Quatre-vingt-quinze fois sur cent …

Capture d’écran 2016-06-07 à 16.17.10.png

Le site Fusion (fusion.net) vient de sortir les résultats d’une étude concernant la sexualité des femmes réalisée à l’Université de Toronto et cette étude bouscule en profondeur les idées reçues à ce sujet. En effet ce qui est couramment admis est que la femme se désintéresse progressivement des choses du sexe dans le cas d’une relation durable. Il n’y a qu’à regarder une série télévisée de qualité moyenne – ce que des millions de gens font tous les jours – pour s’apercevoir que l’homme va se coucher, pianote sur son portable, lit éventuellement un livre en attendant la venue de sa femme qui est encore très occupée par les tâches ménagères ou tout simplement par le programme de la télévision ou encore affairée par ses soins de beauté du soir. L’idée reçue est que l’homme a besoin de sexe parce c’est un homme alors que la femme, toujours selon ces séries télévisées, écrites et produites par des hommes, ne manifeste généralement qu’un intérêt limité pour sa libido. L’étude parue dans le Journal of Personality and Social Psychology et consacrée au comportement sexuel dans le cadre de relations sur le long terme a montré que les hommes sous-estimaient systématiquement les désirs de leur partenaire. Plus de 140 couples stables ont été contraints, femmes et hommes séparément et en toute honnêteté, durant plusieurs mois à fidèlement remplir un questionnaire quotidiennement dans lequel ils décrivaient leur perception du désir sexuel de leur partenaire, leur satisfaction et leur engagement individuel dans les relations sexuelles.

Ce qui est apparu évident est que les hommes sous-estiment la libido de leur épouse ou partenaire. Ils ont donc tendance à ne pas les solliciter de peur d’essuyer un refus. De plus ils avouent ne pas se sentir capables de procurer une pleine satisfaction à leur partenaire ce qui pour eux, doutant de leur capacités viriles, les conduit à feindre d’ignorer les désirs de celle-ci et se retrancher dans une attitude ressemblant à de la fainéantise ciblée. L’homme considère de manière erronée que sa libido est plus intense que celle de la femme car il est un homme, point barre. On retrouve là des relents éducationnels fermement ancrés dans le subconscient des hommes.

Il faut enfin faire un commentaire sur l’accueil qu’ont réservé les médias aux résultats de cette étude. Ils sont tous machistes, du genre : « Les femmes sont plus intéressées par le sexe que vous ne le pensez » (Wall Street Journal) ou encore « Messieurs, les femmes veulent du sexe plus souvent que vous ne le pensez » (New-York Post) … On trouve d’ailleurs cette statistique amusante dans le WSJ :

60 % des couples mariés n’ont que quelques rares rapports sexuels chaque mois.

Seulement 32 % des couples mariés ont un rapport sexuel deux ou trois fois par semaine.

47 % des couples reconnaissent avoir moins de trois rapports sexuels par mois.

Moins de 10 % des couples mariés avouent que leur dernier rapport sexuel a duré au moins une heure.

On ne peut que constater la désaffection pour le sexe chez les couples durablement stables mais pas pour la raison que l’on imagine … Ce serait plutôt l’homme qui se désintéresse de la chose contrairement à ce que pensait Georges Brassens … encore qu’en écoutant attentivement les paroles de la chanson il y aurait comme un doute !

Source (payante) : DOI : 10.1037/pspi0000046 Wall Street Journal et Fusion

Et aussi : https://www.youtube.com/watch?v=61klageOn-4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s