La médecine chinoise traditionnelle, la médecine alternative et l’obscurantisme, de quoi avoir peur !

 

Selon la médecine traditionnelle chinoise un « sorcier » bien exercé peut les yeux fermés déterminer si une femme est enceinte par la simple prise de son pouls. Les « médecins » traditionnels chinois ont réussi à classer 29 sortes de pouls différents, c’est fou ! Et toute cette extravagance est déduite d’un savoir ancestral qui ignorait naturellement le fonctionnement du cœur tel que nous le connaissons aujourd’hui. La tradition, c’est la tradition et c’est donc en quelque sorte une vérité incontournable, à tel point que le Yin et le Yang du Chi ont fait leur chemin dans les pays occidentaux au mépris de toutes les avancées scientifiques de ces 100 dernières années. L’acupuncture, l’homéopathie, l’auriculothérapie, la phytothérapie et la naturopathie font partie de cette démarche rétrograde totalement déconnectée de la réalité scientifique.

Mais cette déviance provient également pour partie de la médecine galénique basée sur l’aspect des « humeurs » du corps, nommément le sang, la bile jaune, la bile noire, le flegme ou sécrétions nasales et l’urine et leurs relations avec la physiologie observée. Les théories de Galen (129-200 après JC) ont perduré jusqu’à l’apparition de la médecine raisonnée promue en particulier au XVIe siècle par Paracelse puis Vesalius mais l’influence de Galen se manifeste encore aujourd’hui dans l’aura incroyable des médecines alternatives qui sont supposées agir sur les humeurs corporelles. Par exemple, la faculté enseignait il y a encore peu le diagnostic basé sur la couleur, l’odeur et éventuellement le goût des urines, une pratique directement issue de la médecine galénique !

Capture d’écran 2014-10-22 à 13.55.44

Les médecines alternatives présentent un défaut majeur consistant à ne pas tenter de prouver les hypothèses avancées et constituant leur thesaurus en regard de la science médicale officielle en jouant sur l’effet de surprise : plus c’est invraisemblable plus c’est crédible ! En d’autres termes les praticiens adeptes des médecines alternatives s’arrangeront pour poser les bonnes questions à leurs patients et seulement celles qui confirment la nécessité de l’utilisation de telles pratiques comme la combinaison de l’homéopathie et de l’acupuncture, le summum de la supercherie ! Un diagnostic avec la simple prise du pouls d’un patient relève également de la plus pure contre-vérité scientifique et médicale. Jamais les variations infimes du pouls n’ont pu être corrélées avec des affections autres que des risques de fibrillation en cas d’arythmie prononcée. Une étude réalisée en 2007 infirme la validité de la prise du pouls permettant des diagnostics sophistiqués dans la médecine traditionnelle chinoise, pratique pourtant reprise par de nombreux praticiens adeptes de cette médecine. Les points de l’avant-bras dits Cun, Guan et Chi, supposés permettre de différencier certaines affections cliniques se sont révélés non significativement différents du point communément admis de prise du pouls avec l’index au niveau du poignet.

Enfin, et là on entre dans une zone dangereuse, les adeptes de ces pratiques médicales alternatives considèrent que la prise du pouls est suffisante pour détecter un problème de tension artérielle tout en corrélant la nature de ce pouls à des affections concernant divers organes. Stupéfiant !

Capture d’écran 2014-10-22 à 18.30.15

En conclusion, des fausses rumeurs, des endoctrinements par des charlatans en tous genres, de prétendus médecins, de prétendus climatologues, de prétendus prédicateurs créationistes, des journalistes totalement ignares osant écrire des articles truffés de contre-vérités et enfin des politiciens manipulés par des groupes de pression aux visées idéologiques à peine voilées font que l’humanité régresse et s’enfonce dans un obscurantisme très inquiétant alimenté par des médias complaisants ne recherchant que le scoop même si ce dernier s’avère n’être encore et toujours qu’une vaste escroquerie. Triste monde …

 

Que mes lecteurs anglophones lisent les deux articles cités en référence, c’est impressionnant :

http://www.hindawi.com/journals/ecam/2012/685094/

http://www.sacredlotus.com/diagnosis/pulse_images.cfm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s