait une tentative de séduction auprès des écologistes afin d’asseoir une majorité confortable pour être réélu président. Si ma mémoire est exacte n’avait-il pas organisé le « Grenelle de l’Environnement » ? Je ne suis pas inscrit sur les listes électorales et je n’ai donc pas le droit de faire part de mon opinion politique mais je constate la versatilité regrettable des hommes politiques français, et pas seulement en France d’ailleurs. Il faudrait enfin que l’un des candidat au Palais de l’Elysée déclare aux Français lors d’un débat télévisé en regardant les téléspectateurs dans les yeux que ces rêves d’énergies renouvelables coûteront à chaque citoyen et par an la modique somme de 300 euros dès 2017 pour satisfaire les lubies des écologistes en matière d’énergies renouvelables et de réchauffement climatique, une somme qui devrait atteindre près de 1000 euros chaque année dans dix ans … Mais dans dix ans cette gigantesque supercherie de réchauffement d’origine humaine ne sera plus qu’un lointain souvenir !

Source et illustration : The Local (thelocal.fr)

Note : pas de billet ce vendredi 16 septembre, le changement climatique n’aura pas d’effet sur l’éclipse de Lune de la nuit prochaine.

3 réflexions au sujet de « Crise climatique : la versatilité du monde politique est étonnante ! »

  1. Hier il est aussi passé dans le camp de ceux qui veulent limiter la croissance de la population.
    Encore un malthusien à 4 gosses (déclarés).
    C’est une constante, a croise que ces gens n’élève que des monstres pour croire que limiter les autres serait bénéfique.

  2. Je suis toujours surpris quand quelqu’un qui ne vote pas se croit obligé de dire qu’il n’a pas le droit de donner son opinion ou même de se plaindre. Dans d’autres cas, ce sont ses interlocuteurs qui lui disent qu’il doit se taire puisqu’il n’est pas allé voter !
    Je ne sais pas d’où vient cette vieille croyance mais elle a la vie dure…
    Il me semble que chacun est libre de faire ce qui lui plaît.
    Pour ma part, je défends l’idée que toute personne qui ne vote pas est, de toute façon, victime du Système et qu’elle a parfaitement le droit de se plaindre. Les deux ne sont pas liés.
    Donc, plaignez-vous tant que vous le voulez, vous en avez parfaitement le droit.
    Cordialement,

    • Je ne me prive pas pour faire part de mes opinions et états d’âme sur mon blog. Cette remarque faisait partie de mon humour : il y aura des élections présidentielles et législatives en 2017 en France et je doute que quel que soit l’élu au chateau de l’Elysée la politique change d’un iota.
      Autant dire que si je résidais en France, je crois que je ne voterais pas non plus. Je considère que depuis De Gaulle pas un seul président français a fait son devoir. Le monde politique français qui coûte très cher (15 milliards d’euros par an tout compris, on n’en parle pas trop dans les médias, tiens,tiens ?) ne sert strictement à rien.
      Regardez l’Espagne : il n’y a pas de gouvernement depuis 9 mois et le pays survit très bien …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s