Billet d’information à l’intention de mes lecteurs

La fréquentation de mon blog est en baisse. Il est vrai que je ne disserte plus de climat, ça a eu payé mais ça paie plus. Je ne parle plus ou presque plus de cul ou de sexe, comme vous voudrez, ça a eu payé mais ça paie plus, les bactéries, l’ADN, la biologie, les vaccins, les enzymes, pareil, ça a eu payé mais ça paie plus, mes lecteurs s’en lassent visiblement selon les statistiques que me procure aimablement le site wordpress. Comme je ne suis pas doué en économie et que la politique ne m’inspire que quand je trouve intéressant de reprendre un billet d’un autre blog et que ça paie de moins en moins, alors j’ai décidé de ne publier sur ce blog qu’un billet tous les deux jours, ça ne changera strictement rien à l’état de mon porte-monnaie puisque ce blog a toujours été gratuit, libre d’accès, et que je n’ai jamais sollicité la moindre aide de mes lecteurs de peur de devenir prisonnier de ces derniers, contrairement à de nombreux autres blogs mercantiles que je n’aurai pas l’outrecuidance de nommer.

Mais ce n’est pas la raison la plus importante car en réalité, depuis peu, j’aide ma femme (ma seconde femme, ma nouvelle femme tout à fait adorable) à créer un petit business artisanal et cette aide me prend beaucoup de temps, beaucoup plus que je ne l’aurais imaginé il y a quelques jours seulement. Cette idée d’un petit supplément de retraite m’est venue à l’idée en flânant dans les rues (il n’y en a pas beaucoup) d’Ogasawara Village. Il y a beaucoup de tamanus (ici on les appelle des tamana, Calophyllum Inophyllum) et les noix de cet arbre me sont familières puisque lorsque je séjournais au Vanuatu, j’ai organisé la production d’huile à partir des amandes de ces noix parfaitement sphériques. J’ai réussi après quelques tâtonnements à confectionner des colliers que ma charmante épouse va pouvoir vendre aux touristes quand elle aura fait le nécessaire auprès de l’administration pour créer sa petite entreprise et ainsi améliorer sa maigre retraite.

Pour ces deux raisons, la seconde me paraissant essentielle, j’ai donc décidé sans l’avis de mes lecteurs d’espacer la mise en ligne de mes billets. Je ferai en sorte de satisfaire l’impatience de mes lecteurs fidèles habitués à mon billet quotidien en leur réservant des articles un peu plus documentés.

Fidèlement votre.

4 réflexions au sujet de « Billet d’information à l’intention de mes lecteurs »

  1. Cher Jacques Henri, vos billets sont toujours intéressants et documentés. En ce qui me concerne, prise par mon activité de romancière ainsi que les nombreux aléas de la vie familiale, je ne les lis pas tous. Mais, de grâce, ne vous sentez pas obligé de fournir vos articles avec régularité ! Quand on est à l’âge de la retraite, il me semble qu’il est temps de refuser les contraintes, on a enfin le droit de ne plus être « obligé » à quoi que ce soit !

  2. Mon cher père,
    Je suis à la fois content que ta nouvelle vie dans les îles perdues des mers du sud du Japon te plaise et t’occupe tellement que tu ne puisses plus écrire aussi souvent sur ton blog et triste de ne plus lire ton billet quotidien.
    Niveau statistique si ça peut te rassurer mon blog est mort vivant, je dois avoir deux connections par jours en moyenne.
    Ton fils puîné

  3. Dommage,
    J’ai découvert votre blog il y quelques semaines et j’apprécie beaucoup tous vos billets, en particulier ceux à caractère scientifique, toujours intéressants, qui changent des approximations ou des mensonges de la presse hexagonale

  4. Ne vous éloignez pas trop le monde a besoin de scientifiques qui parlent ! Car, vous êtes un des rares à le faire et, si votre profession disparait il n’y aura que les gouvernements menteurs et leurs merdias pour parler de l’eau qui pourrait monter si la glace fondait !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s