L’invraisemblable croisière du Carnival Magic

carnival-magic

Décidément la fièvre hémorragique Ebola n’en finit pas d’agiter les médias et pour cause, il vaut mieux faire peur, c’est toujours payant ! Ce bateau de croisière, sorte d’hôtel flottant transportant jusqu’à 4000 figues sèches, je veux parler des clients de ce genre d’excursion en mer, se devait de « faire visiter » aux dites figues sèches quelques îles paradisiaques de la Caraïbe et quelques lieux offrant éventuellement des sites archéologiques à découvrir en moins d’une heure, les contraintes horaires aidant. Or il s’est trouvé par un hasard qui a alimenté l’avidité des journalistes et autres gogos qu’avait embarqué sur ce bateau la directrice du laboratoire d’analyse de l’hôpital texan où fut soigné le ressortissant libérien qui mourut de la fièvre Ebola il y a quelques jours. Par un malheureux autre hasard cette femme avait effectué (ou supervisé, on n’en sait rien) des analyses sur les fluides du malade en question. Autant dire que quand le CDC a divulgué l’information, le bateau a été condamné à faire des ronds dans l’eau en attendant que la personne en question, en quarantaine comme son époux et son enfant dans des cabines calfeutrées, développe éventuellement des signes fébriles. C’est vraiment du grand n’importe quoi !

Quiconque est allé musarder dans un laboratoire d’analyse hospitalier aura pu constater que toutes les précautions élémentaires sont prises par le personnel pour se prémunir contre une quelconque contamination par n’importe quel agent pathogène, que ce soit un virus ou une bactérie. La psychose est organisée par les sphères gouvernementales américaines pour faire diversion auprès du public car il y a bien d’autres sujets hautement préoccupants qu’il faut oublier !

Toujours est-il que plus de 5000 personnes sont en quasi quarantaine au milieu du Golfe du Mexique et aucune escale prévue n’a pu être effectuée. Le navire va revenir tranquillement à Galveston, son port d’attache où il sera probablement soumis à une désinfection des cales aux superstructures, on ne sait jamais.

Autre nouvelle hautement médiatisée localement, l’infirmier (ou infirmière ? J’avoue n’avoir pas trop suivi cette histoire) hospitalisé sous haute précaution à l’hôpital Candelaria de Santa Cruz de Tenerife souffrait tout simplement d’une crise de paludisme qu’il (elle) avait contracté en Sierra-Leone. C’est bien connu, ce pays n’est pas exempt de paludisme mais les médecins avaient semble-t-il oublié qu’il en était ainsi.

Pour rappel :

Ebola en Afrique de l’Ouest : 5500 morts en 7 mois soit 26 par jour.

Paludisme dans le monde : 2000 morts par jour.

Feux ouverts des cuisines dans les cases : 20000 morts par jour.

On marche sur la tête et c’est proprement scandaleux. Ce ne sont ni la Sierra-Leone, ni le Liberia, ni la Guinée Conakry qui importent, ce sont au contraire les quelques cas importés dans les pays occidentaux et aussi et surtout l’évolution du cours du cacao au cas où cette fièvre venait atteindre la Côte-d’Ivoire …

Statistiques : OMS

3 réflexions au sujet de « L’invraisemblable croisière du Carnival Magic »

  1. Bonjour
    Que les média et responsables politiques occidentaux se préoccupent plus des répercussions sur le prix du cacao ou de la contamination d’occidentaux sur leur territoire que des morts en Afrique est tristement vrai Qu’ une psychose à la limite du grotesque se soit déclenchée en milieu fermé c’est irrationnel mais compréhensible (pourquoi diable mettre des masques pour faire le ménage si en même temps on affirme qu’il n’y a aucun risque ?)
    Que pour l’instant il y ait bien d’autres causes de mortalité de masse sur cette planète : diarrhées néonatales ou paludisme dans les pays pauvres accidents de circulation ,routière et sanguine, dans les pays développés, sans compter les guerres …est une évidence
    Mais cela implique t il qu’il faille négliger toute prudence et traiter le sujet d’un haussement d’épaule ?

  2. D’autant que ni le Paludisme ni les feux ouverts des cuisines dans les cases, comme le tabagisme ou les accidents de voiture*, ne sont contagieux. Un détail qui me semble-t-il a son importance.
    __________
    * petit bémol tout de même concernant les accidents de voiture car même a être très prudent vous n’êtes pas à l’abri de vous faire renverser par un chauffard.

  3. Obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, cancers, dépression etc, même pas contagieux justement, ne sont en effet aussi qu’un détail dans les pays développés et pas causes du tout de d’incapacité et finalement de mortalité de masse.

    C’est pourquoi l’arrogante et prétentieuse profession médicale occidentale préfère se faire mousser avec Ebola et le spectre repoussant de la contagion avec un hideux virus échappé de la forêt pluviale d’Afrique.

    Heureusement qu’ils nous disent tous en choeur, en prenant l’air ridicule de ceux qui croient savoir, où est le vrai danger…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s