Triste France, triste monde …

 

Parfois je me demande pourquoi j’essaye par tous les moyens, et souvent c’est difficile, de pondre chaque jour un billet que je mets à la disposition de près d’un millier de lecteurs dans le monde entier, depuis l’Australie jusqu’à très récemment l’Ukraine, cela va de soi, j’ai écrit quelques billets sulfureux au sujet notamment du vol MH17 qui ne sont en rien conformes à la mouvance informationnelle généralement prédigérée par la CIA et d’autres organismes et gouvernements bien-pensants vils serviteurs des USA. A longueur de billets je tente de dénoncer les mensonges organisés par les politiciens à commencer par Obama, repris par Merkel, Hollande, Cameron et bien d’autres. A longueur de billets je tente de dénoncer l’imposture du soit-disant changement climatique basé sur une théorie de l’effet de serre complètement erronée, à longueur de billets je dénonce l’abus des antibiotiques, de la malbouffe et de bien d’autres pratiques. Quand j’ose communiquer quelques nouvelles sur l’évolution du chantier immense et complexe de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, je suis trainé dans la boue par des trolls qui feraient mieux de s’abstenir de tout commentaire. J’ai, le premier avril dernier, clairement pris position lors du non-évènement du soixante-quinzième anniversaire de la reddition des républicains espagnols en dénonçant les ignominies perpétrées par ces derniers lorsqu’ils étaient au pouvoir en Espagne, ça n’a pas beaucoup plu à certains de mes lecteurs car ils préfèrent que l’on réécrive l’histoire afin que cette dernière soit conforme politiquement et moralement.

Quand j’ose dire que la célébration du début de la guerre de 14-18 est un scandale obscène, qui d’autre a osé tenir le même genre de propos ? Quand je répète encore et encore que la France est immobilisée tel un insecte dans de l’ambre depuis le régime fasciste et communiste de Vichy puis les ordonnances de 1945 exigées par les communistes du CNR qui ont fait régresser les valeurs républicaines, on a l’air de me prendre pour un fou dangereux. Lequel des trois principes de la République Française est-il encore respecté aujourd’hui, la liberté, l’égalité ou la fraternité ? Parlons-en ! Ces trois principes ne servent plus qu’à orner les façades des écoles et des mairies, ce ne sont plus que des souvenirs, ils ont été dévoyés par des milliers de lois et de règlements qui font que finalement plus personne n’est libre, que les inégalités ne font que s’accroître entre les riches et les pauvres, entre les fonctionnaires et les autres, entre ceux qui font les lois et ceux qui les subissent et que la dite fraternité n’est plus qu’une caricature mise en place par la redistribution forcée de l’impôt dont une large part est accaparée tant par les politiciens que par les syndicats. Une honte ! Quinze milliards d’euros sont détournés pour faire vivre les politiciens et abonder le mille-feuilles administratif français, qui ose en parler ouvertement ? C’est un sujet tabou comme le financement scandaleux des syndicats.

Qui ose s’attaquer aux professions protégées et « réglementées » par des lois qui datent du régime de Vichy, pas seulement les notaires, les taxis ou les pharmaciens, mais aussi l’éducation nationale, les cheminots, le corps médical dans son ensemble qui est rémunéré par l’Etat … Parlons-en : l’éducation nationale est un service et comme tout service il devrait être privatisé au même titre que la SNCF, les régies de transport supposées autonomes comme la RATP, les services de voirie ou d’entretien des routes ou des égouts, ou encore l’assurance maladie et bien d’autres missions que l’Etat s’est accaparé et qui ne sont pas de son ressort. Les gouvernements qui se sont succédé depuis le septennat de Giscard en ont remis une couche : la France est devenue progressivement un état totalitaire à l’image du régime de Vichy. La presse, la radio et la télévision sont contrôlées par l’Etat. Les impôts et autres redevances servent à répandre à grandes louches de fausses informations qui doivent naturellement être politiquement correctes (une expression de Lénine, c’est tout dire), des milliers d’associations doivent être politiquement correctes pour pouvoir être subventionnées par l’Etat, les livres scolaires sont un tissu de mensonges grossiers et d’affirmations aussi arrogantes que stupides comme la théorie du genre ou l’effet de serre qui va tous nous griller comme des toasts, un mot fameux de Christine Lagarde qui ne connait strictement rien aux lois de la thermodynamique. Les grandes maisons d’édition sont devenues des organes de propagande de l’Etat. La dernière invention totalitaire du gouvernement est le contrôle au faciès des voyageurs quittant le territoire ! N’importe quoi … Et pendant ce temps-là la France emprunte en moyenne 8 milliards d’euros par semaine parce que les recettes fiscales chutent, l’économie tourne au ralenti, les entreprises n’investissent plus, le chômage augmente par voie de conséquence et les banques accumulent les profits sur les marchés avec de l’argent dont l’encre est à peine sèche … et on continue à bombarder les fous de dieu au Mali, en Centre-Afrique et en Irak parce qu’il faut bien que la France fasse bonne figure dans le monde. Triste illusion qui ne pourra que très mal se terminer. Et comme se plait à le dire H16, chroniqueur de Contrepoints, ce pays est définitivement foutu !

2 réflexions au sujet de « Triste France, triste monde … »

  1. Bonjour.

    Ayant parfois critiqué vos billets sur les climats, je pense faire partie des « trolls » que vous citez. Si je conteste vos opinions sur ce sujet, j’apprécie néanmoins la qualité et l’originalité du reste de vos écrits. Il est impossible de plaire à tous, dans tous les domaines.

    Je serais heureux de continuer à vous lire

  2. Bravo monsieur!
    Je ne vous connais que depuis peu, mais soyez-en assuré, s’il y a des trolls vous avez aussi des lecteurs qui vous apprécient, et d’autant plus dans des articles comme celui-ci!

    Bien cordialement,

    FL

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s