Et si le COP21 déclarait l’énergie nucléaire indispensable pour ne pas griller comme des toasts ?

Capture d’écran 2015-05-07 à 20.05.14

Comme je ne lis plus la presse française et que je ne regarde pas non plus la télévision française (ni japonaise d’ailleurs, sauf quand je séjourne à Tokyo chez mon fils et que je regarde à la dérobée des tournois de sumo ou des matchs de base-ball) je me suis posé la question de savoir si ces organes de propagande au service du gouvernement puisqu’ils sont tous peu ou prou subventionnés par l’Etat avec les impôts que paient les contribuables consentants avaient mentionné la déclaration du Congrès International sur l’Avancement des Centrales Nucléaires (ICAPP) qui se tenait à Nice cette dernière semaine. Le résumé tient en une phrase « l’énergie nucléaire constitue une solution clé pour combattre le changement climatique ». Trente neuf sociétés impliquées dans l’énergie nucléaire civile, représentant 50000 scientifiques de 36 pays ont signé cette déclaration qui présente dans le détail leur contribution pour contrecarrer le changement climatique. L’énergie nucléaire ne dégage que très peu de CO2 dans l’atmosphère et il s’agit d’une des solutions pour atténuer le changement climatique. Cette initiative « Nuclear for Climate » a été lancée en été 2014 afin de promouvoir cette énergie avec les autres formes d’énergie peu émettrices de CO2 auprès de l’UNFCCC.

Qu’est-ce que l’UNFCCC ? C’est aussi une émanation des Nations-Unies (UN Framework Convention on Climate Change) qui promeut et finance les énergies faiblement émettrices de carbone. Outre la SFEN (Société Française de l’Energie Nucléaire, la European Nuclear Society et l’American Nuclear Society, leurs homologues Chinois, Sud-Coréen, Indien, Canadien, Australien, Anglais et Sud-Africain étaient également signataires de cette déclaration. Il a été demandé aux pays participants d’indiquer leur intentions de développement de l’énergie nucléaire. À ce jour seuls les USA et la Chine ont détaillé leurs programmes à venir dans le domaine de l’énergie nucléaire. Le premier novembre prochain l’UNFCCC rédigera un rapport de synthèse qui sera présenté en décembre lors de la COP21 qui se tiendra à Paris sous la présidence plus que probable de Mademoiselle Royal.

Parlera-t-on de l’énergie nucléaire lors de ce raout mondain largement financé par les contribuables français (il est bon de le rappeler encore une fois) que ces mêmes contribuables vont voir leur facture d’électricité inexorablement augmenter pour financer les moulins à vent et les panneaux solaires Made in PRC et bientôt les batteries d’Elon Musk car qui dit financement et subventions de l’Etat sous-entend naturellement appauvrissement des citoyens. On peut en douter car les sbires de Greenpeace et du WWF (entre autres ONGs), qui sont les principaux instigateurs de ces réunions stériles dont il ne sort jamais rien, sont aussi viscéralement anti-nucléaires. Et tout ce bruit pour finalement rien car ce n’est pas l’homme ni ses activités qui changeront le climat mais la mécanique céleste et l’activité solaire, paramètres auxquels la Terre est soumise depuis des centaines de millions d’années. Le seul bénéfice de toute cette gabegie pourrait être l’isolation thermique des logements pour économiser de l’énergie quand le climat se refroidira comme cela est très précisément prévu par les spécialistes du Soleil.

Source et illustration : SFEN ( http://www.sfen.org/en )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s