COP21 : Global Warming, un échec global

 

Pendant qu’au Bourget les derniers petits-fours de chez Fauchon, Dalloyau, Paul ou Hédiard étaient avalés à la hâte au cours des derniers débats « cruciaux pour l’avenir de la planète », il semblait qu’un accord ne pourrait être atteint dans les temps, un nombre croissant de pays manifestant une obstruction insupportable aux visées hégémoniques télécommandées par les puissances financières occidentales car ils s’opposent à la signature finale et toute symbolique d’une main-mise supranationale leur commandant tout simplement ce qu’il faut faire et ne pas faire, à savoir ne plus s’orienter vers un développement économique quel qu’il soit au risque de mettre en péril l’avenir de l’humanité. Imaginons Laurent Fabius expliquer à un habitant de Mumbay ou de Shanghai de ne plus conduire de voiture, de ne plus se chauffer et de ne plus s’éclairer que parcimonieusement … Autant dire que peu de pays ratifieront les décisions prises par la COP21 à commencer par les USA qui n’ont jamais ratifié le protocole de Kyoto !

Les gesticulations et mouvements de menton de ce triste individu me rappellent une situation unique que je me permets de relater ici à mes lecteurs. Il m’est parfois arrivé d’aller déjeuner au Cercle de l’Union Interalliée sis au 33 de la rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris invité par un ami. À cette époque, il y a 30 ans et quelques poussières, on pouvait y rencontrer Laurent Fabius sortant de la piscine et exhiber ses abats sans os à l’assistance, très fier de lui. Je n’invente rien et d’ailleurs comment pourrais-je inventer une telle histoire si je ne l’avais pas vécue dans la réalité. Ce même individu, alors qu’il était ministre des finances prit soin d’exonérer les œuvres d’art de toute taxe car sa famille était et est encore impliquée dans le commerce des œuvres d’art. Il fut propulsé Premier Ministre (je ne sais pas pourquoi j’utilise des majuscules) par Mitterand qui accumulait des œuvres d’art dans sa résidence sise au 22 de la rue de Bièvre où j’ai eu le privilège très privé de me rendre à plusieurs reprises, je ne vous en dirai pas plus. J’ai vu de mes propres yeux les nombreux tableaux décorant les murs des envolées d’escaliers en pierre de cet hôtel particulier probablement acquis à la suite de magouilles crapuleuses dont sont coutumiers les hommes politiques.

« Data or Dogmas » c’est ce que titrait la presse conservatrice outre-atlantique ce vendredi, comprenez de « vraies évidences scientifiques ou des croyances imposées » pour le plus grand bénéfice des puissances financières qui naturellement reverseront un généreux dividende aux politiciens complices de cette gigantesque mascarade dont Laurent Fabius, naturellement, puisqu’il fut le maître de cérémonie de cette CPO21, assisté de Ségolène … La Miss Royal qui naturellement va s’enrichir au passage, on ne peut en douter un instant. Je trouve curieux que Gala ou Closer n’aient pas pu trouver une histoire truculente entre Ségolène et Laurent. Les Français, préoccupés selon les derniers sondages auxquels je n’ai prêté aucune attention par la « montée » du FN à la gouvernance des régions, ne se préoccupent plus du tout du climat, de la crise du climat, du réchauffement global et du changement climatique, ils s’en moquent et ils ont complètement tort car ça va leur coûter très cher ! Merci Laurent, merci Ségolène …

Une réflexion au sujet de « COP21 : Global Warming, un échec global »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s