Ce dont la presse politiquement correcte ne vous parlera pas

Déraillements

C’est tout de même inquiétant cette forte propension qu’ont les wagons transportant des déchets nucléaires à dérailler. Pourquoi ces wagons précisément et jamais des wagons d’acide cyanhydrique par exemple, à croire que les poseurs d’éclisses déboulonnées ont peur de faire dérailler une citerne de 80 tonnes de benzène ou de cyanure, sachant qu’ils ne craignent strictement rien en faisant dérailler un wagon avec le sigle « radioactif » bien en vue. Ils ont raison pour leur vie et on peut les approuver de ne s’en prendre qu’aux wagons de déchets nucléaires qui sont autrement moins dangereux que la plupart des produits chimiques qui circulent allègrement sur les voies de chemin de fer de toute la France, y compris dans des gares de voyageurs. Qu’on fasse dérailler intentionnellement un train de voyageurs à Brétigny-sur-Orge pour masquer le déraillement presque simultané d’un wagon transportant justement des déchets nucléaires sur la même ligne, c’est un fait acquis qui n’a jamais vraiment été commenté par les politiciens, fort embarrassés d’avoir vu les voyageurs pillés par des malfrats, affaire qui a d’ailleurs très curieusement été étouffée parce qu’il ne faut pas échauffer les banlieues devenues pour beaucoup d’entre elles des zones de non droit, on pourrait l’admettre, mais qu’un wagon déraille dans une gare de triage alors qu’il circule à une vitesse particulièrement réduite, ça peut arriver, certes, mais que ce soit systématiquement des transports de déchets nucléaires pose la question toute simple : pourquoi ceux-là et pas les autres ?

Le député maire de Drancy Jean-Christophe Lagarde (étiquette politique UDI) va donc déposer une plainte contre l’Etat, mais pour quelle raison ? Pour négligence ! Alors que des wagons de produits chimiques hautement mortels continueront à circuler dans la gare de triage de sa commune. Le wagon qui a déraillé contenait 6 tonnes de combustible irradié, l’horreur !

Pour situer le problème je voudrais ici relater une anecdote qui fait froid dans le dos. Il y a déjà pas mal d’années, je suis allé avec un ami au milieu de la nuit assister à la remise sur la voie d’un wagon qui avait déraillé à la suite d’une erreur de manœuvre à la gare de triage de Sibelin située au sud de Lyon dans le couloir de la chimie bien connu des usagers de l’autoroute qui passe tout près de cette gare. Cet ami était le chef de cette gare. Les wagons circulant à une vitesse très réduite s’immobilisent sur le ballast s’ils déraillent sans se renverser, fort heureusement d’ailleurs. Comme dans cette gare il y avait une multitude de wagons transportant des produits chimiques ou des hydrocarbures, je finis par demander à cet ami si les règles de sécurité étaient appliquées en cas d’accident et quelle serait le scénario en cas d’éventration (improbable) d’une citerne contenant 80 tonnes d’acide cyanhydrique. Il me répondit qu’une alerte sèmerait une telle panique qu’il y aurait beaucoup plus de morts que sans alerte du tout. Si un tel accident arrivait au milieu de la nuit, il y aurait peut-être une dizaine de milliers de morts, mais de jour ce serait une catastrophe inimaginable, et qu’il vaut mieux ne pas imaginer du tout, surtout si un vent modéré était orienté au secteur sud propageant le nuage mortel vers l’agglomération lyonnaise, il y aurait alors des centaines de milliers de morts car rien ne pourrait être tenté efficacement pour protéger la population. Il est vrai que l’exemple de l’acide cyanhydrique est extrême et que les wagons sont particulièrement étudiés pour résister à tout risque de fuite mais le risque nul n’en demeure pas moins.

C’est sûr, du moins dans l’esprit des écologistes (dont Greenpeace cité dans l’article des Echos), que le nucléaire est beaucoup plus dangereux que la chimie et il faut en être convaincu pour rester politiquement correct … Mais tout de même ces déraillements de matières nucléaires sèment un sérieux doute dans mon esprit !

639347_0203208263972_web_tete

Les guerres pour l’énergie

Que ce soit au Sud-Soudan (conflits religieux et contrôle du pétrole), en Irak (conflits religieux et contrôle du pétrole), en Syrie (conflits religieux et contrôle du pétrole), en Centre-Afrique (conflits religieux et diamants) et on se demande pourquoi le capitaine de pédalo est allé y mettre son nez, peut-être pour une poignée de diamants, au Sahara occidental (pour du pétrole) on n’en entend plus parler puisque les forces armées marocaines ont fait le ménage en silence, dans la bande de Gaza (pétrole et religion) puisque le plateau continental qui appartient de droit sur 20 kilomètres de littoral à la bande Gaza regorge de gaz, en Afghanistan (pour la drogue), le principal pourvoyeur d’héroïne du monde avec le triangle d’or, et la liste peut s’allonger, Nigeria ou d’autres pays, l’Islam n’étant qu’un paravent médiatique pour la convoitise des richesses du sous-sol, c’est trop facile de massacrer des chrétiens ici, des sunnites là ou des chiites ailleurs, la vraie raison de tous ces conflits c’est l’argent et le profit …

