Toujours des sauvages !

Un enfant de cinq ans retrouvé mort momifié avec des vêtements correspondant à la taille d’un enfant d’un an. Voila ce qu’a découvert la police anglaise. Le corps de l’enfant, caché dans la chambre à coucher de sa mère pendant deux ans, était desséché comme on peut s’en douter et la mère, apparemment, n’a jamais éprouvé la moindre honte de dormir dans une pièce où reposait le fruit de sa chaire. A-t-on évolué en bien ou en mal durant les vingt mille années passées où nos ancêtres ont appris à maîtriser le feu et se nourrir non plus de charognes mais de bonne viande grillée pour que leur cerveau évolue vers plus de complexité ? Apparemment non, nous sommes toujours des sauvages assoiffés de sang et de désir, nous sommes toujours des cousins très proches de ces hommes ou sous-hommes que Jean-Jacques Annaud avait mis en scène magistralement dans « La guerre du feu » (1981), nous sommes aiguillonnés par une agressivité latente et encore présente dans nos gènes comme si ne comptait que nous-même (et les autres je m’en contre-fous) afin d’assouvir des désirs et des pulsions enfouies dans la profondeur de notre nature parce que la « civilisation » en a voulu ainsi : nous ne sommes plus des bêtes ! Et pourtant, une mère de famille affame son enfant jusqu’à ce que mort s’ensuive et le cache dans sa chambre. Croyez-vous chers lecteurs qu’en vingt ou trente mille ans nous ayons évolué réellement dans la bonne direction ? Permettez-moi d’en douter. Je vous renvois à vos réflexions personnelles …

Billet inspiré d’un fait divers relaté par le Guardian

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s