Dans le marché des céréales l’éthique n’est pas de mise …

800px-Wheat_close-up

La France va nourrir ses cochons et ses bêtes à corne avec du blé tendre, du moins en partie seulement … C’est une première qui est passée inaperçue dans les médias main-stream et c’est malheureusement la réalité. La production européenne est excédentaire depuis plusieurs années et les stocks n’ont jamais été aussi élevés, les silos portuaires sont pleins. Il en résulte que le prix du blé est passé de 228 dollars la tonne (métrique) début mars 2015 à 178 dollars fin août à la bourse de Chicago. Le cours du maïs s’est relativement maintenu durant la même période oscillant autour de 175 dollars la tonne métrique en mars dernier pour revenir à 163 dollars fin août. Au port de La Pallice (France) le blé tendre se négocie sur le marché à 162 euros la tonne alors que le maïs se négocie à Bordeaux à 156 euros la tonne. On constate donc une tendance baissière sur le blé tendre qui a conduit les fabricants d’aliments pour bovins et porcins à négocier des ristournes sur le marché à terme du blé leur permettant à coûts égaux d’incorporer jusqu’à 30 % de blé tendre dans les aliments pour bétail en remplacement d’une partie du maïs et du soja dont la cote est de l’ordre de 300 dollars la tonne métrique.

Autant dire que les fabricants d’aliments pour bétail se frottent les mains puisqu’ils vont réaliser de substantielles économies sur les matière premières sans pour autant revoir leurs prix à la baisse arguant du fait que le blé est plus riche en protéines que le maïs. Tout cela est-il bien moral ? Certes, c’est moins immoral que de produire de l’alcool à partir du blé pour l’utiliser comme carburant mais quand on sait que l’Algérie vient de passer une commande pour 650000 tonnes de blé tendre au prix à terme (décembre) de 179,75 euros la tonne, on peut se poser de réelles questions. Le blé tendre pour la population algérienne, départ de La Pallice, est plus cher que ce même blé pour nourrir les cochons et les bœufs français. Si on mentionne enfin que les céréaliers français perçoivent des aides de l’Union Européenne on aura tout compris : il ne faut surtout pas faire de sentiments en affaire et laisser la morale et l’éthique de côté : les profits sont toujours bons à prendre.

Source : Bloomberg et www.terre-net.fr/marché-agricole/

4 réflexions au sujet de « Dans le marché des céréales l’éthique n’est pas de mise … »

  1. Bonjour JacquesHenry,
    franchement je ne vois pas où vous voulez en venir avec ce très mauvais article !
    Il y a belle lurette que l’industrie de l’alimentation animale incorpore du blé dans les aliments du bétail. C’est même sur notre marché intérieur le 1er segment (20% de la production), avant le blé pour l’alimentation humaine (boulangerie patisserie = 15% de la production).
    Le ratio fluctue en fonction du prix de marché des différentes céréales et de leur composition chimique : essentiellement richesse en énergie et en protéines. Quoi de plus normal ?
    Que vient faire la morale là dedans ?
    Cela vient sûrement d’une vision passéiste de l’agriculture (disons avant la dernière guerre) où la céréale noble était le blé pour faire le pain, mais à cette époque on en manquait… et l’orge, elle, était traditionnellement donnée aux animaux. Mais la valeur alimentaire de l’orge est environ 20% inférieure à celle du blé (ceci étant dû aux enveloppes adhérant au grain riches en cellulose et hémicelluloses qui sont pauvres en énergie). Dès que la production de blé est devenue supérieure aux besoins pour l’alimentation humaine, le blé s’est normalement substitué à l’orge dans les rations alimentaires pour les animaux.

    • Je voulais insister sur le fait que le blé est vendu plus cher à l’Algérie qu’aux fabricants de granulés pour animaux : vous trouvez ça normal ? J’ai trouvé cette information su Bloomberg qui naturellement n’a pas loupé l’occasion de dénigrer la politique commerciale de la France … Et je suis assez d’accord avec le journaliste de Bloomberg pour dire qu’il y a un aspect un peu immoral dans ce marché, vous en conviendrez …

      • Je ne sais si c’est normal ou anormal, mais en tous cas c’est bizarre…
        Les marchés ont-ils été passés au même moment ?
        La qualité est-elle identique ? Il faut rappeler ici que l’Algérie achète du blé pour l’alimentation humaine, de bonne qualité boulangère alors que les FAB achètent du blé fourrager de moins bonne qualité dont le prix de marché est plus bas. Ca n’est pas immoral du tout.
        Je connais assez bien les Algériens pour savoir que leur art de la négociation n’est pas un vain mot. Je leur fait confiance dans ce domaine.

  2. Bonjour,
    Je n’ai pas retrouvé l’article de Bloomberg que vous citez. Sur le même thème (production 2015 agricole de céréale), plusieurs articles ont été écris pour décrire une situation assez exceptionnelle : moins de maïs, plus de blé, de meilleur qualité.
    Somme toute, je comprends les différences de prix : Comme le fait remarquer Bebop76, il est évident que dans une production naturelle, tous les grains de blé ne sont identiques (même qualité), ni consommé en même temps.
    De plus, une abondance d’un bien n’est jamais une sinécure : imaginez que je vous donne gratuitement 50litres d’essence pour votre voiture qui a un réservoir limité à 40? Acheter un bidon puant qui ne servira qu’une fois ? Voila une réaction proche de ces écolos qui veulent absolument produire de l’électricité « verte » sans tenir compte de l’effet perturbateur d’une production totalement erratique.
    En l’occurrence, s’il est possible de trouver un acheteur conciliant plutôt que la déchetterie… Le pire serait d’inonder le marché de petits producteurs locaux non subventionnés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s