Alimentation sans gluten : une mode et de gros profits …

gr1_lrg.jpg

Les statistiques de Google révèlent parfois des comportements étranges. C’est ce que vient de démontrer un article paru dans le très respecté Journal of Pediatrics (http://dx.doi.org/10.1016/j.jpeds.2016.04.014 ) au sujet du gluten. L’intolérance au gluten laisse quelque peu perplexes les spécialistes en gastroentérologie (voir le lien sur ce blog en fin de billet) et une preuve formelle d’une relation de cause à effet entre les aliments contenant du gluten, à base de blé, d’orge ou de seigle, et la maladie coeliaque n’a toujours pas été clairement démontrée. Seules des observations contestables ont conduit les nutritionnistes et les médecins à suggérer aux patients un régime alimentaire sans gluten puisqu’il leur « semblait » que l’absence de gluten soit bénéfique pour la santé intestinale.

Selon des statistiques médicales incontestables moins de 0,5 % de la population souffre d’intolérance avérée au gluten. La question qui se pose alors est de savoir pourquoi une étude portant sur 30000 personnes réparties dans 60 pays de par le monde indique que 21 % d’entre elles considèrent que l’alimentation sans gluten est « très » importante pour leur santé ainsi que pour celle – et surtout – des enfants. Jusqu’à 37 % des personnes de moins de 20 ans interrogées dans le cadre de cette étude déclaraient que l’alimentation sans gluten était préférable pour leur santé malgré le surcoût substantiel induit par leur choix. D’un autre côté 47 % des personnes ayant participé à cette étude déclarent que cette histoire d’aliments sans gluten n’est qu’une mode et qu’il n’y a aucune évidence pour l’entretenir.

Pourtant, en l’espace de trois ans le chiffre d’affaire de l’industrie alimentaire sans gluten a augmenté de 131 % pour atteindre aux USA seulement la coquette somme de 11,6 milliards de dollars en 2015, très largement au dessus du nombre de cas déclarés et prouvés de maladie coeliaque. Qui plus est, l’obtention de farine sans gluten appauvrit celle-ci en vitamines du groupe B, en folate et en fer. Mais pire encore, les aliments sans gluten préparés industriellement sont enrichis en corps gras et en sucres afin de pallier à leur mauvaise tenue mécanique et à leurs propriétés organoleptiques dégradées. L’étude citée en référence indique que la nourriture sans gluten favorise l’apparition de diabète de type 2 et de surpoids.

Ce qui embarrasse la communauté médicale est la frontière imprécise entre la maladie coeliaque indépendante du gluten et l’intolérance prouvé dans moins de la moitié des cas à ce composé présent dans les céréales citées plus haut. En effet, la recherche d’anticorps (IgA) dirigés contre une portion de la gliadine, l’un des composants protéiques du gluten, est souvent peu ou pas concluante. D’autres cas sont à rapprocher de l’intolérance au lactose et parfois au fructose.

S’il est indéniable que certaines personnes ressentent un bienfait avec l’alimentation sans gluten, il reste qu’aucune explication scientifique satisfaisante n’a pu être apportée à cette observation. Il serait alors logique et recommandé que les personnes souffrant de maladie coeliaque soient orientées vers une recherche d’autres formes de maladies auto-immunes provoquant ce symptôme et éventuellement des manifestations allergiques cutanées. Finalement la nourriture sans gluten est une histoire de mode et il est peu probable que le corps médical arrive à modifier le comportement des consommateurs qui se sont auto-persuadés que le gluten était mauvais pour leur santé. Les seuls bénéficiaires de cette mode sont les industriels de la malbouffe qui ont exploité judicieusement ce filon de marketing.

Capture d’écran 2016-05-23 à 13.04.21.png

Le plus étonnant dans cette histoire est l’arrivée de la bière sans gluten dans ce marché « tendance ». Les brasseries Dupont Foret Libre et Mikkeller proposent chacune une bière appauvrie en gluten. On n’arrête plus la créativité quand il s’agit d’exploiter la bêtise humaine qui, comme le disait très justement Einstein, n’a pas de limite !

Illustration : voir le lien dans le texte, source Google : http://www.google.com/trends du 23 décembre 2015

Bière : source Bloomberg

https://jacqueshenry.wordpress.com/2014/05/13/ou-le-gluten-fait-reparler-de-lui/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s