Des bienfaits de la vaccination (rougeole)

Morbillivirus_measles_infection

En ce XXIe siècle qui bénéficie des avancées de la biologie, produire un vaccin propre et efficace est devenu une routine tant la biologie moléculaire a rendu cette technologie accessible avec des coûts de production sans cesse décroissants. Au milieu des années 90 il existait environ 7 vaccins communément prescrits et souvent obligatoires pour les enfants entrant à l’école maternelle ou dans une crèche. Aujourd’hui il y a 14 vaccins disponibles et les protocoles d’immunisation contre certaines maladies infantiles comme la rougeole incluent une première injection dès la plus tendre enfance, quelques semaines seulement après la naissance. Pourtant, puisque la rougeole a été mentionnée, cette maladie dont le vaccin est parfaitement toléré et dont l’efficacité n’a jamais été remise en cause tue entre deux cent cinquante et cinq cent mille enfants chaque année et pour toutes maladies confondues contre lesquelles il existe un vaccin plus de 4 millions d’enfants meurent chaque année dans le monde. La rougeole est en effet une maladie virale souvent mortelle dans les pays tropicaux, les statistiques de l’OMS indiquent que près d’un tiers des enfants meurent de complications neurologiques ou de pneumonie associée. Or la vaccination est efficace et depuis 1965, date de l’apparition du premier vaccin, les épidémies de rougeole sont devenues de vieux souvenirs.

Pourtant, depuis quelques années, en particulier aux USA, des mouvements obscurantistes rejettent toute idée de vaccination y compris contre la rougeole ou encore la poliomyélite, sous prétexte qu’il faut laisser la nature faire son travail. Une équipe de médecins de l’Université du Michigan, étudiant les variations annuelles du nombre de naissance, a découvert un peu par hasard l’incidence de la vaccination sur l’apparition d’épidémies de maladies virales et en particulier de la rougeole. En analysant les données d’état civil des pays occidentaux, Europe et Amérique du Nord, durant les 78 dernières années et sur 730 millions de naissances, il est apparu que les naissances étaient plus fréquentes en automne qu’au printemps. L’explication est multifactorielle et englobe le revenu des ménages, le niveau culturel, les différences ethniques, l’effet des vacances ou des mois de pluie ou de froid et même les variations saisonnières de la qualité du sperme. Parallèlement à cette augmentation statistiquement significative des naissances en automne, l’apparition d’épidémies de maladies virales infantiles était également corrélée avec quelques mois de retard. Cette étude a aussi clairement montré que pour la rougeole en particulier les épidémies étaient d’autant plus importantes que la vaccination n’était pas systématiquement réalisée dès les premières semaines après la naissance. En conséquence, les épidémies les plus remarquables avaient lieu à la fin de l’hiver avec une amplitude directement liée au nombre d’enfants non vaccinés et ceci depuis 1965. Cette constatation peut paraître évidente mais en réalité, les enfants non vaccinés servent de réservoir pour la propagation de la maladie y compris auprès des adultes non vaccinés et n’ayant pas contracté cette maladie durant leur enfance !

unvaccinated-infants-act-as-kindling-to-fuel-epidemics-orig-20140401

Sans que cette étude le préconise clairement, il ressort donc qu’une vaccination très précoce soit souhaitable avec un rappel vers le sixième mois. Cette précaution permettrait de contrôler les épidémies printanières de la maladie. Cependant, en particulier en Afrique, il est clair que la rougeole continuera à tuer des enfants surtout ceux qui sont HIV positifs et pour lesquels la vaccination n’a que peu d’efficacité.

Sources : University of Michigan News, illustration Wikipedia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s