Quand Nixon vendit l’âme des Américains au clan Saoud

Capture d’écran 2016-05-31 à 16.24.05.png

En vertu de la loi sur la liberté de l’information (Freedom-of-Information-Act) Bloomberg a obtenu l’accès à des documents mettant en lumière la dépendance financière des USA vis-à-vis de l’Arabie Saoudite et ça fait froid dans le dos. Remontons un peu dans le temps …

En 1967, la Guerre des 6 jours permit à Israël d’annexer les hauteurs du Golan et le Sinaï ayant mis en déroute les armées égyptienne et syrienne. L’abcès des réfugiés palestiniens venait d’être créé. Les pays arabes préparèrent une revanche qui se concrétisa par la guerre du Yom Kippour qui dura officiellement du 6 au 25 octobre 1973. L’Egypte récupérera le Sinaï mais la majeure partie du Golan restera sous l’occupation des forces israéliennes. Ce qui passa totalement inaperçu après l’embargo pétrolier décidé et organisé par l’Arabie Saoudite et les autres pays arabes membres de l’OPEP dès le 8 octobre 1973 qui eut pour résultat une pénurie généralisée d’essence et un quadruplement du prix du pétrole fut l’accord secret signé entre Richard Nixon et le Roi Fayçal d’Arabie. Nixon avait déjà provoqué la désolidarisation du dollar par rapport à l’or car les finances américaines étaient catastrophiques, il n’eut pas d’autre choix que d’imposer une sorte de diktat à l’Arabie Saoudite en l’obligeant à recycler les pétrodollars dans l’économie américaine sous forme de bons du trésor plutôt que d’utiliser tant le pétrole que les pétrodollars comme armes de dissuasion. Fayçal, qui était un homme méfiant, exigea de Nixon le plus absolu secret au cours des tractations qui aboutirent à cet accord tacite entre les USA et l’Arabie Saoudite qui est resté ignoré du public et a fortiori des médias pendant plus de 40 ans.

L’inconnue, puisque de savants montages ont permis tout au long des années passées de dissimuler l’afflux de pétrodollars sur le sol américain, est le montant exact de dette américaine que détient l’Arabie Saoudite.

Les bons du trésor américain spécifiquement détenus par l’Arabie Saoudite sont masqués par un ingénieux système qui ne ventile pas en détail la part de dette détenue par les pays arabes exportateurs de pétrole. Pour l’Arabie Saoudite seule il est question de 120 milliards de dollars mais quand il y a quelques jours le Congrès américain a approuvé une loi autorisant les tribunaux américains à poursuivre en justice l’Arabie Saoudite considérée comme possible coupable d’avoir organisé les attentats du 11 septembre, la situation s’est brusquement tendue entre les USA et ce pays. Immédiatement le gouvernement saoudien a menacé les USA de leur rembourser 750 milliards de dollars de bons du trésor ! On est donc loin de cette estimation officielle :

Capture d’écran 2016-05-31 à 18.47.19.png

La chute des cours du pétrole a exacerbé la nervosité des Saoudiens qui se trouvent confrontés à une crise intérieure sans précédent malgré l’injection de 111 milliards de dollars dans les finances du Royaume et c’est la raison pour laquelle la famille royale tente vendre une partie de Saudi Aramco (voir un précédent billet à propos d’Aramco sur ce blog). L’idée de Nixon de faire en sorte que les pétrodollars soient recyclés sur le sol américain a donc créé une interdépendance malsaine entre deux pays qui n’ont aucune affinité culturelle et la situation pourrait exploser brutalement si se surajoutaient maintenant des troubles sociaux graves. Dans un pays où tout ou presque est gratuit, instaurer quelques petites taxes pour aider à boucler un budget chancelant risque de mettre le feu aux barils de poudre. C’est alors que le Royaume pourrait bien réclamer le remboursement d’une partie substantielle des bons du trésor américain qu’il détient avec comme grave conséquence une déstabilisation du système financier mondial.

J’ajouterai que c’est peut-être pour cette raison que les Chinois ont décidé d’acheter du pétrole à la Russie contre des renminbi (CN¥) qui seront peut-être eux aussi recyclés sur le sol chinois sous forme de bons du trésor …

Source et illustrations : Bloomberg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s