Cholestérol : la controverse des statines

Il y a quelques semaines je suis allé dans le centre de santé dont je dépends pour une vérification de l’état de mon coeur. Ce n’était pas une démarche dictée par une sorte de paranoïa de ma part mais je ressentais tout simplement des douleurs thoraciques intermittentes au niveau précisément du coeur. On m’a fait une prise de sang, un électrocardiogramme et une échographie cardiaque. Tout s’est avéré normal (il s’agissait de banales douleurs musculaires inter-costales) sauf … pour le cholestérol. L’analyse sanguine a révélé un taux de cholestérol (total ?) de 254. Converti en unités compréhensibles il doit s’agir probablement de 2,54 grammes par litre. Mon médecin référent m’a vivement suggéré que des statines seraient bienvenues pour mon état de santé. J’ai catégoriquement refusé. Après lui avoir confié que je buvais chaque jour un litre de lait entier en guise de petit-déjeuner cette digne représentante du corps médical m’a alors fait une autre suggestion : boire plutôt du lait semi-écrémé ou du lait artificiel d’origine végétale.

Je bois toujours mon litre de lait entier et je me porte très bien mais je suis resté perplexe devant cette attitude du corps médical qui veut à tout prix prescrire des statines quand le taux de cholestérol dépasse une certaine norme fixée, voire décrétée par on ne sait pas trop qui. Et puis au hasard de mes lectures je me suis régalé en lisant un rapport sur une étude effectuée en Grande-Bretagne au sujet de la relation entre certaines formes de cancers, le taux de cholestérol et le traitement avec des statines publiée par la British Cardiovascular Society. Cette étude a consisté à étudier les dossiers médicaux de 929552 personnes entre le premier janvier 2000 et le 31 mars 2013. Le tableau ci-dessous résume les résultats obtenus après élimination de tous les facteurs pouvant influer sur la morbidité tels que l’âge, le sexe ou l’origine ethnique.

Capture d’écran 2016-07-11 à 14.34.00.png

Quatre cancers les plus fréquents en Grande-Bretagne ont été pris en compte : poumon, sein, prostate et colo-rectum. Il apparait très clairement qu’il existe une relation inversement proportionnelle entre l’hyperlipidémie (incluant le cholestérol) et les cas de cancer puisque la mortalité par cancer semble beaucoup plus faible chez les sujets ayant des analyses sanguines susceptibles de faire frémir le moindre médecin. On pourrait s’arrêter là et se dire qu’après tout un peu trop de cholestérol et éventuellement de triglycérides ne nuit pas à la santé, bien au contraire. Là où l’étude devient douteuse c’est la conclusion qu’en tirent ses auteurs. Les sujets étudiés et souffrant d’hypercholestérolémie étaient pour la plupart sous traitement de longue durée avec des statines, ces médicaments mis sur le marché au milieu des années 1990 après une campagne de promotion agressive des Laboratoires Merck sur l’effet protecteur de la simvastatin contre les accidents cardiovasculaires.

Si les effets secondaires des statines sont bien connus comme les douleurs musculaires ou encore les troubles de la mémoire, cet effet (secondaire) protecteur contre les cancers était jusque là inconnu sinon suspecté. Il aura donc fallu une étude statistique rondement menée pour faire avaler de nouvelles pilules au public crédule pour le plus grand bénéfice des laboratoires pharmaceutiques. Pour ma part, j’appelle ce genre d’étude à laquelle on peut faire dire ce que l’on veut de la pseudo-science. Le Docteur Rahul Potluri, principal auteur de l’étude, en rajoute une couche en clamant que trop peu de travaux ont été réalisés sur les effets protecteurs contre le cancer des statines mais aussi de l’aspirine et des beta-bloquants … Ben voyons !

Source et illustration : British Cardiovascular Society

14 réflexions au sujet de « Cholestérol : la controverse des statines »

  1. Avec mon collagène, mon huile de foie de morue norvégienne fermentée, mon lait, mes omelettes, mon climato-scepticisme, et ma manie de voire la sélection naturelle partout.

    Je crois que j’ai trouvé un nouveau blog favoris.

    • Un grand merci !
      Une anecdote : je suis allé acheter des boites de foie de morue à la boutique « Gourmet » d’El Corte Ingles, l’équivalent de l’étage gastronomique des Galeries Lafayette à Paris. Le vendeur m’a dit qu’il n’y en avait pas car c’était pour les « pauvres » (sic) et que je trouverais des foies de morue près des sardines en boite dans le supermarché attenant …
      Comme quoi les « pauvres » savent ce qui est bon pour la santé … Mais je sens que je m’égare !

      • Bonjour,

        Je viens de recevoir mon premier kilos de glycin.
        Le gout est extrêmement sucré est ce normal ?
        C’est tellement différent du collagène que je me demande si il n’ont pas rajouter du sucre pour que ce soit meilleur.

      • C’est normal, la glycine présente naturellement un pouvoir sucrant presque équivalent au sucre de betterave ou de canne rapporté au poids moléculaire !!!
        Bonne cure mais attention, pour observer des effets il faut se plier quotidiennement à une cuillère à soupe chaque jour pendant de nombreux mois …

      • Ok, on va tester ça.
        Vous prenez la cuillère a soupe d’un coup ?
        Parce que moi je pensais faire 3 cuillères à café, 1 par repas pour une meilleure absorption.
        Mais si ça ne change rien une cuillère a soupe c’est encore mieux.

