Le déclin américain

Capture d’écran 2014-11-04 à 16.17.19

Les USA, le pays le plus puissant du monde, le pays à la pointe des progrès techniques, biologiques, médicaux et … militaires, ne peut pas se réjouir de l’amélioration de l’espérance de vie de ses habitants. C’est même catastrophique et c’est un signe indubitable d’un abâtardissement progressif de la population. Pour l’ensemble des pays de l’OCDE entre 1960 et 2010, l’espérance de vie a augmenté de dix ans. Quid des USA ? Seulement 1,82 année d’allongement de la durée de vie moyenne, soit 5 fois moins qu’au Japon ou en Allemagne. Pourtant près de 50 % des Américains ne fument pas et de nombreux fumeurs ont cessé de fumer pour diverses raisons. Malgré l’augmentation du nombre d’automobiles, le nombre de morts sur les routes a considérablement diminué durant cette même période. Les traitements ciblés pour prévenir ou soigner les maladies cardiovasculaires et les cancers sont satisfaisants et ont permis de prolonger de nombreuses vies de plusieurs années.

Pourquoi les USA sont aussi tragiquement à la traine, c’est la question que se sont posé des statisticiens du Bureau des recherches économiques américain, un genre d’INSEE version outre-atlantique. Et ce qu’ils ont mis en évidence est vraiment le signe d’une dérive de la société américaine, une sorte de déclin contre lequel il n’existe probablement plus de remède. Comme on dit pour le climat, si on n’agit pas tout de suite il sera trop tard. Pour les USA et la santé de ses habitants il est déjà trop tard. Toujours entre 1960 et 2010 le nombre de personnes pathologiquement obèses a cru de 14 à 36 % de la population pour trois raisons selon ce rapport : activité physique insuffisante, abus de nourriture trop riche en calories et désaffection pour une cuisine plus saine à la maison. Les autres facteurs entrainant des morts prématurées sont les armes à feu, suicide et homicide, et les overdoses de drogues illicites ou disponibles dans n’importe quel drugstore :

Capture d’écran 2014-11-04 à 15.58.06

Drogue et obésité sont donc les deux signes du déclin de l’Amérique. Les morts par overdose de drogues ont atteint en 2010 plus de 32000, soit 90 morts par overdose chaque jour ! Pour la morbidité due à l’obésité, si 15 % de la population est très handicapée par l’obésité, les données statistiques relatives à la morbidité restent évasives. Il ne faut peut-être pas trop affoler la population …

Triste Amérique qui se veut le modèle économique, politique et social pour tous les pays du monde !

Source : http://www.nber.org/papers/w20631

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s