Transition énergétique : la porte ouverte à la corruption !

Transition énergétique: les députés votent un régime dérogatoire pour les sociétés de tiers financement

Paris – Les députés ont adopté jeudi un régime dérogatoire à celui des établissements de crédit pour les sociétés de tiers financement dans lesquelles sont impliquées des collectivités locales et qui font l’avance du coût de travaux, dans le cadre du projet de loi sur la transition énergétique.

Le tiers financement permet à un organisme, qui n’est pas une banque, d’avancer l’argent nécessaire à un investisseur, qu’il remboursera sur les bénéfices réalisés sur son projet. Le texte de la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal donne la possibilité à des sociétés d’économie mixte de financer de cette manière certains travaux de rénovation énergétique réalisés par les particuliers sur leurs logements, qui pourront les rembourser grâce aux économies d’énergie réalisées.

Ce mécanisme suscite des réserves de la part des banques qui estiment qu’il ne faut pas le généraliser mais le réserver aux projets les plus risqués. Les pouvoirs publics et les professionnels de la construction y voient cependant un moyen de relancer un secteur du bâtiment en crise. Banquiers, collectivités et investisseurs publics ont travaillé dans le cadre de la Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique à un mécanisme satisfaisant.

(…) 

(©AFP / 25 septembre 2014 22h10)

Ça promet ! Il semblerait que la France s’enfonce dans un gouffre dangereux et que naturellement les banques mises à contributions, contraintes et forcées, vont perdre des milliards d’euros. C’est ce qui s’est exactement passé en Espagne et cette expérience ne semble pas calmer les gonades de Mademoiselle Royal qui veut à tout prix précipiter la France dans la ruine. Les banques espagnoles font face à environ (il faut que je révise mes données) 75 milliards d’euros d’impayés de la part de particuliers qui se sont fait piéger par la propagande des écologistes, qui pour installer des panneaux solaires, qui pour participer à l’investissement d’un moulin à vent sur leurs terres (on est en Espagne au pays de Don Quichotte), qui pour installer des double vitrages dans leur logement … et comme si ça ne suffisait pas les diverses mafias qui sévissent en Espagne (et également en France) et ont investi dans les moulins à vent poursuivent les banques qui se sont fait un plaisir prêter à ces gogos car elles considèrent qu’elles ont été flouées par les compagnies d’électricité qui ne leur achètent plus les kW au prix fixé. Ça ne risque pas de s’améliorer puisque ces compagnies ont toutes de graves difficultés financières …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s