Vol MH17 : 2 ans et 2 jours plus tard …

Comme cela m’arrive quelques fois je reproduis ci-dessous une dépêche d’agence qui sera certainement passée largement inaperçue dans la presse française main-stream, je veux dire le Figaro, le Monde ou le Point, des organes de propagande subventionnés par l’Etat français, c’est-à-dire par les contribuables, pour disséminer les mensonges les plus éhontés que n’importe quel lecteur ayant encore quelques neurones fonctionnels pourrait découvrir au hasard de ses lectures éclectiques, c’est-à-dire choisies de manière pragmatique, ce que je fais pour ma part quotidiennement.

Hommage ukrainien aux victimes de la Malaysia Airlines

Des dizaines d’Ukrainiens se sont rassemblées dimanche sur les lieux du crash de l’avion de la Malaysia Airlines pour rendre hommage aux 298 personnes tuées dans la tragédie. L’appareil avait été abattu par un missile il y a deux ans dans l’Est séparatiste.

Une soixantaine de locaux ont tenu une cérémonie sur la petite place du village de Petropavlivka, où une partie des cadavres et des objets personnels des passagers du vol sont tombés en 2014.

Quelques jeunes du village, situé sur le territoire sous contrôle des rebelles pro-russes, ont également confectionné des avions en papier en mémoire des enfants disparus dans la tragédie.

Jouets d’enfants

« Quelques proches des gens tués nous ont téléphoné et nous ont demandé de retrouver les objets qui avaient de la valeur pour eux, comme par exemple les jouets qui appartenaient aux enfants » et de les leur envoyer, explique la responsable du village, Natalia Volochina.

Débris encore épars

« Nous nous attendions à ce que les familles des victimes viennent pour la cérémonie, mais apparemment les autorités ukrainiennes leur ont fait peur en leur disant que c’était dangereux ici », ajoute-t-elle. Une cérémonie doit avoir lieu dimanche aux Pays-Bas, d’où étaient originaires la plupart des victimes.

Les habitants du village continuent de trouver dans les forêts avoisinantes de petits débris du Boeing 777 qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur, qui s’est écrasé le 17 juillet 2014, tuant tous les passagers et les membre de l’équipage.

Séparatistes pro-russes en cause

D’après une enquête internationale, coordonnée par le Bureau néerlandais d’enquête pour la sécurité (OVV), l’avion avait été abattu par un missile sol-air de type BUK de fabrication russe depuis une zone tenue par les séparatistes prorusses.

Les rebelles nient toute responsabilité et accusent en retour les forces ukrainiennes, également équipées de ce type de missile.

Le président ukrainien Petro Porochenko a assuré dimanche que « les auteurs de cette tragédie seront châtiés ». « Avec nos partenaires, nous faisons tout ce qui est possible pour amener les fautifs devant la justice », a-t-il ajouté. (ats / 17.07.2016 16h11)

Mais ce n’est pas tout, deux ans et deux jours après la destruction intentionnelle en vol d’un avion de ligne civil dans le ciel ukrainien on ne connait toujours pas les coupables de ce massacre de civils totalement innocents. Washington et ses vassaux européens ainsi que leurs médias politisèrent immédiatement cet évènement : c’était la faute aux Russes, point-barre.

Après quinze mois d’intense propagande anti-russe qui a été bien enfoncée dans le crâne des Européens complètement lobotomisés, l’enquête néerlandaise a pondu un rapport qui ne conclue … rien ! De toutes les façons, ce rapport était inutile puisque tout le monde savait que c’étaient les Russes qui avaient abattu l’avion de Malaysia Airlines, puisqu’on vous l’a dit depuis le début, c’était donc vrai … et c’est toujours vrai !

D’ailleurs c’est exactement le même scénario pour le « réchauffement climatique », mais c’est une autre histoire.

Washington a utilisé avec le succès que l’on connait cet argument pour ruiner les relations politiques et commerciales florissantes entre l’Union Européenne et la Russie, un partenaire important de cette Union Européenne maintenant souffrant d’une crise économique rampante et inquiétante en raison des sanctions mises en place à l’encontre de la Russie par la Maison-Blanche. Merci Monsieur Obama au nom de tous les Européens !

