Ukraine : Qui a tort, qui a raison ?

Si les évènements d’Ukraine occupent toujours le devant de la scène médiatique, je lis les titres des dépêches d’agence ce samedi 8 mars à 16h20 GMT : « Les observateurs de l’OSCE font demi-tour à leur entrée en Crimée, tirs de sommation », « Les pro-russes manifestent dans les rues de Donetsk » ou encore « Les émissaires de l’OSCE tenteront à nouveau de pénétrer en Crimée », on peut à juste titre se poser quelques questions. L’Ukraine non russophone a tenté un rapprochement avec l’Union Européenne mais qui dit UE dit OTAN, au moins dans le cerveau de Poutine, et on aurait de la peine à imaginer une réaction différente de sa part, il faut le comprendre ! Que des radars et des fusées soient installées à quelques encablures des frontières de la sainte Russie, c’est un peu un remake des fusées de Cuba, un mauvais et dangereux réchauffé de la guerre froide. Et puis l’OSCE n’est-elle pas une émanation directe de l’OTAN ? Poutine a immédiatement réagi en gelant les négociations START, ça sent vraiment le roussi !

Et c’est là tout le problème stratégique qui échappe aux analystes de la presse papier ! Cette confusion entre Union Européenne et OTAN fait qu’aux yeux des observateurs l’Administration Américaine a les coudées franches pour faire et défaire des gouvernements afin de les rendre favorables à ses vues hégémoniques car qui dit OTAN dit USA et sans les USA l’OTAN, donc l’Europe, n’est qu’un tigre de papier. Depuis la chute du mur de Berlin combien de gouvernements les USA ont-ils fait chuter ? De quel droit les Américains viennent interférer dans des affaires qui ne les concernent en rien, au plus l’Europe et la Russie, ou au moins la Crimée seule, car c’est le centre du problème actuel, qui va par un référendum (espérons-le démocratique, mais on peut en douter) opter pour un rattachement à la Russie et c’est son droit. La Catalogne voudrait être indépendante du pouvoir central madrilène, la Wallonie voudrait se séparer de la Flandre, pourquoi pas ? Il y a une procédure consistant à déposer une requête auprès des Nations-Unies pour que la demande d’indépendance soit instruite en bonne et due forme. Le parallèle entre l’Ukraine et la Belgique est d’ailleurs intéressant puisqu’il s’agit de deux nations au passé récent, créées à la suite d’évènements douloureux. Et si l’Alsace demandait une plus grande autonomie, voire son indépendance et devenir ensuite un Land allemand ?

A vrai dire cette (rocambolesque) histoire ukrainienne entre parfaitement dans la stratégie globale des USA d’abattre l’Europe et il faut se rendre à l’évidence, tous les moyens sont bons pour atteindre ce but, que ce soit le pourrissement des politiciens européens gangrenés par les écologistes, la pression organisée de Wall Street et de la FED pour atteindre un surenchérissement de la monnaie européenne unique, et enfin une déstabilisation de l’Union Européenne à ses frontières pour mieux l’asservir sous le bouclier de l’OTAN.

La seule solution acceptable serait que l’Europe matérialise la pensée visionnaire de De Gaulle qui envisageait une Europe de l’Atlantique à l’Oural. Les pays européens sont-ils prêts à faire ce pas et par conséquent s’affranchir de la tutelle stratégique et économique des Américains ? On peut en douter …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s