Dernière étape de l’éradication définitive de la poliomyélite

journal.ppat.1005316.g003.PNG

On a oublié dans nos mémoires la variole et on est en passe d’oublier également la poliomyélite. Le virus de la variole existe toujours mais a été éradiqué de la planète. On peut dire qu’il ne circule plus et ne fait plus de ravages car il est séquestré dans deux ou trois laboratoires dans le monde sous très haute surveillance. Par contre le virus de la polio est toujours bien présent mais il ne fait plus de ravages comme il y a encore une soixantaine d’années avant que le vaccin ne soit mis au point par Jonas Salk en 1955, ou presque plus car cette maladie virale n’est toujours pas totalement éradiquée. L’espoir mondial est que cette maladie frappant surtout les enfants qui peuvent rester en partie paralysés leur vie durant puisse disparaître aux alentours de 2018. C’est ce délai que se sont fixé les autorités internationales.

L’Organisation Mondiale de la Santé encourage toujours la vaccination systématique avec le virus atténué mais des cas sporadiques de polio sont toujours présents dans quelques pays comme l’Afghanistan, l’Inde, le Pakistan et le Nigéria malgré le fait que la dose de vaccin est le plus souvent distribuée gratuitement par les ONGs, elle ne coûte en effet que 0,14 centimes de dollar. En 2015 soixante-dix cas de polio ont été répertoriés dans le monde, 51 au Pakistan et 19 en Afghanistan mais 24 autres cas ont également été reconnus comme associés au vaccin constitué du virus vivant atténué et non pas du virus mort. L’année précédente 359 cas furent encore répertoriés. On assiste donc à une régression sensible de la maladie.

L’homme est le seul réservoir de ce virus et tant que ce dernier ne sera pas totalement éradiqué il faudra poursuivre les campagnes de vaccination. Un homme infecté par le virus peut en effet continuer à relarguer dans ses selles des particules virales pendant plusieurs années. Or il existe deux types de vaccins, celui consistant en une suspension du vaccin vivant atténué dit Sabin et le virus inactivé de type Salk. Le vaccin « Salk » (1955) nécessite une injection intramusculaire alors que le vaccin « Sabin » (1961) est administré par voie orale et est considéré comme plus efficace en termes d’immunité au niveau intestinal. Cependant les 24 cas de polio répertoriés en 2015 dus au vaccin Sabin sont la conséquence d’une mutation extrêmement rare du virus atténué mais encore vivant.

Quand plus aucun cas de polio ne sera reconnu officiellement et que la maladie sera considérée comme éradiquée, il faudra encore pratiquer la vaccination systématique des enfants afin de laisser au virus de temps de disparaître totalement. Il apparaissait donc d’ici 2018 un choix difficile à faire. Soit la souche Sabin originale serait encore utilisée avec des risques de cas de polio atténuée sans séquelles majeures, soit une forme atténuée « dirigée » par modification de l’ARN du virus pour obtenir une meilleure stabilité de ce dernier. De plus les risques de mutation du virus induisant un pouvoir virulent indésirable doivent être contrôlés et enfin le virus recombinant doit être facilement produit massivement sans avoir recours à la forme sauvage devant ensuite être atténuée comme c’est le cas avec le virus « Salk ».

Le modèle animal utilisé pour la mise au point de ce nouveau virus de la polio à des fins de vaccination est une lignée de souris transgéniques exprimant le récepteur humain du virus au niveau de l’intestin. On dispose donc aujourd’hui d’un virus de la polio totalement inoffensif, qui ne peut plus muter et retrouver son pouvoir virulent et qui présente une capacité immunogène satisfaisante. Il s’agit d’une belle illustration de la biologie moléculaire appliquée à la production d’une entité virale inoffensive pour la production d’un vaccin efficace et dénué de risques secondaires.

Source et illustration : http://journals.plos.org/plospathogens/article?id=10.1371/journal.ppat.1005316

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s