Après 4 mois de propagande anti-russe effrénée un site web du nom de Bellingcat affirma que le missile Buk avait été tiré par une unité russe, la 53e Brigade Buk, située dans la ville russe de Kursk. Ce site web pourrait très bien propager de fausses informations pour le compte de la CIA ou du MI5, allez savoir … Si des séparatistes de l’est de l’Ukraine peu expérimentés dans l’utilisation de ce genre d’armement avaient éventuellement fait feu sur cet avion de ligne, il est impossible qu’une unité militaire russe basée en territoire russe ait pu faire une telle erreur.

D’autre part, il est totalement incompréhensible que les séparatistes pro-russes de l’est de l’Ukraine aient eu quelques raisons que ce soit pour utiliser ce genre de missile au cours du conflit qui les opposaient au régime fasciste de Kiev. Ils ne disposaient d’aucune force aérienne et ils étaient attaqués quotidiennement par des hélicoptères et des avions volant à basse altitude et larguant leurs bombes directement sur les civils. Les missiles Buk ne sont destinés qu’à détruire des avions volant à plus de 15000 pieds !

Le seul moyen pour les séparatistes du Donbass de disposer d’un tel armement eut été de le capturer au sein des positions gouvernementales qui l’avaient déployé pour dieu sait quelle raison puisque ces séparatistes n’avaient aucune force aérienne.

Il semble donc que cet armement était présent dans la zone du conflit pour un motif encore indéterminé mais en tous les cas certainement pas lié aux affrontements en cours sur le terrain puisque, faut-il le répéter, les séparatistes n’avaient pas d’aviation. Les enquêtes diligentées par les autorités ukrainiennes (mises en place par et à la solde des USA, cf les évènements de Mayden pilotés par la CIA) ont néanmoins cité – et il faut le souligner – qu’un contrôleur aérien indiqua que le vol MH17 et l’aéronef transportant le Président Putine à ce moment-là se trouvaient initialement sur la même route. Il est donc possible que Washington et les autorités ukrainiennes aient ainsi décidé d’abattre par erreur l’avion malais alors qu’ils visaient l’avion dans lequel se trouvait le Président russe. Naturellement et afin d’éviter une escalade pouvant avoir de graves conséquences le gouvernement russe allait tout simplement démentir en des termes diplomatiques de convenance que l’avion du Président Putine ne se trouvait pas dans le même couloir aérien.

La presse occidentale rendit compte du fait que les séparatistes du Donbass avaient trouvé les boites noires et les avaient falsifiées avant qu’elles ne soient remises aux autorités néerlandaises. Si ces séparatistes étaient les auteurs de ce fait de guerre pourquoi auraient-ils détruit des preuves qui les disculpaient ? On peut aussi se poser sérieusement la question de savoir pourquoi les autorités ukrainiennes de Kiev ont toujours refusé de rendre publiques les conversations entre les contrôleurs aériens et les pilotes du vol MH17 ni pourquoi elles ont laissé cet avion survoler une zone de combat. Le rapport néerlandais ne répond pas à ces questions et l’explication est simple : Washington a interdit la divulgation de toute information contraire à sa propagande anti-russe.

En conclusion avoir abattu intentionnellement ou par erreur le vol MH17 a été utilisé par Washington, la CIA et l’OTAN pour ternir la réputation de la Russie et convaincre l’Union Européenne d’appliquer les sanctions économiques que l’on sait à l’encontre de la Russie et également de favoriser la présence militaire américaine lourdement armée à quelques kilomètres de la frontière russe. À qui bénéficie le doute sur cette affaire, s’il y a encore un doute ? La réponse est claire : à l’OTAN qui se prépare à une guerre entre l’Europe et la Russie. Combien y aura-t-il de centaines de millions de morts sur la base d’un monstrueux mensonge ? Le Département d’Etat américain, la CIA et le Pentagone n’en sont pas à leurs premiers mensonges et c’est vraiment déplorable de constater que les chefs d’Etat européens continuent à admettre sans protester un tel état de fait, faut-il qu’ils soient complètement réduits à l’état de zombies par la Maison-Blanche …

Billet partiellement adapté d’un article de Paul Craig Roberts

Une réflexion au sujet de « Vol MH17 : 2 ans et 2 jours plus tard … »

  1. Poutine s’amusait, il y a 8-9 mois, de constater que les échanges commerciaux Russie – USA s’étaient amplifiés depuis les sanctions européennes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s