Vers une solution à l’approvisionnement en technétium-99 …

Capture d’écran 2015-01-13 à 13.29.34

Il y a quelques semaines j’ai écrit un billet sur les problèmes d’approvisionnement en technétium-99 qui vont inévitablement créer de graves perturbations dans les nombreux diagnostics radiologiques utilisant cet isotope radioactif à vie courte (voir le lien) pour diagnostiquer tant des affections cardiovasculaires que la localisation fine de tumeurs cancéreuses. Les deux principaux producteurs de technétium-99m se trouvent l’un en Europe aux Pays-Bas (réacteur à haut flux de Petten, propriété de la Commission Européenne) et l’autre au Canada dans l’Ontario (Chalk River Laboratories). Ces deux réacteur sont très anciens et de gros problèmes de sécurité nécessiteraient des investissements considérables occasionnant aussi et surtout une rupture d’approvisionnement en radio-isotope pour les diagnostics médicaux. Pour un bref rappel la technique de production du technétium est indirecte. Dans un premier temps une cible d’uranium-235 enrichi à plus de 95 %, grade dit « militaire », est bombardée par des neutrons à haut flux. La fission subséquente du noyau d’uranium ayant capté un neutron produit essentiellement du molybdène-99 lui-même instable dont le noyau va se réarranger en technétium-99m métastable qui va émettre un rayon gamma (utilisé en radio-diagnostic) et former du technétium-99 très faiblement radioactif. Les graves problèmes d’approvisionnement à venir pour satisfaire des dizaines de millions de diagnostics chaque année ont conduit les Canadiens, principaux fournisseurs en technétium-99m des deux Amériques et d’une partie de l’Asie de l’est, à envisager de rendre opérationnelle et rentable l’autre technique de production de ce radio-isotope. Il s’agit de bombarder une cible de molybdène-100, un des isotopes de ce métal, naturellement radioactif, représentant près de 10 % du métal. Il faut rappeler ici que le molybdène, un métal largement utilisé dans de nombreux alliages dont des aciers spéciaux, est naturellement radioactif. La production du « précurseur » du technétium à usage médical, le molybdène-99, a été réalisée avec succès par bombardement avec des protons (noyaux d’hydrogène) dans un cyclotron à usage médical. En 6 heures de bombardement il est possible d’obtenir suffisamment de molybdène-99 pour satisfaire la demande de toute la Colombie Britannique, soit 500 radio-diagnostics ou encore 34 Curies de technétium-99m. Les premiers essais ont été effectués sur le site du plus grand cyclotron du monde appelé TRIUMF ( http://en.wikipedia.org/wiki/TRIUMF ) situé sur le campus de l’Université de Colombie Britannique à Vancouver en utilisant des protons de 22 MeV d’énergie accélérés par un cyclotron TR-30 de fabrication canadienne ( http://www.advancedcyclotron.com/cyclotron-solutions/tr30 ).

Utiliser de l’uranium-235 hautement enrichi ne sera plus nécessaire dans un proche avenir avec l’utilisation de cyclotrons dédiés à la production de molybdène-99. Les problèmes de sécurité des vieilles installations dédiées à cette production ne seront bientôt plus qu’un souvenir grâce aux avancées technologiques du Canada dans le domaine des cyclotrons. Et le souci paranoïaque des militaires de voir de l’uranium hautement enrichi en isotope 235 utilisé à des fins pacifiques sera également oublié !

Source et liens : http://www.triumf.ca/sites/default/files/2015-01-05_NR-ITAP-Milestone_vFINAL_0.pdf

https://jacqueshenry.wordpress.com/2014/12/20/vers-un-retour-a-la-normale-de-lapprovisionnement-en-technetium-99m-on-peut-en-douter/

Autre lien : http://jnm.snmjournals.org/content/51/4/13N.full.pdf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s