Apologie de la bière

On a découvert que les premiers humains à se sédentariser étaient les Natufiens dans une région recouvrant la Jordanie et la Syrie actuelles et une partie d’Israël et du Liban il y a plus de 13000 ans. Ces chasseurs-cueilleurs se sont sédentarisé et ont construit des abris alors que quelques milliers d’années auparavant ils étaient nomades. Les archéologues ont une assez bonne idée de leur mode de vie puisque de nombreux sites ont été retrouvés et méticuleusement étudiés en particulier en Israël. Ces communautés enterraient leurs morts contrairement aux chasseurs-cueilleurs itinérants et construisaient des abris avec des murs en pierre sèche, bref, un semblant de vie communautaire et cette sédentarisation conduisit tout naturellement à s’intéresser de plus près à d’autres ressources pérennes pour assurer une alimentation moins aléatoire que la simple cueillette ou encore le gibier même si ce dernier pouvait être abondant. C’est ainsi qu’apparut l’agriculture avec le seigle. Les fouilles archéologiques ont montré que cette civilisation utilisait le seigle après avoir broyé les grains à l’aide de mortiers en pierre.

Lovers_9000BC_british_museum

Les Natufiens inventèrent la bière !

Additionnée d’eau la farine de seigle est immédiatement colonisée par des levures et le moût obtenu en quelques heures constitue une excellente boisson nutritive d’autant plus intéressante que la présence de levures élimine les bactéries pouvant être pathogènes. Cette boisson contient en prime de l’alcool et qui dit alcool dit aussi convivialité et donc la découverte de la bière par les Natufiens fut une grande avancée dans la civilisation et la sédentarisation. La fabrication du pain n’apparut probablement que bien plus tard pour deux raisons essentielles, d’abord la confection de fours ou de tout autre appareillage destiné à la cuisson de la pâte était complexe, et l’élaboration de la pâte demandait d’autres opérations supplémentaires comme le pétrissage et la mise en forme avant la cuisson alors que la bière se prépare toute seule, rapidement et sans intervention manuelle.

La bière, pas comme on l’entend aujourd’hui, était un moût épais plus proche d’un aliment que d’une boisson et apportait l’ensemble des vitamines dont l’organisme a besoin quotidiennement. Il est donc à peu près certain que la domestication des céréales, en particulier celle du seigle, et donc l’apparition de l’agriculture, fut une conséquence de la découverte de la bière car pour assurer une production de bière toute l’année il apparut très rapidement que l’a culture et le stockage des grains étaient impératifs.

A propos de l’alcool contenu dans ce breuvage laiteux, légèrement acide et aigre, pas vraiment pétillant, il constitua un puissant facteur de cohésion sociale en atténuant l’agressivité et en développant la collaboration entre les groupes humains ainsi que leur créativité. On peut ainsi aisément comprendre que le tout premier code civil, celui d’Urukagina, apparut dans cette contrée et on n’a aucune peine à comprendre qu’après de solides libations arrosées de bière, les anciens des différents villages d’une contrée se mettaient d’accord pour instituer des lois pour mieux gérer une population grandissante et buveuse de bière.

Source : NY Times, photo Wikipedia

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s