Après l’amiante, le talc ?

Capture d’écran 2016-02-24 à 17.03.01.png

Jacqueline Fox, une femme qui résidait dans le Missouri après avoir vécu longtemps dans l’Alabama, a été indemnisée à titre posthume par la firme Johnson & Johnson à hauteur de 72 millions de dollars. Cette société produit en effet un talc pour bébés (Baby Powder) que Madame Fox utilisa pendant trente ans pour talquer les parties intimes de son anatomie. Elle mourut d’un cancer des ovaires. La Cour de Justice de St.Louis a établi une relation de cause à effet indubitable après trois semaines d’audience et quatre heures de délibération du jury.

Les membres du jury ont considéré que J&J était coupable de fraude, de négligence et de complot. D’après l’avocat de la famille Fox, J&J mentait depuis 1980 en toute connaissance de cause (à effet). Selon plusieurs études scientifiques incontestables l’usage du talc au niveau du périnée et du pourtour de la vulve n’est pas cancérigène, ni plus ni moins que l’usage du talc au niveau des aisselles. Pour provoquer une irritation des ovaires et ainsi favoriser l’apparition d’un cancer, il faudrait que les particules de talc pénètrent dans le vagin (sans jeu de mot), remontent jusqu’à l’utérus et les trompes de Fallope pour atteindre enfin les ovaires. On n’a encore jamais observé de particules de talc munies de flagelles, suivez mon regard microscopique …

Toujours est-il que deux class-actions sont en cours dans le Missouri et la Floride pour poursuivre J&J et fortes de cette jurisprudence de la Cour de justice de St.Louis il est à craindre que cette firme soit alors lourdement sanctionnée. La dépêche de Reuters ne dit pas combien de dollars les avocats se mettent dans la poche, mais comme ils travaillent au pourcentage, environ 25 % taxes comprises on comprend qu’ils utilisent tous les arguments, y compris les plus fallacieux, pour se rétribuer grassement. Il n’y a pas lieu d’établir un parallèle avec l’amiante car ce minéral, quand il est manipulé avec les précautions adéquates, ne provoque pas de cancers de la plèvre, un fait reconnu et incontestable. Les procès qui ont été intentés aux sociétés commercialisant l’amiante ont toujours omis, au cours des instructions et des délibérations, d’admettre que les travailleurs de l’amiante n’avaient pas (jamais) pris ces précautions élémentaires de protection de leurs voies respiratoires.

Faudra-t-il qu’une mère de famille porte un masque quand elle talquera les fesses de son bébé au cas où le talc devienne par une décision de justice cancérigène pour les poumons ? Et quid de l’enfant ?

Il faut donc s’attendre à une interdiction mondiale du talc alors qu’il s’agit d’un minéral totalement anodin et inoffensif … Cette histoire est néanmoins intéressante car elle révèle la nature d’une société américaine outrageusement judiciarisée avec en corollaire ce genre de jugement totalement anti-scientifique. Mais ce n’est pas que le talc qui finalement ternira l’image de la société américaine puisque la firme Volkswagen vient de se voir signifier une class-action déposée devant le Tribunal de San Francisco et concernant 174 propriétaires de véhicules « fraudeurs ». L’un des objets de la plainte est que VW a délibérément nui à la santé des Californiens, ben voyons …

Racine_-_Les_Plaideurs,_Barbin,_1669.djvu.jpg

Source : Thomson Reuters . Illustration : « Les Plaideurs », la seule comédie de Racine et son plus grand succès. Pour l’affaire VW, source AWP.

Note : Pour la petite histoire une publication datant de 1993 fait état du talc comme carcinogène. Il faut préciser que l’étude a été réalisée avec des rats mâles et femelles qu’on avait forcé à inhaler du talc 6 heures par jours, 5 jours par semaines pendant 113 semaines. Ces pauvres bêtes ont fini par développer de multiples tumeurs essentiellement liées à leur âge dont des tumeurs des ovaires. Ça ne vous rappelle rien ? ( https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12616290 )

Une réflexion au sujet de « Après l’amiante, le talc ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s