Billet d’humeur climatique

Après la déclaration commune franco-chinoise de réduction des émissions de gaz à effets de serre en 21 points, ça me rappelle les 21 atouts d’un jeu de tarot, fort bien relatée par Charles Sannat (voir le lien) ça fait tout de même désordre d’apprendre quelques jours plus tard que le bureau national des statistiques chinois frouillait les données relatives à la consommation de charbon dans le pays depuis les années 2000 et pas qu’un peu puisque ce sont 600 millions de tonnes qui sont passés à la trappe statistique chaque année ! Les statisticiens et le puissant bureau de la planification s’étaient tacitement mis d’accord pour « oublier » tout le charbon utilisé en dehors de l’industrie et du secteur de l’énergie. Or comme il est moins coûteux par exemple de se chauffer ou de faire la cuisine avec du charbon qu’avec du gaz ou de l’électricité cette gigantesque différence s’explique aisément. Cette seule différence arrangeait bien les Chinois qui étaient considérés comme de bons élèves soucieux de renverser la tendance puisqu’entre 2012 et 2013 la consommation de charbon (officielle) n’avait augmenté que de 0,1 % pour s’établir tout de même à 1,96 milliards de tonne équivalent pétrole. Ajoutons 600 millions de tonnes, c’est-à-dire près de deux fois la consommation de charbon de l’Inde ou 7 fois celle de l’Allemagne et on constate alors que la Chine est le champion du monde de la pollution et l’acteur principal, loin de tous les autres pays du monde, du supposé « dérêglement climatique ».

À quelques jours du grand raout appellé COP21 qui va se tenir au Bourget, le plus grand hub européen de jets privés (tout le monde sait que les jets privés ne polluent pas), et après les 21 engagements franco-chinois ça fait carrément désordre ! Malgré le fait qu’en Chine près de 30 réacteurs nucléaires sont en construction, le Président chinois s’est bien gardé de fixer un objectif de diminution des émissions de gaz polluants (y compris de CO2 qui ne fait pas partie des gaz polluants). L’inversion de la courbe d’émission de ces gaz n’est prévue par le bureau de la planification que … à l’horizon 2030.

Si on reprend les données de BP Statistical Review, la consommation mondiale de charbon est estimée à 3,86 milliards de tonnes équivalent pétrole. Il faut donc rajouter ces 600 millions oubliés par le bureau des statistiques chinois et on arrive alors à l’incroyable (mais vrai) pourcentage de la consommation totale de charbon par la Chine de 70 % de tout le charbon brûlé dans le monde ! Difficile dans ces conditions d’admettre que les 21 points seront applicables à la Chine et effectivement respectés par ce pays. Ceci veut dire qu’à l’évidence ce COP21 est déjà une duperie grandiose. Ce sera un ramassis indigeste de déclarations de bonnes intentions qui ne seront jamais appliquées et certainement pas en Chine ni aux USA où 450 « modestes » millions de tonnes sont brûlés chaque année pour produire essentiellement de l’électricité. On nage donc dans le délire le plus total …

Note : cette consommation « oubliée » de charbon représente un peu plus de 500 kg par habitant et par an. Je me souviens de la livraison de charbon dans la maison natale, près de 10 tonnes par an. Ce charbon était utilisé pour la cuisine, un peu d’eau chaude avec la cuisinière à charbon et le chauffage d’une toute petite partie de la maison.

Source : agence ats ( 04.11.2015 10h24 ) que je tiens à la disposition de mes lecteurs , lien : http://insolentiae.com/2015/11/04/dire-la-verite-cest-etre-minable-la-video-decorama-ledito-de-charles-sannat/ 

6 réflexions au sujet de « Billet d’humeur climatique »

    • Entièrement d’accord avec vous mais essayez d’imaginer la réponse de la Chine si on lui demande de réduire ses émissions de carbone puisque c’est l’idée fixe de l’IPCC. Le Premier ministre chinois s’engagera sur un agenda : 2030 étant la date fixée pour assister à une décroissance des émissions de carbone mais il refuse de s’engager sur les quantités de charbon, pétrole et gaz brûlées au risque de tuer la croissance chinoise déjà chancelante.

      • C’est bien ce que j’attends !!! Car, la Russie et la Chine (pour ne citer que ceux-là) refusent de payer la ‘taxe carbone’ aux aéroports, car, le gazcarbonique n’est pas une pollution, n’est pas un gaz à effet de serre et n’est pas un poison sauf pour les cons qui se mettraient un sac en plastique sur la tête ! Hahahaha !
        Et donc, des discours de ‘recadrage’ seraient à venir ! et chacun des imbéciles acceptant la dictature de l’ONU y sera pour son cul !

  1. Une question à propos de pollution,es ce que le brouillard de pollution présent dans les grandes villes chinoises ne serait pas due à l’utilisation du charbon justement?

      • c’est bien ce que je pensais,vu qu’à chaque fois que j’entends parler de pollution par les moyens de transports tels que les véhicules,camions etc j’entends à chaque fois parler des villes chinoises polluées et des maladies pulmonaires qui en résultent…sauf que les villes chinoises ne sont pas les seules à avoir une circulations denses mais ceux sont bien les seules à avoir une utilisation du charbon aussi grande.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s