La taille de l’imposture climatique !

 

powell-science-pie-chart

Entre 1991 et 2012 sur 13950 articles « scientifiques » soumis à publication dans des revues à comité de lecture, seulement 24 réfutaient un quelconque effet de l’activité humaine sur le climat. On nage donc entièrement dans l’imposture parce que cette imposture paie ! N’importe quel laboratoire dont les activités n’ont rien à voir avec les choses du climat et à court de financement peut se lancer dans la course. Puisque certains « scientifiques » peuvent manquer d’inspiration, pourquoi ne pas initier des études sur l’influence du « changement climatique » sur le volume d’urine des cloportes ou sur le comportement sexuel des escargots de mer … Des milliers de sujets de ce genre peuvent faire l’objet d’une demande d’appui financier auprès des autorités gouvernementales vendues à « la Cause » puisque l’idéologie ambiante fait que les comités d’attribution de crédits de recherche ne sont même plus regardants pourvu que ce soit politiquement correct.

Il y a certes des avantages dans ce foisonnement de travaux en tous genres puisqu’on y découvre parfois des sujets intéressants mais comme l’ensemble de la communauté scientifique est orientée je reste pour ma part très circonspect quand je lis un article dépourvu d’arguments scientifiques convaincants et il y en a vraiment trop !

En allant aujourd’hui sur la page d’accueil de l’un de mes sites favoris d’information scientifique multidisciplinaire j’ai dénombré onze articles relatifs au réchauffement climatique sur 91 entrées réparties en 13 rubriques différentes allant de l’astrophysique à la médecine ou l’informatique et la génétique. Les sujets de ces articles « réchauffistes » vont de bactéries produisant des sucres pour l’obtention d’alcool, c’est bien et ce n’est pas nouveau, la modification du patrimoine génétique de certaines bactéries du sol confrontées au réchauffement, l’effet du réchauffement sur les épidémies microbiennes, la fonte des glaciers tibétains, l’augmentation de la puissance des dépressions tropicales, le comportement maternel des alligators ou enfin la modification goût du thé en Asie à cause du changement climatique. Un peu du tout et n’importe quoi, naturellement sans éléments de comparaison, c’est plus honnête ! Ca rappelle le trou d’ozone au dessus de l’Antarctique découvert à l’aide d’observations par satellite et dont on ignorait l’existence auparavant. C’est d’ailleurs cette découverte qui a initié le mouvement « réchauffiste » et l’élaboration de la théorie de l’effet de serre …

powell pie chart 2

On peut ne pas croire aux discours des politiciens mais ne plus pouvoir faire confiance aux scientifiques est de très mauvaise augure pour l’avenir !

Source et illustrations : Business Insider

2 réflexions au sujet de « La taille de l’imposture climatique ! »

  1. C’est fou cette écrasante majorité de climatologues totalement aveugles. Heureusement, Jacques-henry y voit clair lui.

    Pour rejeter le réchauffement climatique anthropogénique il ne faut surtout pas être climatologue !

    A partir de maintenant, je me renseignerais plutôt auprès de ma boulangère, qui a fait ses preuves, elle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s