Dans le genre « genre » il ne faut pas que ça fasse mauvais genre

Je n’ai toujours pas compris ce qu’était la théorie du genre ni ses tenants et aboutissants, je dois avouer que tenter de comprendre sa signification m’est impossible et en dernière extrémité il faut aussi avouer que ce doit être une invention de politiciens qui comme chacun sait ont une imagination fertile quand il s’agit d’occuper les esprits des citoyens pour qu’ils ne pensent surtout pas aux choses qui peuvent fâcher comme par exemple la situation économique ou le conflit ukrainien. J’ai de la peine à me situer dans le cadre de cette théorie : je suis un homme, j’ai une paire de couilles parce que je dispose d’un chromosome Y et personne ne pourra le nier, ni les politiciens ni les biologistes. La femme, la femelle de l’homme, mais oui c’est comme ça, n’a pas de chromosome Y, point à la ligne. Alors toute cette histoire de genre qui est loin d’être unique à la France me fait doucement et ironiquement rigoler et plus on se documente plus la débilité de cette théorie apparaît dans tout sa splendeur.

La pendante britannique de la miss Najat Vallaud-Belkacem qui sévit au gouvernement français pour l’égalité des droits entre femmes et hommes (voir le lien en fin de billet), une dénommée Jenny Willott, a suggéré que dans les magasins de jouets il ne fallait pas des jouets roses d’un côté et des jouets bleus de l’autre. Il fallait mélanger les jouets pour garçons avec ceux destinés aux filles, parce qu’on ne sait jamais, un garçon peut avoir envie de jouer avec une poupée et une fille avec un char d’assaut miniature muni de lance-missiles. Pourquoi les garçons n’auraient pas le droit de transporter leurs petites voitures dans des poussettes miniatures et les filles leur poupée arrimée à une voiture blindée tout-terrain à l’échelle 1/64e télécommandée.

Little girl with pink toys

C’est mal de faire de la discrimination dans les magasins de jouets. Les microscopes, les nécessaires du parfait chimiste débutant, les boites à outils doivent obligatoirement pouvoir être proposés aux petites filles par des vendeurs si possible asexués !

La miss Willott, libérale démocrate comme Najat, a décidé d’entamer une action de sensibilisation auprès des fabricants de jouets pour banaliser la notion discriminative des jouets roses pour les filles et des jouets bleus pour les garçons, il faudra dorénavant repenser les conditionnements et les couleurs, et présenter les jouets non plus par « genre » mais par catégories. Les petites poussettes et les petits caddys seront donc présentés avec les trottinettes et les petits vélos puisque tous ces jouets sont roulants. Il va falloir créer des poupées spécifiquement pour les garçons, pas la peine de se creuser la cervelle ni d’avoir l’esprit particulièrement mal tourné pour imaginer ce que ça pourra donner comme résultat … A l’instigation de la Miss Willott des réunions ont déjà été organisées entre des distributeurs de jouets et des fabricants (peut-être en Chine mais l’article du Guardian daté du 27 juin qui a inspiré ce billet ne le dit pas) et des physiciens, des chimistes et des médecins pour imaginer des jouets qui dans le futur orienteront les filles vers des carrières médicales, scientifiques et d’ingénieurs, car pour la miss Willott le fait qu’il n’y ait même pas 10 % d’ingénieurs du genre femelle en Grande-Bretagne est inadmissible. Najat doit certainement être sur le même genre de longueur d’onde …

http://www.contrepoints.org/2014/06/29/170473-et-cest-au-tour-de-najat-de-nous-pondre-une-loi-idiote

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s