Cinquante quatre milliards de dollars et 190000 employés : Qui est-ce ?

470px-Emblem_of_the_United_Nations.svg

Les Nations-Unies, leurs employés actifs, leurs retraités et leur fond de pension ! Il y a 200 fonctionnaires des Nations-Unies pour gérer ce fond en collaboration avec une quinzaine de banques dont l’une des plus impliquées est JPMorgan Chase. Comme dans toutes les circonstances similaires où il y a beaucoup d’argent à manipuler, les malversations sont inévitables, l’immunité diplomatique facilite les passe-droit et autres combines douteuses. Par exemple 25 % des fonctionnaires et des retraités de l’ONU perçoivent un salaire ou une pension libellés en francs suisses et naturellement domiciliés sur un compte parfaitement légal dans un établissement bancaire en Suisse, pays dont les valeurs morales sont irréprochables comme chacun sait, bizarre !

Ivan Pictet, descendant des fondateurs de la banque genevoise éponyme était depuis 14 mois président du comité d’investissement du fond dont il qualifiait le fonctionnement de « byzantin »*. Il a démissionné discrètement sentant le vent tourner ou bien par respect pour la réputation de sa banque qui aurait peut-être pu tremper dans des magouilles indescriptibles … Naturellement on ne le saura jamais, surtout pas les contribuables du monde entier qui financent ce monstre tentaculaire qualifié de « Machin » par De Gaulle … et il avait eu une vision très exacte de l’inutilité de cet organisme. On se demande d’ailleurs à quoi sert ce Machin puisque les opérations de sécurité des casques bleus sont largement supplantées par les Gis américains, les USA étant la nation mondiale la plus va-t-en-guerre qu’on n’ait jamais connu dans l’histoire depuis 100 ans et qui n’ont jamais été découragés par l’ONU dans leurs entreprises guerrières, trop facile les Américains ont un droit de veto.

Le Mexicain Sergio Arvizu s’est lancé dans d’obscures opérations financières avec la gestion du fond de pension de l’ONU dans le but d’échapper à tout contrôle tant de l’office du Secrétaire Général que du syndicat des employés de l’ONU. Mais oui ! il y a un syndicat pour ces diplomates, on pourrait dire un syndicat imprégné de diplomatie … Bref, cette ténébreuse histoire révèle un tout petit morceau de l’iceberg nauséabond que constitue le Machin, largement noyauté qui plus est par des gauchistes de tous bords et des écologistes qui ne se voilent même plus la face, en particulier au sein de l’IPCC, organisme officiel des Nations-Unies mais en réalité incubateur des œufs pondus par les bêtes immondes que sont Greenpeace, le WWF et des milliers d’affidés de ces deux monstruosités qui ont leurs bureaux à l’ONU et dictent leurs lois aux diplomates. Il est donc évident qu’un gros scandale décrédibiliserait l’ONU si ce n’est déjà le cas. Et ce sera tant mieux pour le monde entier !

Reste à savoir si cette affaire glauque de gestion de quelques milliards de dollars assez borderline éclatera au grand jour. Espérons que le changement climatique, une invention des Nations-Unies, fera éclore une vilaine fleur mutante dont les effluves terrasseront ces parasites inutiles et nocifs.

* Qurelles byzantines : discussions interminables sur des points théologiques, passionnées mais sans grand intérêt (Wikipedia)

Source : ats

2 réflexions au sujet de « Cinquante quatre milliards de dollars et 190000 employés : Qui est-ce ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s