Du rififi à Washington

Capture d’écran 2016-09-09 à 21.00.12.png

J’ai été interpellé par un article du Washington Post de ce vendredi (hier). Alors que dimanche les USA célèbreront le quinzième anniversaire de la destruction des Twin towers du WTC de New-York par des équipes de terroristes suicidaires financés par l’Arabie Saoudite (?), le Sénat américain a envoyé ce vendredi 9 septembre une note à la Maison-Blanche l’informant que les familles des victimes peuvent poursuivre le Royaume saoudien afin que justice soit faite sur ce crime. Le souci est qu’une telle décision risque de ternir les « bonnes » relations entre Washington et Riyad et mettre à mal les échanges commerciaux entre les deux pays, entendez l’Arabie achète avec des « pétro-dollars » des armements en tous genres au complexe militaro-industriel américain.

Les avocats, prêts à organiser une class-action spectaculaire (car il y a gros à gagner avec plus de 2500 plaignants) considèrent que la politique de la Maison-Blanche est une politique de faux-culs. Pourquoi les USA poursuivent des Etats qui sont pour le moins innocents sous prétexte qu’ils hébergent des terroristes comme Julian Assange ou qu’ils rançonnent des banques qui ont commercé en dollars alors que cette monnaie est utilisée partout dans le monde pour les règlement commerciaux, à commencer pour le pétrole saoudien.

Le Sénat a voté à l’unanimité cette décision et la Chambre des Représentants, à l’heure où j’ai écrit ce billet, devrait faire de même. Il y a donc toutes les chances pour qu’un veto de la Maison-Blanche soit rejeté par les deux chambres qui sont toutes deux à majorité républicaine. Ça fait désordre en ces temps d’intense campagne électorale américaine. La candidate Hitlery Clinton, dont la campagne électorale est largement financée par des intérêts financiers moyen-orientaux via la Fondation Clinton dont le niveau de corruption n’a pas d’égal dans le monde, se trouve appartenir au camp démocrate. Un veto d’Obama risque bien de brouiller les cartes au profit du candidat républicain. Et pendant ce temps-là resurgit la théorie du complot relative au 9/11, vraiment les USA, du moins le monde politique de ce pays, est devenu un nid de corruption jamais atteint auparavant, même Noriega était un enfant de choeur en regard de ce qui se passe à Washington. Mais ce n’est pas tout, les valets serviles de la Maison-Blanche comme le Président Hollande, capitaine de pédalo de son état au large de la Promenade des Anglais à Nice, a tout simplement interdit que soient diffusées les prises de vue des caméras de surveillance lors de l’attaque au camion le 14 juillet dernier. N’y aurait-il pas quelques similitudes dans ces évènements ? Affaire à suivre …

Capture d’écran 2016-09-09 à 16.54.41.png

Source : Washington Post, 9 septembre 2016, 11h45 et inspiré d’un article de Paul Craig Roberts sur son blog

4 réflexions au sujet de « Du rififi à Washington »

  1. Aucunes révélations wikileaks et autres lanceurs d’alertes sur le complot du 9/11, l’aubaine aurait été trop grande pour s’en passer, non ?

    Un billet intéressant sur le blog d’O. berruyer démonte pièce par pièce les « preuves » des complotistes.

    « même Noriega était un enfant de choeur en regard de ce qui se passe à Washington »

    Si il n’y avait que Washington…

  2. Si vous avez 1h à perdre en conspiration … une enquete de 2006.

    La première chose qu’a fait le FBI, c’est de confisquer les vidéos de la station service … Pourquoi ne pas les diffuser ???
    Toute l’enquête porte sur la trajectoire et ça n’a servi à rien puisque tout ce qui pouvait étayer cette analyse a été rasé : les bâtiments militaires (pourtant récents) et la station service !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s