      • Yop,
        Perso je prends 3g une heure avant de dormir (on doit pouvoir passer à 6) et la même chose le matin au réveil.
        Le premier effet meilleur qualité de sommeil et plus de courbatures après l’effort. Ensuite ça se discute mais ca joue sur les poils (cheveux et autre) qui tombent moins et semble en meilleur forme, mes cheveux ont carrément changé de texture (je me regarde bien dans la glace) après j’ai pris beaucoup de muscle sans changer la quantité de sport que je pratique quotidiennement. Dernier effet sympa je tiens carrément mieux l’alcool, j’avais tendance au coup de barre après trois verres.
        C’est sucré, c’est normal.

    • Merci beaucoup, j’ai fait une photo de mes cheveux au cas ou pour voir.
      Derniere question.
      J’ai un oncle mal foutu. Je lui disait de prendre comme moi du collagène mais lui non plus ne ressent aucun effet.
      Est ce que je peux lui conseiller la glycine ? Parce que il fait du diabète, alors le coté sucré est emmerdant. Est ce seulement le gout ou y a t’il du sucre dedans ?
      On vera pour l’alcool, j’ai une grosse nouba dans 3 semaines.

  2. Ce qui est certain , c’est que tout ce qui peut diminuer la probabilité de décès par maladie cardio-vasculaire augment les probabilités de mourir d’autre chose puisqu’il faut bien mourir !
    Ne prenez pas la vie trop au sérieux , vous n’en sortirez pas vivant !
    En attendant , portez vous bien !

    • Ça me rappelle un mot d’humour de Pierre Desproges. De mémoire il va voir son médecin et lui déclare qu’il est fatigué et qu’il souffre d’un mal non identifié. Le médecin lui déclare ex abrupto qu’il souffre d’une maladie qu’on attrape à la naissance, tout simplement la vie, et qu’on finit par en mourir …

  3. « Bonne cure mais attention, pour observer des effets il faut se plier quotidiennement à une cuillère à soupe chaque jour pendant de nombreux mois … »

    Bonjour et bonne année, Jacques;

    J’ai observé pendant 3 mois la prise de 10 gr de glycin ds mon yaourt nature du matin, bon sang oui, c’est sucré. J’ai arrêté pour vérifier si ce n’est pas à l’origine d’un prurit infernal survenu graduellement au bout de 2 mois, concernant essentiellement mes mollets, problème disparu en une quinzaine.

    Ma grand mere me racontait que « quand ça gratte ça guérit », ce qui n’est pas totalement faux, alors je me posais la question de savoir si la glycine pouvait avoir un rôle de ce genre, ayant a de nombreuses reprises subit des phlébites…

    Je vais reprendre la glycine, histoire de voir si ça revient 😀

    • Je vous réponds tardivement et je m’en excuse. Tout d’abord merci pour vos voeux en cette année nouvelle qui n’est pour moi qu’une date conventionnelle.
      À propos des levures et de la glycine, je ne peux que vous affirmer qu’il n’y a aucune raison que cet amino-acide provoque une quelconque réaction cutanée. Cependant je me traite – si on peut dire les choses ainsi – avec des levures fraîches quotidiennement depuis maintenant près de sept ans parce que je souffrais d’eczéma atopique inexplicable. J’ai à plusieurs reprises constaté que si j’arrêtais ce « traitement » plus de 48 heures l’eczéma réapparaissait et qu’inversement il disparaissait dès la reprise du traitement. J’en ai dit quelques mots à un médecin local qui naturellement ne m’a pas cru …
      Mon fils et plusieurs autres lecteurs de mon blog ont opté pour la glycine (qu’on trouve à 7,5 euros le kilo sur internet) et n’ont jamais souffert de problèmes cutanés sans se traiter avec des levures. Il n’y a donc pas de relation évidente.
      Je vous souhaite tout de même une bonne santé, le capital que l’on doit protéger par tous les moyens ….
      Cordialement

      • Bonjour,

        J’aurai une simple question à vous poser, mon ami souffre des effets secondaires violents qui resurgissent par crise tous les mois après avoir pris pendant quatre ans des statines. Ce qui est fou c’est qu’il a arrêté d’en prendre depuis environ maintenant quatre ans. Il ressent des torsions musculaires terribles dans les avant-bras. Il prend par cure du co enzyme Q 10 mais nous ne savons plus quoi faire et surtout quel medecin consulté (les généralistes non pas de solution et la medecine spécialisée traditionnelle ne répond pas à nos interrogations ).
        Pourriez-vous nous conseiller un professionnel de santé alternatif à consulter?
        ou une alternative naturelle ou phyto qui puisse au moins établir un bilan plus complet.

        Merci pour votre aide car nous sommes plutôt désespéré.
        Cordialement

      • Il est possible que la prise de statines prolongée ait endommagé irréversiblement les jonctions nerveuses au niveau des muscles. Dans cette hypothèse je doute qu’il puisse exister un traitement efficace. Le cholestérol fait partie intégrante des membranes cellulaires et des terminaisons nerveuses et la dangerosité des statines se révèle au niveau musculaire.
        Je ne suis pas médecin mais avec le recul je ne fais qu’analyser les erreurs du corps médical. Ce dernier est soumis à la pression des grands groupes pharmaceutiques car le marché des statines représentent des dizaines de milliards de dollars … tant pis pour la santé des patients !!!
        Enfin, personnellement je ne crois pas trop aux médecines alternatives. Manger des oeufs est excellent pour combattre les crampes musculaires (expérience personnelle), peut-être est-ce une voie à explorer …
        Votre dévoué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s