Un philtre de jeunesse éternelle ? Pas encore pour demain …

Capture d’écran 2016-02-08 à 09.30.38.png

Quand un article scientifique décrit une approche pouvant aboutir à un accroissement de la longévité, les médias dans leur ensemble crient bravo. Un titre accrocheur du genre : «  L’espérance de vie des souris augmentée de 35 % : pourquoi pas les humains ?  » ou encore celui que titrait ce matin les Echos en ligne (capture d’écran ci-dessus) attire le lecteur, certes, mais il ne s’agit que de travaux très fondamentaux effectués de plus chez la souris qui est loin d’être un modèle satisfaisant pour l’homme. Les travaux effectués à la Mayo Clinic sous la direction du Docteur Jan Van Deursen et publiés dans la revue Nature concernent des souris transgéniques sensibles à une drogue expérimentale (AP20187) qui ont été modifiées génétiquement afin d’observer une régulation par cette drogue de la mort des cellules sénescentes et de leur élimination.

Les vieilles cellules accumulent des erreurs génétiques et leur fonctionnalité devient aléatoire pouvant aboutir à des cellules tumorales. Or l’organisme est équipé pour éliminer ces cellules défectueuses. Le processus d’élimination est dépendant d’un certain nombre de facteurs qu’il a fallu différencier à l’aide de manipulations génétiques appropriées. L’un de ces facteurs, en réalité un promoteur (Ink4a), est activé dans les cellules sénescentes et la drogue expérimentale utilisée dans cette étude interfère avec la fonction de ce promoteur et accélère l’élimination par l’organisme de ces cellules défectueuses proches de la mort (apoptose).

La mort des cellules pose en effet problème car si ces dernières ne sont pas promptement éliminées alors des phénomènes inflammatoires apparaissent et ces derniers accélèrent le vieillissement généralisé de l’organisme.

Le mécanisme de régulation de l’élimination des cellules sénescentes est donc complexe et cette étude n’a abordé qu’un point particulier de ce processus. Certes, les effets de la drogue AP20187 sont spectaculaires sur tous les tissus – excepté le foie et le colon – mais de là à en déduire dès aujourd’hui un espoir de philtre de jeunesse éternelle est une vue de l’esprit. Pour autant cette étude a pour avantage de révéler un des aspects du combat de l’organisme pour éliminer de manière continue les vieilles cellules devenues inutiles et potentiellement dangereuses. Clamer que tous les espoirs sont permis est sinon un abus de langage du moins un mensonge journalistique grossier …

Capture d’écran 2016-02-05 à 17.02.38.png

Source et illustration : Nature DOI : 10.1038/nature16932

Note : Les souris non traitées avec la drogue expérimentale (AP) deux fois par semaine dès l’age de 10 mois présentent à l’age de 22 mois des signes de vieillissement évidents. Il faut rappeler ici que les souris vivent rarement au delà de 30 mois.

2 réflexions au sujet de « Un philtre de jeunesse éternelle ? Pas encore pour demain … »

    • Il s’agit d’un vieux rêve (aussi vieux que la bible) qui est irréalisable et irréaliste. En effet, la multiplication cellulaire est un processus incroyablement complexe entrainant inévitablement des erreurs de copie de l’ADN. La cellule est équipée de mécanismes de réparation, certes, mais il arrive inexorablement un moment où les erreurs s’accumulent et la cellule ne peut plus les gérer. Schématiquement c’est en résumé le vieillissement. Les conséquences sont incontrôlables, en particulier au niveau des processus inflammatoires résultant de l’apparition de plus en plus fréquente de cellules sénescentes et l’inflammation accélère le mécanisme quand le métabolisme énergétique est atteint à son tour (voir le billet du 8 juin 2015 sur ce blog) entrainant alors l’apparition de toutes sortes de pathologies : problèmes cardiovasculaires, dégénérescence neuronale, etc …
      Pour toutes ces raisons je ne pense pas qu’on arrive un jour à maîtriser le vieillissement, fort heureusement d’ailleurs. Imaginez qu’il ne reste plus que des « vieux » sur la plante, quelle horreur !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s