Brève

Bernard Cazeneuve veut trouver 50 milliards d’économies budgétaires. Il va donc réduire les budgets de tous les ministères à quelques semaines des élections municipales (ça va faire désordre) et tout ça pour financer le pacte dit de solidarité avec les entreprises (je n’ai toujours pas compris la teneur de ce nouveau machin, je dois vieillir et ne plus être au fait de la rhétorique gouvernementale actuelle), entreprises qui ne joueront certainement pas le jeu car c’est un jeu de dupes évident, j’en ai parlé dans un précédent billet. Mais 50 milliards c’est quoi en regard des échéances de la dette (titres arrivant à maturité) qui s’élèvent à 190 milliards en 2014 et autant en 2015 auxquels il faut ajouter les 80 milliards d’intérêt de la dette en cours (voir un précédent billet de ce blog) c’est une équation à trois inconnues et comme les mathématiciens le savent, il n’y a pas de solution évidente. Pour les ministres et les autres politiciens, s’ils arrivent à résoudre ce problème hautement explosif sans dépasser les 100 % du PIB en terme de dette en 2014, voire plus, ils auront franchi un grand pas improbable ! Ce ne sont pas 50 milliards d’euros d’économie qu’il faut tout de suite trouver mais au minimum 200 soit dix points de PIB. Je ne parierai même pas un kopeck dévalué sur la réussite d’une telle initiative tant elle relève de la fantasmagorie.

Comme dit si bien H16 ce pays est définitivement foutu et ses habitants aussi qui vont voir confisquée leur épargne très prochainement ainsi qu’une ponction autoritaire de leurs dépôts en banque, ça s’appelle la chypriotisation, et les retraités (dont je fais partie) leur pension irrémédiablement diminuée. Que les politiciens commencent par diminuer leur train de vie qui coûte à l’Etat, c’est-à-dire aux contribuables, 15 milliards par an, qu’ils diminuent pour commencer de 50 % leurs émoluments variés et nets d’impôts pour donner l’exemple s’ils veulent retrouver un peu de crédibilité quand on songe que Hollande ne rassemble plus que 19 % d’opinions favorables d’après un récent sondage. On se demande bien qui sont ces 19 % ! Oui, ce pays est foutu !

2 réflexions au sujet de « Brève »

  1. Pour la dette a maturite c’est pas forcement un probleme, on se contente de roller, je ne sais pas comment ca se passe physiquement mais j’imagine que ca se fait en general sans mouvement physique de capitaux, on remet ca pour plus tard. Ce qui compte vraiment c’est les interets sur la dette. Les interets grevent le budget mais pas la dette a maturite, les investisseurs savent bien qu’on ne va pas les rembourser et que si ils voulaient etre rembourse il mettrait le crediteur dans la merde ce qu’ils ne veulent pas faire du coup on fait une nouvelle emission pour couvrir les titres qui arrivent a maturite et on fait un echange de titre. Je suis pas du tout un expert et je me trompe peut etre mais je suis pas mal sur que ca se passe en gros comme ca. Du coup tout ca pour dire que c’est pas trop grave pour notre gouvernement tant qu’ils continuent a payer les interets ils peuvent re emprunter, quitte a faire de nouvelles emissions pour payer les interets!

  2. Il n’empêche que si les taux d’intérêt augmentent pour une raison ou une autre, ce sera la panique ! Pour satisfaire aux 3 % de déficit, il est impératif de diminuer le volume d’endettement ou alors diminuer les dépenses de l’Etat. Les deux postes sont naturellement confondus ! en tout état de cause la France ne peut plus se permettre d’emprunter 300 milliards par an impunément, la catastrophe est inévitable …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s