Billet d’humeur économique

DSCF5086.JPG

Le carnaval, ici à Santa Cruz de Tenerife, bat son plein dans une totale inconscience et c’est un tout autre carnaval sur les places financières mondiales qui se déroule à l’occasion aussi du nouvel an chinois. Des milliers de milliards de dollars se sont évaporées ce lundi 9 février 2015, peut-être même des centaines de milliers de milliards. Un vent violent a soufflé sur les bourses européennes comme sur les côtes bretonnes et ce n’est pas fini : le Nikkei chute à l’ouverture de 2 % en suivant Wall Street dans sa chute, certes modérée mais pourtant alarmante.

La finance est devenue planétaire et donc totalement incontrôlable. Les Banques centrales ont perdu tout pouvoir pour remédier au mal qu’elles ont semé en imprimant de la monnaie de singe. Février 2016 va être une date dans l’histoire, celle d’un désastre annoncé, le simple réajustement aux réalités économiques du monde financier qui est parti dans des délires aussi incertains que dangereux en spéculant à outrance pour réaliser des profits fictifs.

Le monde entier va-t-il enfin devenir conscient que cette situation artificielle ne peut pas (et ne pouvait pas) durer ? Malheureusement ce seront tous les sans-dents (expression de François Hollande) qui vont encore une fois payer pour les extravagances du monde financier.

Toutes les banques européennes ont été à la peine : Deutsche Bank (ma banque), la plus grande banque d’Allemagne et d’Europe, a perdu 9,5 %, soit la bagatelle de 170 milliards d’euros en quelques heures de cotation ! Toutes les banques italiennes ont été très malmenées, normal, c’est la panique bancaire dans ce pays depuis des semaines. Les banques espagnoles et portugaises comme les banques britanniques ont connu une grosse bourrasque. Qu’en sera-t-il mardi et les jours suivants, qui sait ? La grande crise terminale : fin du carnaval !

Illustration : vue du carnaval depuis le balcon de mon modeste logement

Note : à l’heure tardive où j’écris ces quelques lignes en raison d’une insomnie créée par la rumeur du carnaval sous mes fenêtres, le Nikkei chute lourdement de 4 % à l’ouverture avec un renchérissement du yen, tout pour plaire à Shinzo Abe …

 

Une réflexion au sujet de « Billet d’humeur économique »

  1. Bonjour jacques,

    vous mentionnez être à la DB, courage, fuyez.

    Ron Paul l’a mentionnée parmi 4 autres banques européenne sur le point d’imploser, leur fonds propres ont été réduit a peau de chagrin avec leurs dernières pertes, leur leverage a passé le stade du criminel.

    Voyez leur CDS, je n’avais jamais vu une courbe de cotation aussi verticale…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s