Billet d’humeur (géo)politique

Capture d’écran 2015-03-25 à 17.23.42

Comme je ne lis plus la presse Hexagonale qu’en diagonale, je ne sais même pas si cette presse aux ordres de son pourvoyeur de fonds, l’Etat et donc le gouvernement, a fait un quelconque commentaire sur les évènements récents d’Ukraine. Il se passe en effet beaucoup de choses dans ce pays en ce moment malgré un silence tout relatif des armes et des médias. Le FMI vient d’injecter dix milliards de dollars en catastrophe dans l’économie exsangue de ce pays mais il en faudrait tout de suite 4 fois plus. L’industrie ne produit plus rien, les magasins sont déserts, l’inflation est galopante, les jeunes fuient le pays, les caisses de l’Etat sont vides, il n’y a plus un gramme d’or dans les coffres de la banque centrale, plus d’un million et demi de personnes russophones ont rejoint la Russie voisine emportant avec eux près de 15000 blessés, essentiellement des civils, laissant derrière eux des villes et des villages en ruine et le président marionnette actuel mis en place par la CIA à Kiev est maintenant en délicatesse avec la dizaine de richissimes oligarques du pays qui disposent pour la plupart de leur propre armée. C’est dire en quelques mots à quel point la situation du pays est complètement délabrée et risque d’empirer. Une sorte de retour caricatural au Moyen-Age avec des seigneurs de la guerre et un pouvoir central totalement corrompu …

Kolomoisky, propriétaire de la plus grande banque du pays mais aussi de participations dans une multitude d’organismes dits d’économie mixte, comme par exemple Orange ou EDF en France, « possède » une armée de dix mille hommes lourdement armés ! Il se trouve que cet homme plus ou moins respectable selon le bord idéologique ou politique auquel on appartient (est)était gouverneur de l’oblast de Dienproretrovsk, une contrée largement russophone et c’est là que réside le problème qui va très certainement surgir dans les prochaines semaines. Ayant combattu les « rebelles » pro-russes du Donbass ces derniers mois contre espèces sonnantes et trébuchantes il se pourrait bien que les agissements désespérés du Président ne soient pas du tout de son goût et qu’il décide tout d’un coup, pour préserver son porte-monnaie, de finalement entrer lui aussi en rébellion contre le gouvernement de Kiev. Nombre d’autres oligarques pourraient faire de même, s’apercevant finalement qu’il vaut mieux compter la Russie parmi ses amis plutôt que les politiciens corrompus et fantoches de Kiev manipulés par la CIA et l’OTAN. En effet, ces derniers, sentant le vent tourner mais un peu tard, faut-il le remarquer, ont par un tout de passe-passe inique, comme tout gouvernement aux abois en est finalement réduit, dépossédé Kolomoisky de son contrôle sur UkrTransNafta, la société pétrolière dominante du pays dont il était actionnaire majoritaire par le biais de sa banque Privat Bank. Kolomoisky a donc été démis il y a quelques heures de ses fonctions de gouverneur de l’oblat de Dniepropetrovsk pour faire bonne figure, une décision qui va se retourner contre le pouvoir de Kiev.

Il est évident que tant le FMI que l’Union Européenne vont revoir plusieurs fois leur copie avant d’accepter une rallonge monétaire en pure perte si cette situation venait à s’envenimer, scénario que les analystes bien informés prévoient comme inéluctable. L’Ukraine va donc sombrer à nouveau ce printemps dans un tout autre conflit, celui de la survie même du régime fasciste, fantoche et corrompu de Kiev car qui dit aide financière dit aussi détournement immédiat de cette aide, non plus seulement par les oligarques mais surtout par ces politiciens vendus aux intérêts de la CIA et de l’OTAN qui n’auront plus que cette solution pour organiser un « sauve-qui-peut » in extremis. Malheureusement pour ceux qui n’ont pas su suffisamment dissimuler leurs exactions comme Serguii Botdhkovski et Vassyl Stoïetski, deux bien minables corrompus qui se sont fait piéger par des limiers à la solde du gouvernement en place épaulés par la CIA qui les a aidé à retracer leurs combines financières, des enquêteurs tout aussi corrompus qu’eux pour profiter d’un coup d’éclat médiatique repris par les médias occidentaux. Une occasion unique de redorer l’image de Porochenko aux yeux béats de l’Occident et de ses médias aux ordres.

En conclusion, on ne peut qu’admirer la sagesse de Poutine qui a laissé la situation pourrir dans les marécages de la finance glauque de ce pays ravagé par une guerre civile et une corruption généralisée qui ne peuvent même plus dire leur nom …

Sources : synthèse de Business Insider, Zero Hedge et blogs de Mish Shedlock et de PCR

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s