Ce qui ressort de cette énumération macabre c’est l’émulation que ces guerres pour des liasses de dollars amassées par des brigands sans respect suscite dans tous les coins et recoins du globe. Les Chinois par exemple, dans le plus pur mépris des lois internationales ont décrété une zone d’exclusion aérienne autour des petits îlots japonais, c’est aussi pour le pétrole et le gaz et accessoirement pour le poisson, et la France n’est pas en reste avec le conflit territorial avec le Canada pour les droits de pêche autour de ces deux minuscules îlots faisant partie de la République une et indivisible (comme l’Eglise), des réminiscences du temps où le Québec était une extension de la France, ou encore les deux cailloux Hunter et Matthew disputés au Vanuatu pour les mêmes raisons, tout simplement ridicule ! Mais pas tant que ça parce que les eaux y sont particulièrement poissonneuses mais si jamais il y avait du pétrole à pomper alors ce serait une toute autre histoire. Plus au sud les Maldives, il paraît qu’il y aurait du pétrole, ouf ! Pas de religion dans ce conflit latent entre l’Argentine et la Couronne d’Angleterre, après tout les anglicans et les catholiques sont des frères en religion, encore que. Quant à la Turquie, c’est le même cas de figure, des affrontements pour le pouvoir sous couvert de corruption généralisée, en cause, des projets de gazoducs et des oléoducs (ça rappelle la Syrie) dans des enjeux géostratégiques qui échappent aux dirigeants européens et l’Ukraine fait partie de ce jeu pan-européen … pour le pétrole et le gaz.

Bref, tout ça pour finalement dire que le pétrole (l’énergie) est la religion moderne et que la religion sert admirablement les intérêts des petits chefs locaux qui veulent accaparer pour leur seul profit les ressources naturelles sur lesquelles ils ont grandi. Triste peinture des évènements qui ensanglantent la planète chaque jour.

Source et photo : Les Echos et inspiration personnelle (puisqu’il faut que les blogueurs citent leurs sources au risque d’être poursuivis en justice).

3 réflexions au sujet de « Ce dont la presse politiquement correcte ne vous parlera pas »

  1. Vous dites :
    « Qu’on fasse dérailler intentionnellement un train de voyageurs à Brétigny-sur-Orge pour masquer le déraillement presque simultané d’un wagon transportant justement des déchets nucléaires sur la même ligne, c’est un fait acquis … »

    J’habite à 7 km de Brétigny-sur-Orge et j’emploie régulièrement la ligne C du RER (ma gare est celle qui précède Brétigny en venant de Paris, Sainte-Geneviève des Bois). Donc, j’estime que si l’état a fait dérailler intentionnellement le train à Brétigny, il a mis délibérément ma vie en danger.

    Ce fait peut fonder des poursuites pour mise en danger délibérée d’autrui. Puisque c’est un « fait acquis » pouvez vous m’indiquer les éléments dont vous disposez ?

    Je pense que ces éléments pourraient aussi intéresser les familles des 7 morts et des 30 blessés (dont 8 graves).

  2. Le « fait acquis » est l’information qui signala le même jour le déraillement d’un wagon de déchets nucléaires sur la même ligne quelque part dans le sud de la France (je ne me souviens plus du lieu exact). Sans remettre en cause la conscience professionnelle des cheminots de RFF, il se trouve que cette coïncidence est troublante et d’autant plus troublante qu’elle eut lieu précisément quelques jours après l’annonce par le gouvernement de l’ouverture du réseau ferré français à la concurrence dont Deutsche Bahn, la bête noire de la SNCF. Je suis convaincu et en accord avec ma conscience que les déraillements de wagons transportant des matières radioactives sont intentionnels comme a pu très bien l’être celui de Brétigny-sur-Orge. Une éclisse ne se déboulonne pas toute seule !!!
    Mon fils aîné habite à Villiers-sur-Orge et va tous les jours à Austerlitz pour son travail, il emprunte donc aussi cette gare dans le parking de laquelle on lui a déjà volé deux voitures … Mais ça n’a rien à voir avec mon propos sinon que l’insécurité en France devient vraiment un gros problème !

  3. D’après mes informations, c’est une locomotive, donc aucun « wagon transportant des déchets nucléaire », qui a déraillé le même jour que l’accident de Bretigny sur une voie dédiée, desservant uniquement le site Areva situé à Bessines-sur-Gartempe, près de Limoges. Ce déraillement fait suite à un acte de sabotage revendiqué par un militant anti-nucléaire et n’a pas fait de victime.

    Je trouve choquant de faire dérailler intentionnellement un train de voyageurs en banlieue, à une heure de grande fréquentation (17H11), pour masquer un incident mineur provoqué par un abruti.

    A moins que ce « fait acquis » ne soit pas aussi clairement établi ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s