Cause de l’obésité : la paresse !

1024px-Bowl_of_chili

Dans le pays champion du monde de l’obésité et du surpoids, je veux parler des USA, on ne cesse de se poser des questions sur les causes de ce fléau. Il n’y a pas besoin de faire des recherches sophistiquées pour situer le problème, un enfant de cinq ans serait à même de le comprendre : il n’aura qu’à observer sa mère faire ses courses dans un supermarché, aussi simple que ça ! Plus de 60 % des Américains achètent de la nourriture produite industriellement parce qu’elle est goûteuse, facile à préparer – un coup de microonde et le repas est prêt – et il y a beaucoup de choix sur les linéaires, dans les bacs réfrigérés et dans des boites de conserve. Pourquoi se prendre la tête à faire de la cuisine à la maison alors qu’il faut répondre à ses e-mails, acheter des choses inutiles avec Amazon, regarder des séries télé lobotomisantes et boire des coups avec les amis puisque tout est disponible, c’est assez attirant à regarder, ça sent bon et ça a bon goût ! Sauf que, et là on retrouve à peu près les 40 % d’Américains restants, ces produits étant riches en matières grasses, en sucres et en sel, le choix des consommateurs avisés se porte sur la nourriture « normale », légumes ou viandes, que sais-je encore, qu’il faudra évidemment préparer, accommoder et cuisiner à la maison.

Tout cela semble évident mais il fallait apporter des preuves du comportement de plus en plus déviant du consommateur nord-américain mais aussi de plus en plus d’Européens. L’étude réalisée par le Docteur Jennifer Poti à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill a duré 12 ans et concerné 157142 foyers américains qui ont tous pendant au moins une année entière répertorié à l’aide d’un lecteur de code barres tous les produits alimentaires qu’ils achetaient soit environ 1,2 millions de produits alimentaires variés enregistrés et étudiés par la suite quant au degré de traitement industriel subi par ces produits. Un classement a pu ainsi être le plus objectivement possible établi entre les aliments prêts à cuire, prêts à être mangés ou nécessitant une préparation à la maison. Il est ressorti de ce classement que plus de 80 % des calories alimentaires étaient contenues dans les « prêts à cuire » et « prêts à manger » avec en plus des teneurs excessives en sel. À n’en pas douter, selon les auteurs de cette étude, les aliments industriels contribuent indubitablement à l’épidémie d’obésité. Selon cette étude il apparaît aussi que la tendance à l’achat de nourriture industrielle s’accentue malgré toutes les mises en garde gouvernementales. Autant dire que la paresse et la négligence sont peut-être aussi les principales causes de cette épidémie d’obésité …

Source : Federation of American Societies for Experimental Biology, Illustration : chili con carne en boite de conserve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s