La darse Candelaria à Tenerife : un cimetière de plates-formes pétrolières ?

DSC_4248

Repsol a jeté l’éponge, il n’y a rien à tirer des roches mères du plateau continental au large des îles Canaries. Comme pour améliorer la situation le baril de pétrole a chuté au point que des pays comme l’Angola, pays vers lequel devaient repartir après des réparations de maintenance ces plates-formes, ont cessé toute nouvelle prospection … Ces morceaux de ferraille monstrueux sont condamnés à un triste sort …

DSC_4249

Et quand il n’est plus possible d’acquiter les frais de mouillage, elles sont déplacées au large. Peut-être termineront-elles leur vie comme récifs artificiels …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s