Les « trans-fats » altèrent les performances intellectuelles

800px-Margarine

L’une des premières communications scientifiques du congrès de l’American Heart Association de cet automne a décrit les dommages induits par la consommation d’acides gras « trans » sur la mémoire non plus des personnes du troisième âge mais des hommes de moins de 45 ans. L’étude a en effet été réalisée sur un échantillon de 1000 hommes par la faculté de médecine de l’Université de San Diego et indépendamment de critères tels que l’âge, l’éducation, l’origine ethnique ou même un état dépressif, la consommation d’acides gras trans a systématiquement altéré l’aptitude de ces personnes à réussir un test simple de mémorisation de mots écrits sur 104 cartes différentes.

Le test pourtant très simple consistait à retrouver les mots dupliqués dans cette collection de cartes. Le régime alimentaire de chacun des sujets a été épluché soigneusement pour déterminer la quantité d’acides gras trans dans leur alimentation. Il s’est avéré que plus la quantité d’acides gras trans consommés était élevée plus le nombre d’erreurs augmentait. Or on sait que les acides gras trans perturbent le métabolisme énergétique cellulaire et amplifie le stress oxidatif. Dans le Laboratoire du Docteur Beatrice Golomb il a été aussi montré récemment que le chocolat noir réduisait ce stress oxidatif et améliorait les fonctions cognitives. Avec les acides gras trans c’est exactement le contraire qui se produit. Or on sait maintenant que ces acides gras sont mal reconnus par l’organisme et favorisent le développement de maladies cardiovasculaires, d’obésité et de cancers.

Pourtant les industriels de l’agro-alimentaire continuent à les utiliser dans de nombreux produits alimentaires pré-cuisinés, dans les fast-foods, les pizzas congelées, les crèmes en tout petits pots qu’on ajoute à son café qui n’ont plus rien à voir avec de la vraie crème et bien d’autres produits industriels.

Le Docteur Golomb n’y va pas par quatre chemins en déclarant, je cite : « Les trans-fats se sont avérées très étroitement liées à une dégradation de la mémoire chez des hommes jeunes en pleine activité professionnelle. Du point de vue de la santé la consommation de trans-fats a été liée à un surpoids, à plus d’agressivité et à des troubles cardiaques. Comme je le dis à mes patients, les trans-fats augmentent peut-être la durée de vie de certains aliments sur les linéaires des supermarchés, mais elles réduisent la durée de vie des gens ». Une étude similaire réalisées sur des femmes ménopausées a montré les mêmes résultats catastrophiques et une autre étude est en cours sur un échantillon de femmes de 20 à 45 ans pour préciser si on observe les mêmes effets en relation avec leur statut hormonal différent. Les acides gras trans ou trans-fats proviennent essentiellement du processus d’hydrogénation des triglycérides permettant d’obtenir une matière grasse solide à la température ambiante (margarine) contrairement aux huiles et largement utilisée dans la préparation de nombreux produits alimentaires pré-cuisinés ainsi que de nombreuses pâtisseries.

Bon appétit !

Source : American Heart Association et http://newsroom.heart.org/file?fid=544fa4e7ee750e20dd007750, illustration : margarine (Wikipedia).

7 réflexions au sujet de « Les « trans-fats » altèrent les performances intellectuelles »

  1. Ping : Les acides gras trans altèrent les performances intellectuelles | Contrepoints

  2. La stupidité et l’absorption de junk food semble donc reliées mais à votre avis : la junk food rend elle stupide ou faut il être stupide pour la manger 😉 ?

  3. Il y a déjà quelques années , ma femme avait emmené nos enfants et neveu au jardin des plantes à Paris ; à midi étant très minoritaire par rapport à la génération « montante  » elle accepte de les emmener au fast food situé juste à la sortie (pas de pub)
    Les enfants ayant passé leur commande le « serveur » s’enquiert de sa commande elle lui a répondu : « j’ai fait l’effort de venir , alors ne me demandez pas de manger en plus  » déclenchant un rire complice de la part du serveur !

  4. Bla bla bla et rideau de fumée sur les vrais problèmes.

    Pas si simple. Il y a des formes trans dans les graisses du lait et de la viande de ruminants qui n’ont jamais rendu qui que ce soit stupide.

    C’est les bricolages en général des chimistes de l’alimentation industrielle qui sont débiles et leur résultat toxique, pas simplement leurs huiles végétales hydrogénées, et seuls les scientistes les plus demeurés cherchent encore à faire croire le contraire.

    http://www.science20.com/news_articles/rethinking_trans_fats_natural_trans_fats_dairy_and_beef_are_good-82376

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s