COP21 : Quand la crosse de hockey réapparaît

 

On sort à peine de l’hiver et tout se réchauffe. Ce n’est pas tout à fait exact car dans le nord-est des USA, une nouvelle bouffée de blizzard est prévue pour cette fin de semaine et il fait toujours un temps à ne pas mettre le nez dehors dans l’archipel des Canaries. Je vis depuis plus de 8 ans à Santa Cruz de Tenerife et il y a 10 jours la température est descendue au niveau de la mer jusqu’à 14 degrés, du jamais ressenti de mémoire de Canarien, d’autant plus qu’il n’y a pas de chauffage dans les appartements. D’après les météorologues c’était une petite percée d’air polaire et peut-être bien que El Nino y est aussi pour quelque chose et là ce sont les climatologues qui l’affirment. « Le Petit » sévit dans la partie centrale de l’Océan Pacifique, il est donc tout à fait normal et prévisible qu’il ait une influence sur la météorologie locale, entendez dans le Vermont, les Iles Canaries et pourquoi pas aussi sur la pluviométrie de la Lozère.

Tout a donc concouru pour déclarer le mois de février 2016 le plus chaud jamais enregistré depuis des milliers d’années, ce sont les spécialistes du HadCRUT qui l’affirment, il n’y a qu’à observer le graphique publié par cet organisme :

Capture d’écran 2016-03-31 à 17.10.04.png

Pour les non-initiés dont je fais partie le HadCRUT saison 4 est un acronyme de Hadley Center de l’Office Météo anglais et CRUT signifie Climatic Research Unit de l’Université d’East Anglia. Tous les relevés mondiaux des températures de surface y sont rassemblées en temps réel, passées à la moulinette statistique, bien retriturées pour obtenir une représentation en dent de scie non pas des « vraies » températures relevées par les stations météo et les bouées disséminées dans les océans mais de l’anomalie de ces dernières. En d’autres termes cette représentation n’a aucune valeur tangible. Il suffit en effet de choisir judicieusement (et malhonnêtement) la valeur de référence pour faire dire aux données brutes ce qu’on veut bien leur faire dire. Il s’agit d’un exercice de style permettant aux médias, aux politiciens et au pouvoir financier de l’ombre de terroriser la planète entière en martelant que si on ne fait rien « on va tous griller comme des toasts » (Christine Lagarde au Forum de Davos il y a 2 ans, spécialiste du climat de son état). Depuis 1980, selon ce graphique mensonger, la température moyenne globale de la surface de la Terre a augmenté de plus de 1 degrés !

On remarque très bien la contribution de l’épisode El Nino de 1997-1998 et donc la nouvelle contribution du même El Nino depuis le début de l’année 2015 … qui aboutit à une crosse de hockey, CQFD.

En conséquence le hiatus très dérangeant d’un non-réchauffement durant les quelques 20 dernières années tant attendu pour apporter une preuve à la propagande quotidiennement soutenue par les alarmistes, ce hiatus est, oh surprise, réparé, effacé, oublié avec cette nouvelle crosse de hockey. Les tréfonds de la fausse science et de l’imposture ont été atteints. Les grands groupes financiers à l’affut de profits mirifiques peuvent se frotter les mains, la partie n’est pas perdue …

Source : bobtisdale.wordpress.com

3 réflexions au sujet de « COP21 : Quand la crosse de hockey réapparaît »

  1. Je ne comprends pas le terme de crosse de hockey, quésako ?

    Sinon, durant les repas familiaux des fêtes de fin d’année et les T° clémentes que nous avons eu, j’ai pu apprécier l’alarmisme de pratiquement tout le monde (on va tous griller sous les eaux).

    Ce à quoi je rétorquais qu’on allait pouvoir vérifier le dicton « Noël au balcon, Pâques au tisons ».

    J’ai toujours la chaudière en fonctionnement (La Rochelle), une première depuis que j’y vis, 15 ans.

    • La courbe présentée se termine par une protubérance vers le haut et l’ensemble ressemble à une crosse de hockey sur gazon ou sur glace. Cette représentation fut contestée il y a quelques années car elle démontrait franchement une manipulation grotesque des données. De toutes les façons sur des milliers de relevés des températures au sol, celles-ci sont judicieusement choisies pour arriver à la conclusion officielle : ça se réchauffe …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s