Nouvelles chroniques japonaises # 4

1 Encore de belles magouilles en vue

IMG_3054

Le gouvernement français a sainement et logiquement imposé des détecteurs de fumée dans les logements privés à partir de 2015. C’est une bonne décision mais qui va certainement faire des heureux, les petits malins qui vont se lancer immédiatement dans ce marché hautement juteux avec la bénédiction de leurs potes politiciens. Jusqu’à ce jour les détecteurs de fumée ne sont obligatoires que dans les locaux publics et professionnels, question de sécurité oblige. Par contre pour son logement, le propriétaire ou le locataire n’était pas tenu d’installer un détecteur à moins d’être un paranoïaque de la sécurité. Ces dispositifs émettent une alarme sonore quand de la fumée vient perturber l’ionisation normale de l’air due au rayonnement alpha émis par quelques centaines de nanogrammes (milliardièmes de gramme) d’américium. La présence de fumée ralentit le mouvement des ions entre les deux électrodes du détecteur par rapport à une chambre d’ionisation témoin. Ces appareils simples à installer au plafond – ils sont pratiquement tous munis d’une surface adhésive – fonctionnent avec des piles de longue durée et il ne faut naturellement pas oublier de changer la pile régulièrement. Cette disposition constitue donc aussi une aubaine pour les fabricants de piles dans la mesure où dans des pays comme la Grande-Bretagne on estime que plus de la moitié des détecteurs ne sont plus fonctionnels car les piles sont déchargées depuis des années. Si le détecteur de fumée d’un modèle ancien n’émet pas un signal quand les piles sont déchargées inutile de dire que ce n’est plus qu’un ornement inutile au milieu du plafond.

Au Japon les détecteurs de fumée sont obligatoires depuis 5 ans, un détecteur par pièce, les piles installées ont une durée de vie de 10 ans et en cas d’absence d’énergie, le détecteur émet un signal sonore mais encore faut-il être présent dans la pièce pour le noter. Afin d’être certain que tout fonctionne bien, un petit bouton est accessible et si on appuie sur ce dernier, le détecteur se met à parler et dit quelque chose comme « tout va bien, merci » …

Si l’ensemble des logements de France doivent être équipés de ce type d’accessoire, autant choisir le modèle dernier cri.

2 Les médicaments over-the-counter

Les drugstores, ça n’existe pas en France et on se demande bien pourquoi, mettent ici au Japon à la disposition des consommateurs toutes sortes de médicaments dont une boite de sachets de poudre à consommer avec une boisson non alcoolisée, c’est préférable, pour combattre les premiers effets de la grippe ou d’un gros rhume. Cette « spécialité » est très abordable financièrement (800 yens pour 44 sachets, soit moins de 7 euros) puisque non prescrite par un médecin et non remboursable, elle s’appelle « Pabron’s Gold Tablet » :

IMG_3058

Naturellement ce produit est accompagné d’une longue notice d’utilisation et de mises en garde diverses et ce n’est pas surprenant si on se penche sur les ingrédients. Acetaminophen (ou paracetamol) 300 mg, bromhexine (mucolytique) 4 mg, dihydrocodéine 8 mg, noscapine (opioïde proche de la codéine) 16 mg, methylephedrine (décongestionnant dérivé de l’éphédrine) 20 mg, lysozyme (enzyme lysant les bactéries se trouvant entre autres excrétions dans les larmes) 30 mg, carbinoxamine (antihistaminique) 2,5 mg, caféine 25 mg, vitamines B1 et B2 … Avec tout ça on est paré pour survivre à une bonne attaque grippale. Et comme on n’a pas le droit d’aller travailler si le test du virus de l’influenza est positif – 5 minutes dans n’importe quel hôpital – et que cette absence au travail n’est pas décomptée des congés de maladie, autant dire qu’une bonne grippe qu’on peut avantageusement soigner avec un gargarisme au rhum des îles françaises de la Caraïbe permet de s’offrir une journée cool chez soi. Par contre trouver du rhum blanc de la Guadeloupe à Tokyo relève du parcours du fantassin de samouraï.

Capture d’écran 2014-11-24 à 21.07.00

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s