Le Centre International de Recherche sur le Cancer délire encore !

92433217_o

Je laisse mes lecteurs carnassiers méditer sur la dépêche d’agence suivante :

La charcuterie est cancérogène, la viande rouge probablement aussi

La consommation de charcuterie est cancérogène, celle de viande rouge « probablement » aussi. C’est ce qu’indique selon une évaluation publiée lundi par l’agence cancer de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Ces résultats confirment les recommandations de santé publique actuelles appelant à limiter la consommation de viande », a commenté le Dr Christopher Wild, le directeur du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), à l’origine de l’évaluation. Le porc est inclus par le CIRC dans les viandes rouges au même titre que le boeuf, le veau, l’agneau, le mouton, le cheval et la chèvre.

Le fait de ranger les charcuteries et autres viandes transformées dans le groupe des agents qui sont causes de cancer, comme le tabac ou l’amiante, ne veut pas pour autant dire qu’ils sont tout aussi dangereux, note toutefois le CIRC.

En effet, selon les estimations les plus récentes du projet « Fardeau mondial de la maladie », 34’000 décès par cancer par an environ dans le monde sont imputables à une alimentation riche en charcuteries, contre un million de décès par cancer imputables au tabac et 600’000 à la consommation d’alcool.

Cancer colorectal

Le CIRC s’est basé sur plus de 800 études pour ranger la viande transformée dont fait partie la charcuterie dans la catégorie des agents « cancérogènes pour l’homme (Groupe 1) ». Ce classement a été établi sur la base « d’indications suffisantes selon lesquelles la consommation de viande transformée provoque le cancer colorectal chez l’homme ».

« Ce risque augmente avec la quantité », selon le Dr Kurt Straif, du CIRC. Concrètement, chaque portion de 50 grammes de viande transformée consommée quotidiennement augmente le risque de cancer colorectal de 18%.

Problème de santé publique

« Compte tenu du grand nombre de personnes qui consomment de la viande transformée, l’impact mondial sur l’incidence du cancer revêt une importance de santé publique », ajoute-t-il.

Le CIRC relève que la question se pose d’autant plus que la consommation de viande a tendance à augmenter dans le monde, en particulier dans les pays à revenus faibles et intermédiaires.

La consommation de viande rouge a pour sa part été classée comme « probablement cancérogène pour l’homme ». Les résultats semblent aussi indiquer une association entre sa consommation et le développement du cancer colorectal mais également des liens avec les cancers du pancréas et de la prostate.

(ats / 26.10.2015 13h08)

Encore une fois le Centre international de recherche sur le cancer s’illustre dans son idéologie fortement teintée d’écologisme militant. En deux mots cette nouvelle évidence de la consternante médiocrité de cet organisme onusien fait réfléchir sur son utilité. L’IARC ou CIRC en français ne sert finalement qu’à répandre le message des organisations écologistes qui prônent une agriculture ancestrale où les agriculteurs enlèveront les mauvaises herbes avec un piochon (voir les délires sur le glyphosate « probable » cancérigène). Pour les viandes, puisque les élevages en tous genres produisent du méthane, un épouvantable gaz à effet de serre qui dérègle le climat, il faut donc alimenter la peur en décrétant, preuves (?) à l’appui, que les charcuteries sont cancérigènes au même titre que l’amiante, les fumées de moteurs diésel et le tabac, ça produit un choc psychologique, et les viandes rouges potentielles ou probables cancérigènes, ça passe encore mieux !

Puisque les « chercheurs » du CIRC qui ne font qu’entrer des données dans des ordinateurs, les triturer ad libitum jusqu’à leur faire dire ce qu’ils ont initialement prévu – ça s’appelle de l’honnêteté scientifique – il en résulte un semblant de relation de cause à effet et un scoop repris naturellement par des multitudes de médias qui vont enfoncer le clou auprès d’un public totalement lobotomisé par la propagande et le tour est joué. Quand on sait que le CIRC se trouve à Lyon, la capitale française de la charcuterie, et qu’il existe pourtant toujours des Lyonnais qui souffrent ni plus ni moins de cancers du colon ou du rectum que les mangeurs de fromage de Mongolie, il faut tout simplement constater que cette énième étude payée par nos impôts est un torchon de plus …

Illustration : saucisson de Lyon à cuire à la pistache à consommer avec modération puisque c’est cancérigène !

9 réflexions au sujet de « Le Centre International de Recherche sur le Cancer délire encore ! »

  1. Ahahah 😉
    J’en viens à me demander, voyant le nombre de néo végétariens augmenter légèrement autour de moi, si on nous prend pour des imbéciles ou si tout simplement nous ne sommes pas des imbéciles manipulables à souhait …

  2. Un parallèle entre le CIRC et le GIEC s’impose : deux organismes Onusiens chargé d’étudier un problème font tout pour l’amplifier afin de justifier leur existence !

    • Si manger de la viande était toxique comme vous le prétendez, il n’y aurait pas d’êtres humains sur cette planète ! nos lointains ancêtres ont survécu pendant des millénaires en mangeant de la viande crue puis de la viande grillée quand ils ont été capables de créer un feu. Ils ont également mangé de la charogne quand ils n’arrivaient pas à tuer du gibier et se contentaient alors des restes que laissaient les grands prédateurs. Ils se sont même livré à l’anthropophagie quand la vie était vraiment difficile. Nous sommes tous issus de mangeurs de viande qui contenait les mêmes virus, les mêmes parasites et les mêmes bactéries qu’aujourd’hui. Lorsque que nos ancêtres cuisaient leur viande sur du feu ils généraient les mêmes nitrosamines que celle que nous produisons en grillant une entrecôte sur un barbecue ou encore à la poêle. Je n’adhère pas à votre texte qui me fait penser à un tract de propagande écologiste … C’est tout ce que j’ai à dire.
      Notez que je suis un blogueur libre et que j’ai au moins le courage de mes opinions. Je ne suis lié ni de près ni de loin à un quelconque groupe de pression et je n’ai jamais sollicité mes lecteurs pour « me soutenir » financièrement comme le font de nombreux blogueurs qui considèrent que leur blog peut leur arrondir leurs fins de mois. je revendique ma liberté d’expression et j’en suis fier, ce qui n’est apparemment pas votre cas puisque vous soutenez à l’évidence des idéologies écolos éculées …
      Cordialement tout de même !

Répondre à LE DALL Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s