Corporatisme français vu du Japon (ophtalmologie)

J’ai lu ce soir (avec le décalage horaire entre le Japon et la France, je ne deviens actif que le soir) un article sur le corporatisme qui ravage la France. Cette situation ne date pas d’avant-hier mais a été renforcée et favorisée par qui ? Le Maréchal Pétain aidé dans cette tâche par les communistes. Les ordres de médecins et des pharmaciens datent de cette époque. Il n’y a donc pas de quoi s’étonner que leurs effets néfastes perdurent jusqu’en 2013. Or malgré une considérable amélioration technique, non pas seulement l’informatique qui a relégué le métier de secrétaire médicale au rang de gestionnaire, mais également au niveau des instruments d’investigation de n’importe quel ophtalmologiste qui demande au patient de suivre ses instructions et à la limite ses machines lui diront ensuite ce qu’il doit décider. C’est un peu comme l’aspirateur de mon fils qui lui signale que le sac est plein et qu’il faut le vider (en japonais électronique) ou que l’eau du bain est à la bonne température. D’ailleurs les ophtalmologistes usurpent le rôle de l’opticien (diplômé de l’école d’optique) ou d’un orthoptiste quelconque pour se faire un maximum d’argent en prescrivant des verres machin-truc alors qu’il ne devrait s’occuper que des pathologies de l’oeil et de la vue. Ici au Japon, dans un grand centre commercial ouvert tous les jours de l’année de 10 à 22 heures, un opticien, au sixième étage, à côté d’un restaurant, vous contrôle la vue gratuitement et vous propose des lunettes adaptées qui seront prêtes 48 heures plus tard, coût de l’opération : le prix de la monture, les verres sont fabriqués par des machines automatiques et ça ne coute rien ! En France la Sécurité sociale enrichit Essilor et les ophtalmologistes. Si vous ne me croyez pas, demandez à quelques-uns de mes amis à qui j’ai acheté des lunettes de vue ici au Japon avec la prescription chèrement obtenue auprès de l’ophtalmologiste français facturées 1000 euros le verre en France et ici à Tokyo 75 euros les deux verres, le prix d’une monture lambda. La France en est encore au début du XXe siècle quand des artisans fabriquaient des lorgnons et des pince-nez en argent. Quelle misère !!!

Note: il s’agissait d’un article de H16 que je salue au passage 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s